Axa boucle un premier semestre meilleur que prévu

 |   |  270  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'assureur enregistre un bénéfice net en baisse de 36%, à 2,58 milliards d'euros, supérieur aux attentes des analystes. Un repli qui résulte surtout d'un effet de base défavorable par rapport au premier semestre 2011.

Le bénéfice net d'Axa recule de 36% au premier semetre. Mais, à 2,58 milliards d'euros il reste supérieur aux attente des analystes qui tablaient sur un bénéfice d'environ 2,3 milliards et dont les prévisions onté été consultées par l'AFP.

Le résultat opérationnel, de son côté, est en hausse de 3%.  Le repli du bénéfice est dû à un effet de base défavorable car le premier semestre 2011 avait bénéficé d'importantes plus-values de cession.
Au premier semestre 2011, Axa avait bénéficié d'un effet favorable de 1,54 milliard d'euros lié à la vente de ses activités en Australie et Nouvelle-Zélande ainsi qu'à la cession de sa participation au capital de l'assureur-vie chinois Taikang Life.

Assurance de personnes et dommage en croissance

Sur le plan opérationnel, deux des trois pôles d'activité sont en croissance. La gestion d'actifs connaît un repli (-5%) quand l'assurance de personnes (+2,8%) et le dommage (+5,4%) progressent. En assurance de personnes, Axa profite du développement de la prévoyance et de la santé, un axe de croissance prioritaire pour l'assureur, qui a représenté 44% des affaires nouvelles pour la France au premier semestre.  Si la collecte nette est nulle au premier semestre en France, elle est sensiblement positive dans les régions Asie-Pacifique et Europe du Nord, centrale et de l'Est.

En assurance dommage, les revenus sont soutenus par une hausse moyenne des tarifs de 3%. Les revenus sont en hausse dans toutes les zones géographiques, à l'exception de l'Espagne et de la Belgique. La France affiche une progression de 3%. Au total, le chiffre d'affaires augmente de 3%, à 48,4 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2012 à 9:50 :
est-ce bien utile de parler comme des ados ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :