Blanchiment d'argent : HSBC va payer 1,9 milliard de dollars pour clore des poursuites

 |   |  241  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La banque britannique a annoncé mardi qu'elle allait débourser ce montant record pour mettre un terme à des poursuites des autorités américaines dans une affaire de blanchiment d'argent sale, appartenant notamment à des cartels de la drogue.

"HSBC a conclu un accord avec les autorités américaines dans le cadre d'enquêtes concernant des infractions aux lois sur les sanctions (frappant certaines entités criminelles ou assimilées) et la lutte contre le blanchiment d'argent." Voici la teneur du communiqué publié aujourd'hui par HSBC. La banque britannique, qui a été condamnée lundi à payer le montant record de 1,9 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros) dans une affaire de blanchiment d'argent, a donc choisi de mettre la main au portefeuille. Et ce, pour se débarrasser une fois pour toute des poursuites américaines à son encontre ans une affaire de blanchiment d'argent sale appartenant notamment à des cartels de la drogue.

Six banques étrangères déjà condamnées

Concrètement, la banque britannique est accusée d'avoir effectué des transferts de fonds pour l'Iran et d'avoir blanchi l'argent des cartels mexicains à travers le système financier américain. HSBC a également effectué du blanchiment d'argent pour des banques d'Arabie saoudite suspectés de financer des groupes terroristes. L'accord stipule qu'en plus de l'amende d'1,9 milliard de dollars, la banque ne pourra pas conserver l'argent gagné de façon malhonnête. L'accord a été conclu avec le département de la justice, le département du trésor et le bureau du procureur de Manhattan. Depuis le mois de janvier 2009, les trois entités fédérales ont condamné six banques étrangères dont Crédit Suisse et la Barclays.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2012 à 11:33 :
Voici donc comment se comportent les banques depuis un certains temps. Certains vont s'écrier que c'est une exception : faux. Il suffit de regarder toutes les affaires sorties et les banques incriminées comme la Barclays. L'état Américain arrive à récupérer de l'argent mais arrête les poursuite et ce que je trouve dégeulasse c'est que jamais un seul dirigeant de ces banques mise en défaut n'est accussé personnellement et poursuivi en justice. Il ne sont responsable que des actes qu'ils jugent bon d'être responsables. Je sais pas mais dans mon travail si je détourne de l'argent à mon petit poste je peux être poursuivi par la justice si je suis dénoncé et que ma société ou le parquet porte plainte. Pourquoi aucun personne n'est inculpé directement mais seulement la banque paie ? notre société est à pleurer.
Réponse de le 11/12/2012 à 12:11 :
La Justice est a deux vitesses, en cela rien de nouveau. Mais comme la concentration de richesses est de plus en plus forte, cela crée un fossé de plus en plus grand en la loi qui s'applique au peuple, et la "loi" qui s'applique aux autres. Si le peuple ne respecte pas la loi, ca s'appelle hors-la-loi, mais pour les autres, il suffit de modifier la loi, de voter des amnisties, de payer des prunes.. du détail quoi, parce que les prunes, ils se les paient entre eux... Et après ca, on se demande pourquoi le peuple n'a pas le moral...
a écrit le 11/12/2012 à 10:33 :
Les US essorent l'Europe, BP, HSBC, Credit Suisse... Bruxelles n'a pas le niveau. Chaque fois qu'on prendra 1M$ a google ou Amazon, ils nous prendront 10M$ ailleurs.
Réponse de le 11/12/2012 à 10:49 :
Evident.
a écrit le 11/12/2012 à 10:18 :
ça censure maintenant à La Tribune pour ce genre de commentaire? J'espère que ce n'est qu'un bug...
Cette façon de payer pour dédouaner les personnes qui ont organisé, couvert et bénéficié de telles activités ne devrait pas être possible. Car au final qui paye? Les clients et les actionnaires, ceux-là mêmes qui d'une manière ou d'une autre ont déjà été les victimes de ces activités frauduleuses. Par contre, les responsables ne sont pas concernés. Une double peine contre un acquittement sans frais... Inacceptable.
Réponse de le 14/10/2014 à 11:37 :
l'idée qu' on ne peut sortir d'une crise d'endettement que par plus de crédit est obsessionnelle chez les démocrates américains meme s'ils sont aussi incapables que leurs opposants de transformer tous ces nouveaux crédits en croissance. on ne peut qu' admirer le courage de W. Schauble face à tant de harcèlement
a écrit le 11/12/2012 à 9:32 :
Voila encore une brillante démonstration de justice. Lorsqu'un individu commet un larcin, il n'a pas de moyen de repousser la justice. Il file au mitard et c'est tout. Mais lorsqu'on paie grassement ceux qui font les lois, alors bizarrement, celles-ci s'appliquent totalement différemment. On fait un gros chèque, et on peut recommencer a rapiner tout ce que l'on veut.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :