Nouvelle tentative de rapprochement d'activités entre Safran et Thales

 |   |  239  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La Délégation générale pour l'armement (DGA) du ministère de la défense milite notamment pour une fusion des bureaux d'études de Safran et de Thales. Les deux sociétés discutent également d'une rationalisation de leurs activités de navigation inertielle, technologie qui permet par exemple à un avion de se guider seul, et d'optronique, un technologie qui combine électronique et optique.

Safran et Thales ont estimé que certaines de leurs activités devaient faire l'objet d'un rapprochement à l'issue d'une réunion organisée mardi au ministère de la Défense, a déclaré à Reuters une source industrielle.

Les deux groupes d'aéronautique, de défense et de sécurité discutent depuis plusieurs mois d'une éventuelle harmonisation de leur périmètre sous le patronage de l'Etat, actionnaire des deux entreprises.

"Nous sommes d'accord sur le fait que certaines des activités des deux groupes nécessitent un rapprochement", a déclaré cette source qui a souhaité ne pas être identifiée.

Confrontée à une réduction de ses budgets, la Délégation générale pour l'armement (DGA) du ministère de la défense milite notamment pour une fusion des bureaux d'études de Safran et de Thales.

Les deux sociétés discutent également d'une rationalisation de leurs activités de navigation inertielle, technologie qui permet par exemple à un avion de se guider seul, et d'optronique, un technologie qui combine électronique et optique.

Une autre source a déclaré à Reuters que Thales souhaitait conserver la propriété de certains calculateurs et que cette question faisait encore obstacle à des déclarations d'intention plus concrètes.

L'Etat contrôle 30% du capital de Safran et 27% du capital de Thales. Le constructeur Dassault Aviation s'est renforcé au capital de Thales en mai 2009 et détient désormais une participation de 25,9%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :