EADS met un coup de frein à son programme A400 M

 |   |  345  mots
Le groupe européen d'aéronautique a annoncé qu'il allait réduire la production de son avion de transport militaire A400 M qui accuse déjà de nombreux retards.

Nouveaux déboires pour EADS et son avion militaire A400 M. Un porte-parole du groupe a affirmé ce mardi à l'AFP (Agence France Presse) que le géant européen de l'aéronautique et de défense allait ralentir la production de l'A400 M, qui a déjà connu de nombreux retards.

Cette déclaration fait suite à des informations de presse faisant état d'une suspension temporaire de la production de l'avion militaire, développé par la filiale d'EADS, Airbus. Selon Les Echos, le groupe aurait ainsi décidé de suspendre temporairement la production de son avion de transport militaire A400 M pour éviter d'accumuler des appareils assemblés tant que les essais en vol n'ont pas démarré.

"Le problème, si on ne ralentit pas la cadence, c'est qu'on va se retrouver avec plein d'avions sur le parking qu'on risque de devoir reprendre après", a expliqué une "source proche du programme" aux Echos.

Cette mesure aurait été décidée il y a quelques jours. Depuis le lancement du programme de l'A400 M, les retards se sont multipliés. A tel point qu'EADS a été contraint de passer l'an dernier une provision de 1,37 milliard d'euros qui a plombé ses résultats annuels.
 

Airbus envisage un partenariat avec l'avionneur brésilien Embraer

Le groupe européen d'aéronautique et de défense envisagerait de nouer un partenariat avec l'avionneur brésilien Embraer pour développer un moyen-courrier de 250 places, affime ce mardi soir la Gazeta Mercantil. Selon le quotidien économique, la principale raison d'un rapprochement serait de minimiser les coûts de développement et de production d'un nouveau jet pour concurrencer Boeing. "Le nouvel avion euro-brésilien qui pourrait générer une nouvelle famille de jets commerciaux, est en phase de discussions et d'études de viabilité financière et technologique", indique le journal. Embraer, troisième avionneur mondial, aurait proposé à Airbus une association pour lui fournir des pièces détachées, des usines ainsi que de la main d'oeuvre hautement qualifiée à un coût moindre qu'en Allemagne et en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et comment va t-on remplacer les vieux Transall ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je voudrais savoir ou en est le nouveau marché avec l'aviation US ,apres l'annulatio du contrat qui plaçait le ravitailleur EADS devant celui de BOING
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je voudrais savoir ou en est le nouveau marché avec l'aviation US ,apres l'annulatio du contrat qui plaçait le ravitailleur EADS devant celui de BOING
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
esce le resultat attendu du plan power8
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le pire c qu il vont continuer le plan power8 apres la vente de meaulte les autres site vont suivre,resultat on ne c plus realiser d avions
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En fait, les vieux Transall seront bien remplacés par l'A400M.
Le problème est que les moteurs ne sont pas encore prêt pour le vol, ils volent pour le moment sur un avion ancien pour être déclarés bon pour vol sur l'A400M. Une fois cette étape franchie, l'avion pourra enfin décoller et faire ses tests.
Ils ont stoppé la production afin de pouvoir faire les modifications nécessaires suites aux essais en vol. En effet, s'ils laissent la production continuer et qu'un problème nécessitant une correction apparaît, la facture sera salée. C'est donc du bon sens.

Pour répondre à 04, le marché US des ravitailleurs est au point mort chez les USA. C'est le futur président qui relancera selon ses modalités le contrat. Et là, gare à la casse car Obama à clairement indiqué qu'il verrait bien le contrat attribué à Boeing, indépendamment d'un avis en faveur d'Airbus.
Ne pas oublier que si EADS avait obtenu le contrat, c'est grâce à une remise en cause de l'obtention du précédent par McCain !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que cela est bien fait !!! on ne voulait surtout pas des moteurs americano/canadiens éprouvés et disponibles à un coût 30% inférieur (à ce moment là )au devis maison.
Nos copains les russes allaient nous en faire un super!
tu parles !
Il y a du ménage à faire à EADS !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :