BNP Paribas devient actionnaire à 60% du sud-africain Cadiz

La division Corporate & Investement Banking (CIB) de BNP Paribas a annoncé jeudi avoir passé un accord avec le groupe sud-africain spécialisé dans les services financiers Cadiz Holding Limited pour devenir actionnaire majoritaire de son pôle spécialisé dans le "cash actions", la recherche sur dérivés et le courtage.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

BNP Paribas renforce sa présence dans les pays émergents. La banque va devenir actionnaire majoritaire à 60%, pour un montant de 22 millions de dollars (15,4 millions d'euros), du pôle spécialisé dans le "cash action", la recherche sur dérivés et le courtage du groupe sud-africain Cash Holdings. L'accord permettra de fournir des solutions globales aux clients locaux et internationaux des deux groupes, tout en renforçant l'offre de BNP Paribas sur les produits en action dans la plus importante économie d'Afrique.

"Cette opération démontre à la fois notre volonté de poursuivre le développement d'une offre sur les marchés émergents et nos ambitions en termes de croissance sur nos métiers," a déclaré Eric Deudon, responsable marchés émergents du pôle Global Equities and Commodity Derivatives (GECD) chez BNP Paribas Corporate & Investment Banking (CIB). Les pays à forte croissance sont en effet amenés à connaître dans les prochaines années un important développement des métiers d'actions et dérivés.

" Cet accord représente une réelle avancée pour notre activité et renforcera sensiblement nos expertises actuelles, explique Ram Barkai, directeur général de Cadiz Holdings Limited. Confrontés à des challenges croissants sur notre marché local, nous avons ressenti le besoin de repositionner l'ensemble de notre métier afin d'avoir accès à un système de distribution offshore permettant de capter les flux de capitaux étrangers investis sur la Bourse sud-africaine, ainsi qu'à une base de recherche offshore. Nous ne doutons pas un instant de la reconnaissance internationale que cette entité va acquérir, fruit notamment de la solide réputation mondiale de BNP Paribas."

Les revenus de CIB ont été de 2.878 millions d'euros au deuxième trimestre 2011, en hausse de 5,7% sur un an. La croissance du chiffre d'affaires de cette division a principalement été tirée par celle du métier Actions et conseils, dont les revenus de 678 millions d'euros ont été multipliés par 2,5 en un an. Une évolution qui s'explique par un second trimestre 2010 jugé "exceptionnellement bas" par BNP Paribas.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.