Airbus n'exclut pas de réduire sa production

 |   |  283  mots
L'avionneur européen pourrait abaisser la cadence de production dans ses usines, si la crise s'aggrave. Cependant, la filiale d'EADS se veut rassurante et promet son soutien à ses clients en difficultés de financement.

Dans les mois à venir, Airbus va devoir faire face à deux problèmes majeurs générés par la crise: les difficultés de financement de ses clients et celles de ses fournisseurs, d'après Thomas Enders, le patron de l'avionneur européen. En conséquence, en cas d'aggravation de la crise, le groupe pourrait réduire ses cadences de production.

Le 15 octobre dernier, la filiale d'EADS avait déjà annoncé qu'elle renonçait à son objectif de faire sortir 40 appareils de types A320 par mois de ses usines et restait sur sa cadence actuelle de 36 avions par mois. Ce rythme de production pourrait être encore ralenti, mais Thomas Enders a rappelé lundi soir lors d'un dîner avec l'association des jourrnalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE) qu'il se réservait la possibilité d'augmenter les cadences en 2009 si le marché se reprenait.

Dans le même temps, le groupe compte venir en aide à ses clients en mal de financement. Le patron d'Airbus a affirmé que l'avionneur était "encore au niveau le plus bas de soutien financier aux clients depuis 20 ans: 1,2 milliard de dollars, contre 5 ou 6 milliards de dollars au niveau le plus haut".

Il reste encore de la marge et le groupe devrait en avoir besoin. Selon une source syndicale, 30 à 40% des avions livrés par Airbus en 209 devraient être soutenus par les instituts de crédit à l'export contre 15 à 20% en temps normal.

En ce qui concerne l'objectif de livraison de l'A380 pour 2009, Thomas Enders a réitéré les réserves du patron de sa maison-mère EADS, Louis Gallois. "2009 sera un nouveau défi, il se peut que nous ne puissions pas livrer tous les 21 A380 prévus", a-t-il déclaré.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :