Le bénéfice net de Swiss Life atteint des sommets

 |   |  287  mots
Le groupe suisse d'assurances annonce ce mercredi un bénéfice net au premier semestre en très nette augmentation. Il grimpe de 94% grâce notamment à une amélioration des résultats de sa filiale allemande, AWD, et à la mise en place d'un plan de réduction des coûts.

Swiss Life Holding a fait état mercredi d'un bénéfice net en hausse de 94% au premier semestre, à la faveur d'une amélioration des performances de sa filiale allemande AWD et de réductions de coûts.

La première compagnie suisse d'assurance-vie a dégagé un bénéfice net de 269 millions de francs suisses (200 millions d'euros) au premier semestre contre 139 millions un an plus tôt, malgré le bas niveau des taux d'intérêt.

Les primes brutes ont progressé de 20% à 12,2 milliards de francs, au-dessus du consensus Reuters. La reprise économique a encouragé un retour de l'investissement de la part de clients allemands et français dans des polices d'assurance-vie expliquant la hausse des primes.

AWD, groupe allemand de conseillers financiers indépendants qui fait partie de Swiss Life depuis 2008, a renoué avec un bénéfice opérationnel de 20,4 millions d'euros, en ligne avec son objectif de résultat annuel compris entre 40 et 50 millions. L'an passé le groupe avait subi pour le premier semestre une perte opérationnelle de 10.3 millions d'euros.

"Les mesures introduites l'année dernière dans le cadre du programme Milestone, qui s'applique à l'échelle du groupe, portent leurs fruits", a fait valoir Bruno Pfister, directeur général de Swiss Life dans un communiqué. Près de 60% des mesures ont ainsi déjà été mis en oeuvre à la fin de juin 2010.

"Le premier semestre confirme que nous sommes sur la bonne voie pour réaliser nos ambitions d'ici 2012", ajoute-t-il, confirmant également les objectifs du groupe pour 2010.

Les capitaux propres attribuables aux actionnaires s'élevaient à 7,681 milliards de francs au 30 juin, soit une hausse de 7% par rapport à fin 2009. Enfin, le ratio de solvabilité s'est établi à 175% à la fin du premier semestre, contre 164% à fin 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :