L'action EADS recule, l'A400M aurait finalement 5 ans de retard

 |   |  131  mots
Selon les informations de "La Tribune", le programme du futur avion de transport militaire A400M aurait non pas 4 ans de retard sur la première livraison d'un appareil standardisé, mais cinq ans. EADS dément mais son action recule.

Décidemment,  l'A400M cause beaucoup plus de souci que prévu à EADS, maison mère d'Airbus. Selon nos informations, le programme du futur avion de transport militaire A400M "aurait non pas 4 ans de retard sur la première livraison d'un appareil standardisé, mais cinq ans". 

La Tribune affirme que, selon une source non identifiée du ministère français de la Défense, "il faudra un an de plus par rapport aux quatre ans annoncés. Ils (le groupe européen de défense, d'aéronautique et d'espace EADS, ndlr) se moquent du monde car nous avons vraiment besoin de cet appareil". EADS a démenti. Le titre a perdu 4,46% à 11,90 euros ce lundi.

Retrouvez le dossier complet sur cette information dans votre quotidien La Tribune de ce lundi. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un bon Chef de projet peut avoir 1 à 2 ans de retard. Un chef de projet moyen, 2 à 3 ans. Un médiocre 3 à 4 ans. Au- dessus de 4 ans, il s'agit en général d'un très mauvais chef de projet et il est généralement licencié pour incompétences.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Parce que le ministère de la défense n a rien à se reprocher ? Qu'a t il fait pour s assurer de la plausibilité des termes d'engagement du contrat, Ah c etait secondaire à l'époque ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi continuer de s'enteter sans tenir compte de ce que l'on sait et peut faire? J'ai toujours entendu la classe dirigeante dire que la technique "ce n'est pas un probleme"; le probleme est peut etre ailleurs?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A FL : le problème dans cette boite (pour y avoir travaillé) et qu'il n'y a pas 1 ni 2 ni même 3 chefs de projet mais plus de 50, de nationalités différentes se tirant dans les pattes ... Celà explique les retards inadmissibles de l'A400M. Mais ne vous leurrez pas, les vrais responsables ne seront pas sanctionnés ... Seuls les sous-traitants vont trinquer alors qu'eux n'y sont pour rien.
PS : je suis bien content d'avoir quitté cette société il y a 2 ans car derriere l'image high tech et multinationale, il s'agit d'une entreprise où aucune décision ne se prend et où les responsabilités sont diluées.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est vrai. Quel dommage, ce projet avait tout pour être une réussite, mais la médiocrité crasse des structures de pilotage d'EADS a conduit à cette catastrophe. Non seulement les Européens ont du mal à s'entendre sur à peu près tout, si en plus quand ils font de la coopération industrielle, ça ne marche pas, que restera-t-il ? Ce projet a été mené sous la houlette des Espagnols, qui ont perdu ce pilotage depuis. Il faut rappeler que l'A 400M est le premier avion à turbo-propulseurs d'Airbus, et justement les deux succès de CASA (le nom de la composante espagnole d'EADS) étaient des turboprop (le C212 et le CN 235). Malheureusement ça n'a pas suffi pour créer le succès devant l'ampleur du projet. Les moins europatriotes des états membres vont bien sûr pouvoir se reporter vers les C130J et C17 américains, qui eux fonctionnent et sont disponibles à l'achat...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je me demande si, d'une part les desiderata des êtat-major des clients n'étaient pas plus ou moins contradictoires et d'autre part si le fait d'imposer des moteurs européens a posé un problème quasi insoluble.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si on avait laissé CASA seul sur le projet, sans aucune intervention d'AIRBUS ni des états pour le choix des moteurs l'A400M volerait déjà. Voila ce que l'on récolte lorsque qu'il y a de la politique à tous les niveaux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est du réchauffé ....n'avez vous que cette information a ressasser
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bizarre, ca revient a faire un nouvel avion depuis le debut, autant le faire nous meme.
après tout ce temps, intégrer airbus dans EADS ca n'a pas été une bonne idée. en plus on a largement de resortir la chaine de prod des transall.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
airbus c'est l'aeronautique francaise, quand on laisse aux allemands des trucs à faire sur l'a380 ils nous en mettent pour 4 ans de retard et quand on laisse l'a400m aux espagnols ils nous en mettent pour 5 ans de retard, quand aux anglais, fidéles à eux même ils ont quitté le navire en 2007...vive l'europe! Pendant ce temps les dirigeants d'eads ne pensent qu'aux 10% de marge à faire et pas moins...pour enrichir les fonds de pensions US anglais ou hollandais

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :