Les semestriels de BNP Paribas font plier le cours de l'action

BNP Paribas a fait état ce mardi de résultats inférieurs aux attentes au deuxième trimestre en raison d'une provision sur la Grèce liée au second plan d'aide à Athènes. Après avoir bien résisté en début de séance, le titre a conclu sur un recul de 2,4 %.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

BNP Paribas, deuxième banque de la zone euro par la capitalisation boursière (après l'espagnole Santander) a indiqué avoir passé une provision de 534 millions d'euros relative à son exposition à la dette souveraine grecque. Celle-ci porte précisément sur une ligne arrivant à échéance avant fin 2020. A cette provision s'ajoute une charge de 26 millions dans ses activités d'assurance, toujours liée à la crise de la dette grecque.

A la Bourse de Paris, la sanction ne s?est pas faite attendre. Après avoir bien résisté en première partie de séance, le titre a finalement conclu sur un recul de 2,46 % à 42,6 euros.

Malgré ces provisions, le résultat net de la banque ressort en progression de 1,1% sur le trimestre, à 2,12 milliards d'euros. Selon le consensus, les analystes tablaient en moyenne sur un résultat net de 2,23 milliards d'euros pour le deuxième trimestre, représentant une hausse de 6% sur un an. Le produit net bancaire de BNP Paribas ressort en baisse de 1,7% par rapport au deuxième trimestre 2011 tandis que les provisions ont augmenté de 24,9% à cause de la Grèce.

Les banques et assureurs français se sont engagés à participer au nouveau plan d'aide à la Grèce à hauteur de 15 milliards d'euros. Le coût de cette nouvelle aide devrait être de l'ordre de 150 millions d'euros pour le Crédit Agricole et inférieur à 100 millions pour BPCE (Banque populaire - Caisse d'épargne), maison mère de Natixis. Pour le CIC, filiale du Crédit mutuel, l'engagement s'élève à 70 millions.

A la Bourse de Paris, l'action BNP Paribas a terminé lundi en repli de 3,94% à 43,675 euros. Elle perd 8,27% depuis le début de l'année mais surperforme toutefois l'indice sectoriel des banques européennes sur la même période (-13,6%).
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.