Deux ans de travail assuré aux chantiers navals de Cherbourg

 |   |  273  mots
La commande passée à CMN est d'un montant de 200 millions d'euros.
La commande passée à CMN est d'un montant de 200 millions d'euros. (Crédits : Bloomberg/Qilai Shen)
Le propriétaire libanais des Constructions mécaniques de Normandie (CMN) a annoncé jeudi 5 septembre que le Mozambique avait passé commande pour 30 bateaux qui seront construits en France. L'occasion était trop belle, Arnaud Montebourg s'est empressé de venir adresser ses encouragements au "Made in France"

Du travail assuré pour près de 420 personnes pendant deux ans, cela valait bien un déplacement ministériel! Jeudi après-midi, le propriétaire libanais des Constructions mécaniques de Normandie (CMN) a officialisé la commande de 30 navires par le Mozambique: 24 chalutiers, trois patrouilleurs de 42 mètres et trois autres de 32 mètres. Lorsqu'ils seront mis en service, les patrouilleurs auront pour rôle de protéger les chalutiers, au large du Mozambique.

A cette occasion, quatre ministres ont fait le déplacement: celui du Redressement Productif Arnaud Montebourg, le ministre délégué au Budget et ancien député-maire de Cherbourg Bernard Cazeneuve et la ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq. Côté acheteur, le ministre de l'Économie de Mozambique Manuel Chang était également présent.

"Il était temps que ce contrat arrive"

Montant total de la commande : 200 millions d'euros. Une occasion rêvée pour Arnaud Montebourg de faire valoir une nouvelle fois la qualité de la production hexagonale, pour qui cette commande "c'est le triomphe du made in Cherbourg et donc du made in France " !

Un beau bol d'air en tous cas, pour le constructeur naval qui en avait bien besoin. "Pour les CMN, il était temps que ce contrat arrive. Les chantiers deviennent ainsi les premiers constructeurs de chalutiers en France", a déclaré Bernard Cazeneuve. "C'est une partie d'un contrat que le groupe Safa a signé avec le Mozambique", a expliqué Iskandar Safa, le propriétaire de CMN. En effet, la commande au groupe inclut également une trentaine d'autres bateaux pour les autres chantiers du groupe, situés notamment en Allemagne et à Abou Dabi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2013 à 18:46 :
Autant de chalutiers de fabrication française,qui participeront à vider sans retenue les mers
environnantes du Mozambique...sous pavillon français ou de complaisance...
a écrit le 06/09/2013 à 16:29 :
A savoir si la Banque Mondiale ne contribue dans le financement . Il est important de maintenir l'outil de
production et conserver le savoir faire .
a écrit le 06/09/2013 à 15:09 :
Bien vue , les lecteurs ne sont pas dupes de l'enfumage de première mais désolant que le journaliste n'y fasse même pas allusion .
Question : qui paie ?
Réponse : le contribuable français ...........bonne réponse !!
a écrit le 06/09/2013 à 13:10 :
Mon Patron disait ce n'est pas la commande qui m'intéresse, mais son règlement. Le Mozambique est l'un des pays les plus pauvres du Monde.
a écrit le 06/09/2013 à 11:22 :
Le Mozambique n'étant pas dans les pays dont la signature financière est des plus crédibles, on peut supposer que les paiements ne seront pas effectués, sous couvert d'une remise de dette. Cela fait bien pour la conservation d'heures de travail, mais ne va pas réellement améliorer le bilan financier France.
Réponse de le 06/09/2013 à 12:03 :
Désespérant, là, ou nous en sommes arrivés.......enfumage, presque certain pour manipuler des chiffres...de toutes façons, rien de surprenant ! on nous aura tout fait! mais, on a pas encore tout vu......
a écrit le 06/09/2013 à 10:58 :
Ou comment faire baisser les chiffres du chomage
a écrit le 06/09/2013 à 10:51 :
houlà! 2 années de travail...ouais, et après????!
a écrit le 06/09/2013 à 10:32 :
la commande porte principalement sur des chalutiers. le canal du mozambique en face de madasgascar regorge de poisson: ROI assuré !
a écrit le 06/09/2013 à 10:16 :
Qui paye ?? car si nous fabriquons gratuitement des bateaux ce ne sont pas les clients qui vont manquer La Tribune devrait enquetter sur le financement cela interresse aussi ses lecteurs
Réponse de le 06/09/2013 à 10:56 :
Vous me l'avez enlevé de la bouche, mais ça permet a Montebourre de faire le beau
Réponse de le 07/09/2013 à 9:36 :
Montebourde : le champion de l'esbrouffe et des coups foireux !
a écrit le 06/09/2013 à 10:05 :
Une commande d'un des pays les plus pauvre du monde, je me demande si ce n'est pas un écran de fumée de notre gouvernement qui n'en est pas à son premier coup tordu. Finalement c'est nous qui pourrions financer ces bateaux.
Réponse de le 06/09/2013 à 10:52 :
ah!ah! va savoir, Edouard !
a écrit le 06/09/2013 à 9:57 :
Cette commande est une bouffée d'air pour ce chantier,avec quelques interrogations pour un des pays les plus pauvres du mondes ,la commande de 30 navires d'un nouveau concept original , et à en croire l'actionnaire ( journal local) il y aurait encore 30 navires pour ses chantiers du moyen orient et d'Allemagne .Que de questions ?????
Réponse de le 09/09/2013 à 8:46 :
D'où détenez-vous que la Mozambique est un pays des plus pauvres. Toujours cette vision raciste et éculée d'une partie du Globe. Quand on sait par ailleurs que sans ces pays, la France ne serait rien tant qu'elle les a pillés et continue de le faire avec des coups d'état savamment habillés en sauvetage de l'humanité (Côte d'Ivoire, Libye, Centrafrique, Malie.....).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :