Les ventes d'armes à feu ont explosé aux Etats-Unis après la tuerie de Newtown

 |  | 415 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Certains fabricants d'armes ont multiplié leurs ventes par dix. Le projet de restriction de ventes d'armes à feu aux Etats-Unis a provoqué une ruée dans les armureries. . Les Démocrates préparent un texte qu'ils présenteront aux députés début janvier.

« Sans précédent », voilà comment est qualifiée la vente d'armes ou accessoires (chargeurs, munitions) depuis la sanglante tuerie de Newtown le 14 décembre dernier où 26 personnes (dont de nombreux enfants) ont perdu la vie.

La société Brownell, plus grand fabricant de munitions et chargeurs du monde, a annoncé avoir vendu en trois jours l?équivalent de trois ans et demi de production. Rien de moins. En Floride, les permis de port d?armes ont franchi le seuil du million, pour 19 millions d?habitant, érigeant cet Etat comme le plus armé des Etats-Unis.

"Après la tragédie de Newtown, nos ventes sont dix fois plus importantes", a reconnu Richard Craig, directeur de la société Amendment II, du nom du deuxième amendement de la Constitution qui autorise le port d'armes. Le marché des armes à feu aux Etats-Unis est un juteux marché de plus de 8 milliards de dollars par an.

Mais la tuerie de Newtown a également poussé les Américains à s?équiper en protection. Ainsi, le cartable pare-balles est quasiment en rupture de stock.

Le Président a stimulé le marché malgré lui

Pour les professionnels du secteur, ces ventes massives d?armes à feu est consécutive à l?annonce par Barack Obama de mesures plus restrictives pour la vente d?armes à feu.

"Tout de suite après [le suicide du tueur de Newtown, ndlr], les militants anti-armes ont commencé à s'exprimer. Le président a demandé des mesures rapides, et cela a provoqué un engouement pour les achats" d'armes, explique à l'AFP Larry Hyatt, propriétaire d'un magasin d'armes à Charlotte (Caroline du Nord, sud-est).

L'augmentation des ventes d'armes est "plus intense parce que le président s'est exprimé dans les médias et a dit en substance : si vous voulez une arme, ce serait mieux de l'acheter maintenant'", estime M. Hyatt.

La bataille du Congrès américain

Les Démocrates doivent présenter un texte début janvier qui doit poser de nouvelles restrictions aux ventes d?armes. Les armes d?assaut seraient ainsi interdites ainsi que les chargeurs de plus de 10 munitions.

Le NRA, le puissant lobby des armes à feu américain, a d?ores et déjà indiqué qu?il ne soutiendra aucune nouvelle réglementation. Mais Barack Obama pourrait toutefois trouver un soutien en Hollywood qui se mobilise depuis plusieurs jours pour soutenir cette initiative. Ce soutien ne sera pas de trop pour faire adopter un texte dans une assemblée où les partisans du Président sont minoritaires.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/12/2012 à 14:19 :
Quel tact, en ce jour de Noël que de faire paraître un article de ce type...Franchement ! ça ne pouvait attendre ?
Réponse de le 26/12/2012 à 11:10 :
Cene sont pas les armes qui sont dangereuses ,mais ceux qui s'en servent (certains fadas)
idem pour les voitures !
Réponse de le 29/12/2012 à 15:41 :
Exact, et plus il y a d'arme en circulation, plus il y a de chance pour qu'un fada en possède une.
Réponse de le 29/12/2012 à 19:15 :
Tout à fait d'accord il faut controler à qui on les vends et pourquoi !
Pas d'antécédents Psy,visite médicale oblgatoire! et bien sur pas de vente d'armes de guerre.
Pour le Permis voiture (une arme en puissance) le permis devrait etre retiré à vie à certains cow-boys de la route
Bonnes fétes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :