Wachovia rachetée par Citigroup, l'action s'effondre

 |   |  439  mots
Wachovia a enregistré une perte colossale de 8,9 milliards de dollars au deuxième trimestre, ce qui en fait l'une des plus grosses victimes de la crise des subprime.
Les autorités américaines ont annoncé lundi le rachat des activités bancaires de Wachovia, la quatrième banque du pays par les actifs, par sa concurrente Citigroup. Le titre a perdu plus de 80% à la Bourse de New York.

Nouvelle fusion dans le secteur bancaire américain: Citigroup va racheter Wachovia avec l'aide de l'Etat américain. La première banque américaine par les actifs va ainsi reprendre l'essentiel des activités bancaires de la banque de Charlotte et les engagements correspondants. Sont exclues de l'opération les activités de courtage, AG Edwards, et de gestion d'actifs, Evergreen.

Citigroup paiera à Wachovia 2,16 milliards de dollars en titres pour reprendre ses activités bancaires, et assumera 53 milliards de ses dettes, au terme de cette opération, pilotée par la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), l'agence fédérale de garantie des dépôts bancaires.

Pour financer cette opération, la banque a annoncé qu'elle allait lever 10 milliards de dollars sur les marchés. Les dividendes versés cette année aux actionnaires seront réduits, à 16 cents par action, afin de préserver la solidité du bilan de l'établissement.

Après cette annonce, Wachovia s'est effondrée à la Bourse de New York, perdant 81,50% à 1,85 dollar. La cotation du titre a été suspendue en début de journée alors que le titre perdait plus de 90% dans les échanges d'avant séance. De son côté Citigroup est longtemps resté dans le vert avant de reculer de 7% à 18,74 dollars suite au rejet du plan Paulson.

La FDIC, dont les fonds ont été amputés par les treize faillites bancaires enregistrées depuis le début de l'année aux Etats-Unis, estime que ce montage devrait éviter que le contribuable ne perde le moindre cent sur cette opération. "La décision de ce matin a été prise dans des conditions extraordinaires avec des consultations significatives entre les autorités de régulation et le Trésor", a expliqué Sheila Bair, la président de la FDIC. 

Ce week-end, le New York Times révélait que Wachovia avait entamé des pourparlers avec plusieurs banques en vue d'une éventuelle fusion, notamment avec Citigroup et Wells Fargo, donné favori. Le Wall Street Journal avançait aussi le nom de l'espagnole Banco Santader.

La semaine dernière, la quatrième banque américaine par les actifs aurait discuté d'un rapprochement avec Morgan Stanley. Mais la deuxième banque d'investissement de Wall Street a finalement conclu une alliance avec la banque japonaise Mitsubishi UFJ.

Wachovia a enregistré une perte colossale de 8,9 milliards de dollars au deuxième trimestre, ce qui en fait l'une des plus grosses victimes de la crise des subprime. Son action a fortement chuté ces derniers mois et ne valait plus que 10 dollars vendredi soir, soit une capitalisation boursière de 20,14 milliards de dollars, en baisse de 73% en un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :