Rémunérations en baisse pour les dirigeants de BNP Paribas

Le président d'honneur de BNP Paribas, Michel Pébereau, et Baudoin Prot, président du groupe, ont vu leurs rémunérations totales pour 2011 baisser respectivement de 16% et 19% par rapport à l'année précédente.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Michel Pébereau, président d'honneur de BNP Paribas depuis décembre dernier, percevra une rémunération de 1,17 million d'euros au titre de l'année 2011, a indiqué le groupe dans son document de référence. Il enregistre ainsi une baisse de 16% par rapport à 2010, année pour laquelle il avait touché près de 1,4 million d'euros. Son successeur au poste de président du groupe, Baudoin Prot, touchera quant à lui 2,16 millions d'euros, contre 2,66 millions pour 2010, enregistrant donc une baisse de 19% sur un an.

Hausse de la rémunération fixe

Mais comme le souligne L'Agefi, si Baudoin Prot a vu sa rémunération totale baisser d'une année sur l'autre, il touchera néanmoins 850.000 de rémunération fixe, soit une hausse de 150.000 euros par rapport à ce que touchait Michel Pébereau au même poste. Le poste de directeur général de BNP Paribas a aussi été revalorisé à l'occasion du passage de témoin entre Baudoin Prot et Jean-Laurent Bonnafé. "La rémunération fixe de Jean-Laurent Bonnafé a été portée de 800.000 euros à 1.050.000 euros lors de sa nomination en qualité de directeur général le 1er décembre", indique la banque dans son document de référence 2011.

Pour consulter l'ensemble des rémunérations des dirigeants de BNP Paribas, vous pouvez vous reportez à la page 193 du document de référence de la banque

 

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 13/03/2012 à 11:27
Signaler
La fête est finit, car nous savons que les banquiers ne possèdent dans leur compte que 30 pourcent de la masse monétaire globale, ils se font passer pour des gentils, mais n'ont eux de cessent de s'accaparer le pouvoir financier et anéantir l'économi...

à écrit le 13/03/2012 à 0:04
Signaler
Le patron de Volkswagen lui c'est 17 mios, loin loin devant !!

à écrit le 13/03/2012 à 0:01
Signaler
De toutes les banques on peut dire : Leur déconnexion d'avec toute réalité économique est inflationniste. On ne compte plus les vieilles personnes arnaquées et jamais remboursées. La qualité du service est moins bonne que dans enseigne franchisée ba...

à écrit le 13/03/2012 à 0:01
Signaler
De toutes les banques on peut dire : Leur déconnexion d'avec toute réalité économique est inflationniste. On ne compte plus les vieilles personnes arnaquées et jamais remboursées. La qualité du service est moins bonne que dans enseigne franchisée ba...

à écrit le 12/03/2012 à 22:10
Signaler
Un président d'honneur, cela doit avoir un salaire "honorifique", c'est à dire un euro symbolique, non ???

le 12/03/2012 à 23:59
Signaler
Il s'agit de son salaire 2011 alors qu'il était encore en exercice, il est devenu "d'honneur" au 1er décembre. cela dit la retraite servie par la banque serait autour de 800 k?, ce qui n'est quand même pas mal si c'est vrai.

à écrit le 12/03/2012 à 18:29
Signaler
C'est bien ils se foutent ouvertement de notre gueule !! Et puis c'est bien de savoir que tout ceci est financer par magouille et compagnie : en banque de detail ils font souscrire des produits sans prevenir le client et donc sans son accord, 8 sur 1...

le 12/03/2012 à 19:09
Signaler
.... Sans commentaire... savez vous combien reprensente la banque de détail dans le bénéfice de Bnp paribas... Cet argument est d'une stupidité... travaillant chez Bnp Paribas j entend ce discours tout les jours..

le 12/03/2012 à 20:04
Signaler
En tant qu'ancien salarié de bddf je pense que vous pouvez vous renseignez egalement sur la reorientation strategique du pnb de bnp paribas !! Qui ne sont d'ailleurs plus les seuls a mettre en pratique cette strategie !! La croissance resulte mainten...

le 13/03/2012 à 7:26
Signaler
@Gg ce n'est pas de savoir d'où sort le résultat qui est intéressant ce qui aujourd'hui est important c'est la mise "dans la besace" des banques les Mdrs de la BCE à 1 pour cent que les banques mettent sur le marché entre 3 et 5 pour cent et plus pou...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.