La Mutualité française "s'inquiète" pour le système de santé

 |   |  315  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président de la Mutualité française, Etienne Caniard, s'est déclaré ce jeudi "inquiet" pour le système de santé français, estimant que "tous les ingrédients étaient réunis" pour qu'il "explose à plus ou moins court terme".

"Nous sommes inquiets. Quand on regarde la situation financière de l'assurance maladie aujourd'hui (...) tous les ingrédients sont réunis pour avoir un système qui explose à plus ou moins court terme", a déclaré Etienne Caniard sur France Inter. Le président de la Mutualité française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles de santé en France, soit près de six cents, s'est également dit préoccupé par les difficultés d'accès aux soins : "le taux de renoncement aux soins, le nombre de Français qui diffèrent des soins pour des raisons financières augmente d'année en année. C'est préoccupant parce qu'on sait très bien qu'un système de santé ne se détruit pas en six mois, mais se détruit petit à petit".

Etienne Caniard a notamment mis en cause la hausse de la taxation des mutuelles initiée par le gouvernement qui va entraîner une hausse des tarifs : "nous ne nous résolvons pas à cette hausse des tarifs des mutuelles qui pose un problème d'accès aux soins". Selon lui, "la hausse moyenne des charges qui vont peser sur les mutuelles est de 5%" et "les coûts seront de plus de 5% en moyenne ce qui est considérable en cette période de restriction du pouvoir d'achat".

"C'est finalement un impôt sur tous les Français. Depuis trois ans, c'est 10,4% de taxes nouvelles qui pèsent sur les complémentaires", a-t-il précisé.

Concernant l'affaire des prothèses PIP défectueuses, Etienne Caniard a estimé qu'elle "posait un gros problème de sécurité sanitaire" : "il faut regarder la chaîne des responsabilités, celle des fabricants. Celle des professionnels de santé peut être aussi interrogée" mais "ce n'est pas notre responsabilité, c'est la responsabilité de l'asssurance maladie et du système de santé français", a-t-il affirmé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2012 à 17:38 :
sans focaliser sur une catégorie, les personnes bénéficiant de la CMU et CMUC sont les nantis du système, car il n'y a pas de limite car eux n'ont aucune sur tout ordonnance ou visite. Des exemples issus du milieu médical sont légion mais chutttttttt le politiquement correct empêche que l'on en parle, ce qui est dramatique pour le "smicard" qui paye sur chaque soin qu'il a. Je ne parle pas des aides données sous toute forme aux clandestins, oh pardon sans papier et qui grève le budget sécurité sociale; d'ailleurs il est impossible d'obtenir le coût de ces deux dépenses.
a écrit le 03/02/2012 à 10:18 :
Ils se réveillent ! Ça fait des années que notre système de Sécurité Sociale est au bord de l'implosion. Sans réforme structurelle avec le nombre d'actifs de moins en moins nombreux et de retraités de plus en plus nombreux, ça explosera !
Pour les mutuelles, il y a à boire à et manger. On se retrouve maintenant avec des mutuelles imposées sur notre fiche de paie mais qui ne remboursent rien, obligeant à prendre une autre mutuelle en plus pour se faire bien rembourser quand on est malade...Le système entier est à revoir car les mutuelles coûtent désormais trop chères pour être valable.
a écrit le 03/02/2012 à 9:14 :
Les mutuelles se moquent des citoyens. Elles font un maximum de fric et ne cherchent que la rentabilité. Si tout va de mal en pis pour la sacrosainte sécu c'est la faute des mutuelles qui augmentent sans cesse leur marge, et leurs prix. Elles jouent double jeu elles promettent une santé parfaite qui n'existe nulle part, exige une médecine de qualité et donc renchérisse le coût de la santé. On devrait interdire les mutuelles et passer aux assureurs privés obligatoires pour tous.
a écrit le 03/02/2012 à 8:24 :
pauvres mutuelles !!! des pages de pub dans la presse, des spots radio ou télé, des remises pour toutes nouvelles adhésion, les beaux immeubles achetés,la gestion des mutuelles fonctionnaires par les syndicats, la répercussion des 3.5% transformés en 5% par ma mutuelle ... de quoi se plaint-on ??
Réponse de le 03/02/2012 à 9:54 :
La mutuelle de ma femme amicil a augment de 8,5%
a écrit le 30/12/2011 à 9:09 :
Il est vrai qu'avec la CMU et l'AME, l'explosion est proche. Sans oublier la fraude (carte Vitale sans photo, médicaments "exportés" par les assurés etc.). A quand une véritable réforme du médicament : circuits de distribution trop longs, emballages luxueux et gaspillage etc.) ? Là aussi les promesses de Sarkozy ont fondu comme neige au soleil.
a écrit le 29/12/2011 à 18:17 :
Pourquoi tant de mutuelles? La soupe est excellente et les gains très corrects. Les mutuelles ne veulent surtout pas toucher à leur confortable matelas financier.
a écrit le 29/12/2011 à 17:38 :
Depuis 94 la sécu et morte hors la loi mais Grace a cette mafia syndicales et autres qui tiennent les reines le système n est pas viable mais cela vient aussi du français qui ne s est pas compte car 50% de sont salaire et pris pour paye la sécu la retraite qui n'a pas de code de mutualité ni de statut etc.etc.et le français dis rien c est parcequ il est plein d argent a ne plus savoir quoi en faire ou il a peur de prendre sont salaire brute et de cotiser dans des organise agrée européen voir www.cnee.eu
a écrit le 29/12/2011 à 16:52 :
Pourquoi les génériques sont-ils si chers ? Etc etc... Facile d'étrangler les patients sans trop toucher à tout le reste. Faire payer les malades en conservant les avantages, gabegies, .. c'est très facile. Débusquer les abus, c'est un vrai boulot.
Ça me fait penser aux radars pour convaincre les gens de ne pas boire au volant.
Quand la couverture maladie sera intégralement payée par les citoyens, il faut espérer qu'il n'y aura plus de cotisations SS, car elle n'existera plus. "Pomper" des deux côtés, ça ne pourra durer, mais ça a l'avantage de la mutualisation (je cotise mais consulte une fois tous les 5 ans -> suis très bon "client").
a écrit le 29/12/2011 à 15:21 :
" Le travail c'est la santé ....."
Réponse de le 29/12/2011 à 15:58 :
@Vérité Comme le disait Henri Salvador : ne rien faire c'est la conserver!
a écrit le 29/12/2011 à 10:52 :
ca ft 20 ans qu'on sait que ce n'est pas tenable, mais vu qu'il estait urgent de ne rien faire, et vu qu'il fallait vite jeter l'argent par la fenetre...
a écrit le 29/12/2011 à 10:46 :
J'espère que les français sauront tirer les conclusions qui s'imposent quant à la politique de santé catastophique menée par NS depuis 4 ans. Une véritable volonté de détruire le système social qui rassemble les français pour faire le lit du privé où il espère pantouler dans le conseil d'administration d'une compagnie d'assurance à l'image de son frère à la tête de Médéric.Et dire qu'en plus ce Guignol va hypocritement louer les vertus de la Résistance au plateau des Glières alors qu'il détruit méthodiquement le programme du CNR. Sur le fonds on est toujours dans le cadre de mesures "libérales" c.a.d que l'ont fait des économies minimes mais à effets rapides pour les comptes au détriment du long terme. En augmeentant le coût des mutuelles donc des soins un nombre croissant de français différera les soins avec des coût de traitement à terme plus importants. Mais pour NS la devise c'est après lui le déluge du moment qu'il est planqué sur son arche avec ses riches amis!
Réponse de le 29/12/2011 à 13:07 :
Médéric Malakoff n'est pas une société privée mais un organisme mutualiste !
Réponse de le 29/12/2011 à 15:20 :
@ericc je ne connais pas le statut juridique exact de Malakoff Médéric mais je pense que c'est plutôt un organisme paritaire comme de nombreux organismes intervenant dans le social cogéré par les syndicats patronaux et salariés et Monsieur Frère doit avoir une bonne paye et ne doit pas y siéger en tant que représentant des salariés.
a écrit le 29/12/2011 à 10:44 :
le but de la manoeuvre est effectivement d'inciter fortement les français à se tourner vers les assurances pour assurer une couverture complémentaire santé, un peu comme aux USA, la référence de base pour tous les libéraux. On sait ce qu'il en est en terme de résultats. Ceux qui ont les moyens souscrivent à ces assurances, qui devient donc un luxe, ceux qui n'en ont pas les moyens n'ont qu'un seul droit: celui de crever quand ils sont malades, car ils n'ont pas les moyens de se soigner.
Réponse de le 29/12/2011 à 16:06 :
petit a petit ce gouvenement fait tout pour que l'ont puisse plus ce soigner le vote sur bmf 80% des votes vont contre la hausse des mutuelles voulue par c bons a rien de ce gouvernement
1687J de détention de la france prise en otage par sarkozi et sa clic
Réponse de le 30/12/2011 à 16:53 :
Pourquoi ne pas faire le système d'alsace-moselle?
Ici , la sécu est exedentaire .
Tant pis pour les blaireaux qui nous ont balancés aux prussiens en 1871.
a écrit le 29/12/2011 à 10:23 :
Il faut réserver ce système de santé aux retraités, les salariés devraient souscrire à des assurances privées.
Réponse de le 29/12/2011 à 11:02 :
Les retraités n'en profitent ils pas assez déjà ? Toujours plus nombreux et coûteux, c'est par eux que la rigueur devrait commencer au contraire
Réponse de le 29/12/2011 à 12:47 :
Bravo à l'humour décalé de Cavaliere. pour moi la solution pour redresser les comptes de la sécu c'est de supprimer les retraités les caisses seraient en excédent. Bonne Année
Réponse de le 29/12/2011 à 13:17 :
Ahah : nous retraités avons payés depuis que nous avons travaillé et c'est pour cela que vous aussi pouvez cotiser .En étant jeunes ,nous n'avions pas de retour car pas ou peu malades .Demandez donc à votre député à ce que la solidarité vis à vis de ceux qui ne cotisent pas soit réduite ou meme interdite comme dans les autres pays et alors vous aurez ce que vous voulez .Tout avoir sans rien payer !
Réponse de le 29/12/2011 à 13:46 :
Pas convaincant j en ai peur. Les"personnes âgées" sont privilégiées car elles sont un électorat important mais la simple CSG réduite est inique pour donner un premier exemple.

J'ajoute que je trouve assez indélicat dans les conditions actuelles ces plaintes des personnes âgées que l'on voit fleurir ici et là tandis qu'elles sont épargnées et ont vécu la plupart de leur vie sans difficulté (emploi, hausse régulière des revenus, facilité d'accès au logement etc)

J'ajoute que nous cotisons actuellement pour vous mais à perte puisque ceux qui ne pourront fuir le pays seront tout bonnement tondus. Pour finir, je ne demande rien Monsieur, à part l'utilisation optimale des ressources publiques
Réponse de le 29/12/2011 à 13:49 :
Je suis moins sévère en tant que jeune actif à l'égard des personnes ayant connu l'épisode 39/45 en passant. Mais la responsabilité est là, ne serait ce que par les hommes et femmes politiques mis en place.

Nous avons de mon point de vue les politiques que l'on mérite...

Réponse de le 29/12/2011 à 14:09 :
@Ahah: les retraités privilégiés ? faut arrêter le manuel mon gars :-) Quant à la sitaution dans laquelle nous sommes, les jeunes en sont responsables pour au moins 2 raisons: 1) ils se plaignent sans arrêt mais sans jamais rien faire, si ce n'est jalouser les 750 euros de retraite de leurs parents et 2) ils sont responsables de la hausse des prix en achetant des gadgets du genre IPod à des prix faramineux.
Réponse de le 29/12/2011 à 14:37 :
Pas crédible pour entamer une discussion si vaste et technique Patrick. Il s 'agit de revoir ses bases en macro, micro économie et finance avant d'intervenir...à moins que la crédibilité ne soit pas important à vos yeux. Possible vu l'argument concernant les produits Mac ! Et si votre génération avait su investir et innover dans les High Tech il y a 20 ans nous aurions peut être dépassé le minitel lol

Belle représentation archaïque de la jeunesse en tout cas, moderne, mesurée et réfléchie. Bravo !
Réponse de le 29/12/2011 à 14:54 :
@Ahah: n'essaie même pas de nous impressionner avec ton bac + qui n'arrive pas à la cheville du bon vieux certificat d'études :-) Notre génération a en effet investi dans ce qui était considéré hight tech dont tu bénéficies aujourd'hui, notamment en médecine et qui a conduit aux "high tech" actuelles....parce que l'innovation, pour ta gouverne, n'est pas quelque chose de nouveau :-) C'est aux jeuens à prendre la relève, non pas pour leurs parents comme tu le prétends, mais pour assurer leur propre avenir...au lieu de pleurnicher et d'être jaloux de leur ombre !!!
Réponse de le 29/12/2011 à 14:57 :
ne partez pas dans des jalousies meurtrières! c'est ce qu'attendent nos dirigeants: diviser pour gouverner. serrons nous les coudes. le système secu peut marcher s'il est géré avec une vision long terme et sans gachis de la part de tous: malades et personnels soignants.
Réponse de le 29/12/2011 à 15:13 :
@ pasqual + 1. C'est dommage de voir que de certains prennent tout au premier degré. l'humour de Cavaliere est provocateur mais cela reste de l'humour noir en ces temps de politiquement correct cela fait du bien! Bonne Année 2012 à tous jeunes et anciens mais les anciens avant de voter réflechissez!
Réponse de le 29/12/2011 à 15:16 :
Oh je ne suis pas jaloux et n essaie d impressionner personne vous savez !

J'ai signé hier un contrat, je me tire en Asie au premier trimestre 2012 et m y installerai. De là bas je regarderai mon pays, avec amertume quand on pense à ses atouts, continuer à perdre pied dans ce jeu pour adultes qu est la mondialisation. Un jeu très sérieux, qu il ne faut surtout pas perdre car c est le niveau de vie général qui baisse lorsque c est le cas !

Je pense sincèrement qu'on file droit à la guerre civile ici. Et de toutes façons tout le monde y perdra, retraités inclus !

Bon courage
Réponse de le 29/12/2011 à 16:04 :
@ahah: je vis moi-même depuis de nombreuses années hors de France, mais cela m'irrite que les jeunes entrent dans le jeu du gouvernement (consistant à créer un conflit de générations pour transférer ses responsabilités). Cela dit, c'est aux jeunes de se battre pour leur avenir comme nous l'avons fait en 68 et comme nos parents l'ont fait avant nous.
Réponse de le 29/12/2011 à 16:08 :
@gabuzo: chacun voit midi à sa porte et contrairement ! ce que tu sembles penser, les anciens ne votent pas tous dans le même sens. On a pas d'amis, uniquement des intérêts communs, et ce qui me fait rire, c'est que des gens (jeunes et moins jeunes) qui seraient à la rue après quelques mois de chômage puissent penser qu'ils ont des intérêts communs avec les riches. Cela dit, on est pas obligé de voter à gauche si on est pas d'accord, mais voter à droite, c'est se mettre une balle dans le pied à coup sûr dans leur situation :-)
Réponse de le 29/12/2011 à 16:15 :
je pense qu'il ne faut pas répondre a c petits jeune qui connaissent RIEN et snt plus fatiguer que nous le matin en ce levant sa craint pour leurs avenir
moi j apprit a mes enfant a travailler comme nous l'avons fait aller basta
Réponse de le 02/01/2012 à 11:03 :
"Les jeunes sont bons à rien", "un Bac+5 d'auhourd'hui valait un certificat d'étude à mon époque", "les jeunes y veulent tout tout de suite maintenant"..à toutes les époques les anciens ont tenté se de croire meilleurs que les jeunes. Ca signifie que sous napoleon, les jeunes avaient un niveau de docteur à la sortie de l'école primaire?

Comment voulez vous motiver les jeunes quand on ne leur propose que des stages non rémunérés pour 50h/semaines? comment les motiver lorsque l'achat d'une résidence principale équivaut à plusieurs dizaines d'années de salaires?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :