Orange Bank s'attaque à l'Espagne

 |   |  557  mots
(Crédits : DR)
La banque mobile s'est lancée ce lundi sur le marché espagnol, le deuxième après la France en chiffre d'affaires pour l'opérateur. Réservée à ses clients télécoms pour l'instant, elle propose moins de prime de bienvenue qu'en France mais un taux d'intérêt boosté à 1%.

[Article mis à jour à 18h45]

Son slogan : "un banco que no viene de la banca", une banque qui ne vient pas du monde de la banque. Deux ans après son lancement en France, Orange Bank débarque ce lundi 25 novembre en Espagne, le deuxième marché de l'opérateur, derrière l'Hexagone, en termes de chiffre d'affaires, où il est présent depuis 1998 et compte plus de 20 millions de clients sous plusieurs marques. L'offre bancaire est d'ailleurs pour l'instant réservée aux clients d'Orange España. Elle comprend un compte courant avec un numéro Iban espagnol et un taux d'intérêt boosté à 1% sur les dépôts (plafonnés à 20.000 euros), soit "le taux le plus élevé offert en Espagne" se targue Orange. En France, les clients d'Orange Bank n'ont droit qu'à un taux de 0,3% sur leur livret.

Autre différence : la carte est gratuite sans un nombre minimum d'opérations, mais c'est une Mastercard et non une Visa comme en France. Le nombre de retraits est limité à trois par mois sans frais. Au lieu de la prime de bienvenue de 80 euros offerte par Orange Bank en France, les clients espagnols ont droit à une remise de 30 euros sur leur facture mobile ou Internet. Ils se verront aussi proposer du crédit à la consommation, jusqu'à 10.000 euros, à un taux parmi les meilleurs du marché, promet le nouvel entrant.

Innovation qui ne figure pas dans les services lancés en France, la fonction de gestion de groupe, pour partager des dépenses, y compris des abonnements entre plusieurs personnes, "par exemple une facture d'eau ou un abonnement Netflix" explique le groupe dans un communiqué.

Déjà d'autres néobanques

Dans un paysage bancaire très concentré, où les cinq plus grands acteurs détiennent plus de 60% du marché (Santander, BBVA, Caixabank, Sabadell, Bankia), Orange Bank n'est pas le premier nouvel entrant sur le marché espagnol. Les néobanques Revolut et N26 y sont déjà depuis plusieurs mois et y revendiquent chacune environ 300.000 clients. Des startups espagnoles sont aussi en train d'émerger, comme Rebellion, qui cible les 16-25 ans et vient d'obtenir une licence, et Bnext, qui vient de lever 22 millions d'euros et vise l'Amérique latine.

Orange a l'avantage de posséder une forte base de clients à équiper et de pouvoir surfer sur le goût des Espagnols, grands utilisateurs de smartphone.

"Le système bancaire vit une forte accélération vers un modèle en ligne, centré autour de l'accès via des téléphones mobiles et Orange souhaite y jouer un rôle important par le biais d'une offre compétitive, simple et accessible à tout moment et en tout lieu. Ce qui nous différencie le plus tient précisément au fait que nous ne sommes pas une banque issue du marché bancaire traditionnel. En tant qu'opérateur télécom, nous sommes les mieux placés pour concevoir un service bancaire mobile destiné à la population très mobile d'aujourd'hui" fait valoir Narciso Perales, le directeur général d'Orange Bank en Espagne, un ancien de Bankinter.

L'objectif de l'opérateur est d'atteindre un million d'utilisateurs d'Orange Bank en Espagne en dix ans et la rentabilité d'ici à 2024. Il a monté sur place une équipe d'une centaine de personnes. Les coûts de démarrage sont estimés entre 50 et 60 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2019 à 11:53 :
J'aurais préféré que la fibre débarque dans ma commune, conformément aux engagements entre Etat et opérateurs.
Difficile de faire confiance à la banque créée par un opérateur en difficulté sur son propre domaine de base.
A fortiori quand il s'agit d'un domaine vital dans le domaine bancaire : la connexion internet.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :