EADS finit dans le vert après son contrat géant d'achat de titane

 |  | 88 mots
Lecture 1 min.
Le groupe d'aéronautique, d'espace et d'armement, maison-mère d'Airbus, a signé un contrat géant pour se fournir en titane en Russie.

Dans un marché globalement stable, le titre EADS a progressé de 0,82% à 9,59 euros ce mardi.

La Bourse a apprécié le contrat géant conclu par le groupe d'aéronautique, d'espace et d'armement, maison-mère d'Airbus, pour se fournir en titane.

Le fabricant de titane russe VSMPO-AVISMA et Airbus ont en effet signé lundi un contrat de quatre milliards de dollars pour la livraison de titane à l'avionneur européen jusqu'en 2020. Il concrétise un accord-cadre signé en juillet 2008 lors du salon aéronautique de Farnborough, près de Londres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Hé bien vive la liberté d'expression!
J'ai mis un commentaire en ligne le 21/04/09 vers 21h30, concernant cet article.
En effet je mettais en lumière la contradiction entre le texte en gras au-dessus et les propos tenus dans l'article.
D'ailleurs il me semble même que le texte en gras a été modifié, car dans sa version d'hier soir on pouvait lire "La bourse n'a pas apprécié...en titane en Russie".
Bravo...
J'aimerais juste connaître la raison qui ont fait que mon commentaire n'a pas été mis en ligne?
Enfin si vous avez envie de me répondre?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Réponse à alex68 :
Merci de votre réaction et de vos commentaires. La non publication de votre commentaire initial était simplement liée au fait que votre remarque avait été prise en compte, entrainant une modification de l'article. Du coup, le commentaire risquait de devenir incompréhensible puisqu'il portait sur un écrit ayant disparu. Quant à cette modification, elle-même, elle est liée au fait que la Bourse a modifié sa réaction en cours de séance.
Olivier Provost, rédacteur en chef de latribune.fr

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :