Le secteur de l'assurance tiré par les pays émergents

 |   |  483  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : c Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La reprise de la croissance et le dynamisme des pays émergents ont soutenu le marché de l'assurance en 2010.

Quelque 3,2% de croissance des primes en assurance de personnes, 2,1% pour celles de l?assurance dommages. Tel est le résultat que publie Swiss Re dans sa dernière étude Sigma sur "L?assurance dans le monde en 2010". A partir des données de 78 pays représentant 98% du volume mondial des primes, Swiss Re note une hausse moyenne de 2,7% des primes en 2010, pour un montant de 4.339 milliards de dollars. La progression des primes a par ailleurs été constatée dans les trois-quarts des pays étudiés.

Après deux ans de morosité, cette croissance est notamment due à la reprise économique, mais aussi au dynamisme des pays émergents. Le réassureur suisse note en particulier le développement important du marché chinois. Ses primes d?assurance de personnes augmentent de 26%, lié à une forte demande de produits d?assurance traditionnels mais aussi financiers. L?assurance dommages (+28%) est tirée par l?assurance récolte et les assurances de responsabilité. Le réassureur annonce même que l?Empire du milieu pourrait devenir le deuxième plus grand marché d?assurance d?ici dix ans, alors que la Chine occupe aujourd?hui le sixième rang mondial. Les pays de l?Asie du Sud-Est tirent ainsi clairement le marché de l?assurance vers le haut : les cotisations totales d?assurance de personnes de la région bondissent de 18%, celles de l?assurance dommages de 22%.

La croissance de la région Asie centrale/Moyen-Orient s?établit à 12% en vie, soutenue par la Turquie (+11% de primes en vie) et l?Arabie saoudite (+21%), qui a profité du succès de l?assurance "takaful" (assurance islamique qui prend en compte les principes de la charia).

La région Amérique latine/Caraïbes n?est pas en reste : la vie croît de 12%, la non vie de 5.5%, notamment soutenue par la vitalité du marché brésilien. Dans ce pays, les primes d?assurance vie enflent de 13%, et celles du Chili, de l?Argentine et du Pérou combinées progressent de 20%. Seule la Colombie affiche une évolution en berne (-0,7%), due en particulier au déclin de l?activité retraite.

Quant à l?Europe centrale et orientale, ce sont les Pays baltes, la République tchèque, la Pologne et la Russie qui servent le développement du secteur.

En revanche, les primes baissent notamment aux Etats-Unis (-0,2%) et au Royaume-Uni (-2,7%). Aujourd?hui les cinq plus grands marchés de l?assurance sont dans l?ordre : les Etats-Unis, le Japon, le Royaume-Uni, la France et l?Allemagne. En 2011, la croissance du secteur devrait se prolonger. "En dépit des incertitudes persistantes, la reprise économique devrait se poursuivre et soutenir la croissance des primes dans l?assurance vie et non vie", ajoute Swiss Re. L?étude parie également sur la persistance de la dynamique des pays émergents qui devraient augmenter leur part de marché (aujourd?hui de 14%) dans les dix prochaines années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :