Philippe Brassac (Crédit Agricole) , nouveau patron du lobby des banques françaises

 |   |  560  mots
(Crédits : DR)
Le directeur général du Crédit Agricole succédera à Frédéric Oudéa, directeur général de la Société Générale, à la tête de la Fédération bancaire française (FBF). La nomination sera effective à compter du 1er septembre, pour un an.

Philippe Brassac, directeur général du Crédit Agricole vient d'être nommé, pour un an, à la tête de la Fédération bancaire française (FBF), a annoncé lundi l'organisation dans un communiqué. Il remplacera ainsi, à partir du 1er septembre, Frédéric Oudéa, directeur général de la Société Générale, à la présidence de la Fédération représentante des banques françaises.

Un rôle qui sera clé dans les prochains mois en matière de lobbying pour porter la voix des banques françaises, à l'heure où celles-ci sont en première ligne dans l'économie post-confinement et du soutien aux entreprises.

Philippe Brassac est un habitué des cercles bancaires français. Diplômé de l'ENSAE (l'École nationale de la statistique et de l'administration économique), il est entré au Crédit agricole en 1982. Dès 1994, il est nommé directeur général adjoint du Crédit Agricole des Alpes Maritimes, devenu Crédit Agricole Provence Côte d'Azur. En 1999, il rejoint ensuite la Caisse nationale de Crédit Agricole en tant que directeur des relations avec les Caisses régionales, puis est nommé Directeur général du Crédit Agricole Provence Côte d'Azur en 2001. Par la suite, Philippe Brassac est élu Vice-Président de la Fédération Nationale du Crédit Agricole en 2008, Secrétaire général en 2010 puis Vice-Président de la maison mère de Crédit agricole S.A. avant de prendre les commandes du groupe le 20 mai 2015.

Lire aussi : LaREF19 | Entretien avec Marie-Anne Barbat-Layani - FBF

Jeu de chaises musicales

Nommé il y a un an, Frédéric Oudéa, directeur général de Société Générale, conserve quant à lui son siège au comité exécutif de la FBF.

Jean-Laurent Bonnafé, Administrateur Directeur Général de BNP Paribas, devient vice-président de la FBF (qu'il a dirigé entre septembre 2017 et septembre 2018) et Nicolas Théry, Président de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel reste trésorier. Laurent Mignon, Président du Directoire du Groupe BPCE, et à la tête de la FBF entre septembre 2018 et septembre 2019 reste également membre du Comité exécutif, ainsi que Rémy Weber, Président du Directoire de La Banque Postale, au titre de représentant de l'Association Française des Banques.

Lire aussi : Frédéric Oudéa (Soc Gen), nouveau patron du lobby bancaire FBF

La Fédération bancaire française, créée en 2001, représente les 340 banques françaises et étrangères qui exercent leurs activités dans l'Hexagone, rappelle la FBF. Elle concentre son activité de lobbying sur les questions réglementaires et fiscales et publie régulièrement des statistiques sur l'emploi dans le secteur, les crédits aux particuliers et les financements des entreprises. Elle dispose de représentations à Bruxelles et Francfort, détaille la Fédération, porte-voix d'un secteur qui emploie 360.000 salariés.

 (Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2020 à 9:23 :
Le lobby, passéiste et égoïste, cercle vicieux du déclin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :