Un avion à énergie solaire réussit à voler 26 heures d'affilée

L'avion expérimental Solar Impulse, alimenté uniquement par l'énergie solaire, a atterri ce jeudi matin à 9h01 en Suisse, après un vol de 26 heures d'affilée.

3 mn

(Crédits : Thomson Reuters)

C'est les traits tirés après son vol de nuit, mais visiblement heureux et fier, que le pilote André Borschberg s'est présenté devant une centaine de spectateurs venus, sur la base militaire de Payerne en Suisse, pour assister à un moment fort dans l'histoire de l'aviation. Il s'est exclamé, après ces 26 heures passées à survoler le Jura suisse : "c'est un plaisir d'être de retour! J'ai l'impression d'être encore en l'air, d'être loin depuis tellement longtemps".

La prouesse technique

Bertrand Piccard, le promoteur du projet venu accueillir son pilote à l'atterrissage, s'est réjoui des capacités techniques de l'appareil précisant que le vol aurait pu se prolonger, l'avion captant "suffisamment d'énergie pour remonter en altitude et passer une nouvelle nuit".

Après un premier essai d'une heure et demie le 7 avril dernier, le vol de cette nuit est une première : elle atteste des capacités de l'appareil à être autonome de jour comme de nuit. Les quatre moteurs électriques de l'aéronef, d'une puissance de 10 chevaux chacun étaient alimentés par l'énergie générée, à la surface de ses ailes, par quelques 12.000 cellules photovoltaïques. La nuit, ce sont les batteries de 400 kg de l'avion, rechargées tout au long de la journée par les panneaux solaires, qui prennent le relais.

"On a fait très, très attention à gérer les économies d'énergie. On a eu beaucoup plus (d'électricité) qu'on ne voulait en avoir", a expliqué le pilote. Grâce à le précision du pilotage, l'avion "a généré plus d'énergie la journée et en a consommé moins la nuit" , s'est-il félicité.

Une étape avant de nouveaux défis

Le prochain objectif de ce projet de 100 millions de francs suisses (75 millions d'euros) est de construire un second prototype, plus grand et plus performant capable de survoler l'Atlantique en 2013, a précisé André Borschberg. L'objectif ultime pour 2014 est la réalisation d'un tour du monde par étapes.

Un projet militant

Le promoteur de cette aventure aéronautique, Bertrand Piccard, a indiqué que le projet de faire voler un appareil uniquement alimenté par l'énergie solaire n'avait pas pour vocation première de proposer une application commerciale dans l'aviation, mais plutôt d'éveiller les consciences à l'utilisation des énergies vertes."Nous avons toujours parlé de notre conviction qu'il est possible de se débarrasser de notre dépendance aux énergies fossiles. C'était une conviction, mais il n'y avait pas de preuve", a-t-il souligné. "La plus grande aventure de notre nouveau siècle est de passer des énergies polluantes (...) aux énergies vertes. Cela peut maintenant être prouvé" avec ce vol du prototype Solar Impulse, a-t-il conclu.

L'atterrissage de l'avion ce matin sur la base militaire de Payerne

 
 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.