Après la tuerie de Newtown, le deuxième fonds de pension américain se désengage des armes

Le California State Teachers' Retirement System a décidé de se désengager de ses participations dans le capital de fabricants d'armes interdites dans l'Etat, comme le fusil semi-automatique utilisé par Adam Lanza pour massacrer vingt enfants de l'école Sandy Hook de Newtown, le 14 décembre.
Adam Lanza avait utilisé un fusil semi-automatique fabriqué par Freedom Group pour perpétrer son crime dans l'école Sandy Hook de Newtown. Copyright Reuters
Adam Lanza avait utilisé un fusil semi-automatique fabriqué par Freedom Group pour perpétrer son crime dans l'école Sandy Hook de Newtown. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les investissements dans le secteur des armes, c'est terminé pour le deuxième plus grand fonds de pension américain. Le California State Teachers' Retirement System, le fonds de retraite des enseignants de Californie, a décidé mercredi de se désengager de ses participations dans le capital de fabricants d'armes interdites dans l'Etat, comme le fusil semi-automatique utilisé le 14 décembre par Adam Lanza pour massacrer vingt enfants et six adultes de l'école élémentaire Sandy Hook, à Newtown, dans le Connecticut.

Le fonds va ainsi céder ses parts dans Freedom Group, le tristement célèbre fabricant du Bushmaster dont s'est servi Lanza pour commettre son crime. Le California State Teachers' Retirement System devrait aussi se retirer du capital de Smith & Wesson et de Sturm Ruger & Co.

Nul doute que les gérants du fonds de pension ont été bouleversés par la tuerie de Newtown. Mais, surtout, dans ses critères de rentabilité d'un investissement, le deuxième fonds de retraite américain prend en compte le risque lié à "l'exposition à une industrie ou à une entreprise qui fabrique des produits suffisamment nuisibles à la santé et à la sécurité humaines pour engendrer des poursuites judiciaires, un changement de réglementation ou des sanctions par l'Organisation des nations unies." Il est évident que la relance du débat sur le port d'armes aux Etats-Unis, après le massacre des enfants de Sandy Hook, est de mauvais augure pour la rentabilité de Freedom Group et autre Smith & Wesson... La décision du California State Teachers' Retirement System semble donc relever d'une histoire de gros sous bien plus que de morale.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 10/01/2013 à 14:45
Signaler
Les fonds de pension Américain,qui on du coeur ?? à en pisser aux brailles,en tout cas,ils on de l'humour,très noir,mais de l'humour quant même .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.