Inde : l'Eurofighter retourne au combat contre le Rafale

 |   |  313  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe britannique qui tente d'infléchir la décision de New Delhi en faveur du Rafale, est prêt à baisser le prix de l'Eurofighter.

C'est de bonne guerre. Encouragé par les propos belliqueux du Premier ministre britannique David Cameron, le groupe de défense BAE Systems n'a pas désarmé pour faire changer le choix de l'Inde, qui a sélectionné la semaine dernière le Rafale (Dassault Aviation) au détriment de l'Eurofighter Typhoon proposé par le consortium composé d'EADS, BAE Systems et l'italien Finmeccanica. Dans un entretien accordé au « Financial Times », le patron du groupe britannique, Ian King, est notamment prêt à abaisser le prix du Typhoon, plus cher dans l'appel d'offre indien de 13 % par rapport au Rafale.
Pour le faire, il doit consulter ses partenaires, notamment EADS, qui pilotait l'offre Typhoon en Inde. En privé, les responsables de BAE Systems sont furieux contre les Allemands d'EADS, qui ont géré ce dossier. « Je vais discuter des prochaines mesures à prendre avec nos partenaires. De mon point de vue, toutes les options sont sur la table ». Ce contrat qui porte sur la vente de 126 appareils de combat est important pour l'avenir de l'outil industriel des groupes concernés par l'assemblage du Typhoon, notamment le site de Manching en Allemagne.
Le consortium européen, qui s'était dit déçu par la décision indienne, avait rappelé que le contrat n'était pas encore signé et que des « négociations doivent encore lieu ». EADS en sait quelque chose. Par deux fois le groupe a vu deux de ses contrats cassés. C'est notamment le cas avec Eurocopter, qui en a été victime. Après avoir remporté en octobre 2007, un appel d'offre pour la fourniture de 197 hélicoptères légers Fennec, la procédure avait été annulée en décembre en raison d'irrégularités et de conflits d'intérêts. Airbus Military a vu de son côté un appel d'offre cassé pour six avions ravitailleurs alors que l'A330 MRTT ((Multirole tanker transport) avait gagné.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2012 à 14:07 :
La fin de ce feuilleton on la connait, mais on ose pas se l'avouer...L'Eurofighter signera le contrat...Comme d'habitude.
Réponse de le 12/02/2012 à 15:52 :
Je crois pas, la signature du partenariat de défense qui entoure le contrat vient d'être signé entre la France et L'Inde aujourd'hui.
Quand aux indiens, il sont devenus particulièrement indisposés vis à vis des anglais qui commencent à devenir casse ......
a écrit le 09/02/2012 à 11:55 :
Le prix est une facade médiatique, le contrat rafale va beaucoup plus que 100 avions, c'est tout un accord politique qui l'englobe, et ca ! ni les russe, ni les anglais, ni les usa peuvent nous concurrencer.
Si il n y a pas de maladresse francaise ou de probleme majeur sur le transfert de la technologie, ca va se faire tout seul. Mais gagner le contrat indien fera que BAE ou dassault sera ko pour le compte.
Tous les tentatives désesperer pour sauver l'eurofighter. Les contrats pleuvent, mdba bombes, modernisation mirage par thales, le réacteur indien kaveri base sur le m88 core snecma pour leur tejas, ca pleut des contrat et des partenariats. Sous cette deferlante, les equipes technique et commerciale allemande,italienne,anglaise,espagnol du MMRCA ont quitté l'inde, c'est fini.
a écrit le 08/02/2012 à 21:48 :
Je vais encore vous donner des sueurs froides. Je dois souvent avoir raison; vu le nombre de fois que je suis censuré. Si vous connaissiez l'anglais vous cliqueriez sur le site Jane (expert en armements surtout avions). Ainsi vous sauriez qu'actuellement les russes Migs et surtout Sukoïs (le 35 ?) sont excellents et supérieur aux Rafales. L'Inde fait partie des BRICS et il y a un mois son Premier Ministre a passé plusieurs jours à Moscou en visite d'état. Son pays a déjà de nombreux accords militaires avec la Russie et utilise ces Sukoïs (fabriqués aussi dans son pays). Donc ces ventes de Rafales me semblent avoir un sérieux parfum d'élections présidentielles françaises. Il pourrait y avoir de la pleurnicherie dans l'air.
Aujourd'hui: Couleur3 (radio suisse de Lausanne) m'a appris que les suédois avaient fait une nouvelle offre pour leurs avions à Berne. Je n'ai pas entendu de commentaires en France (quoique je ne m'informe pas beaucoup dans mon pays; c'est trop nul)...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 09/02/2012 à 9:39 :
Vous êtes trop intelligent. Le grand-lobby-tout-puissant va finir par devoir vous éliminer Jean Claude ;-) Mais les avions que vous citez ont été recalés par les indiens qui jugeaient que les avions russes (qu'ils connaissent bien, les utilisant depuis longtemps) manquaient de fiabilité. C'est bien beau d'afficher des capacités de pointe exceptionnelles, mais ces avions multiplient les dysfonctionnements, et l'IAF en a perdu un grand nombre.
Réponse de le 09/02/2012 à 11:07 :
L?occasion est trop belle pour vous dire que sinon Jane?s , le magazine Air & Cosmos est lui aussi très bien informé. Vous semblez supposer que nous sommes la cible du complexe militaro industriel anglo-saxon . Ce n?est jamais qu?un épisode normal de guerre commerciale où se mêlent des enjeux géo stratégiques et politiques. Dans ce genre De contrat les parties ne s?avouent vaincues que si les pots de vin sont trop gros. Le prestige Et la puissance/influence comptent beaucoup plus. L? Inde non alignée se fournissait jadis chez les russes pour des raisons de coûts en acceptant bon gré mal gré une moindre fiabilité et une relative obsolescence des avions. Désormais l?heure est plutôt pour eux à l?acquisition de technologies de pointe occidentales qu?ils savent pouvoir s?offrir au mieux de leurs intérêts. CQFD
Réponse de le 09/02/2012 à 11:53 :
@JCM132
Vos interventions sont toujours faites sur un ton pleurnichard, ça en devient lassant à la fin.
a écrit le 08/02/2012 à 21:18 :
Aujourd'hui: Couleur 3 (Radio de Lausanne) que j'écoute tous les jours annonçait que les suédois avaient fait une nouvelle offre à la Suisse. Quant à l'Inde, elle parle sérieusement aux anglais au sujet de l'Eurofighter et aux russes, des Sukoïs et Migs.
Que va-t-il lui arriver si l'agent commercial principal de Serge Dassault échoue avant les élections; çà sent le roussi pour Sarkozy...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 09/02/2012 à 7:53 :
Serge Dassault aurait un agent commercial principal??? Lui-même ne dirige pas la société Dassault...
Les négociations, qui doivent durer environ 9 mois (ou peut-être plus) se poursuivront donc après l'élection de mai...
JCM132 écrit, à nouveau, n'importe quoi: pour quelles raisons? Ou bien n'est-ce que le plaisir d'étaler son ignorance?
Réponse de le 09/02/2012 à 8:38 :
La Tribune. Vous me faites chier. J'accepte de me faire agresser mais j'estime avoir le droit de répondre et ne pas être censuré. Je peux très facilement ne plus rien envoyer et vous laisser dans votre merde avec les faux-cul que vous semblez tant apprécier...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 09/02/2012 à 11:43 :
Oui, oui mille fois, faites-nous cet insigne honneur de ne plus venir écrire vos inepties!
a écrit le 08/02/2012 à 19:15 :
C'est maintenant qu'il va s'agir d'être trés vigilant et de confier le suivi à quelqu'un capable d'analyse sans faile. Fini les personnages suffisants; savoir s'adapter et dépasser la concurence. Si MM. Juppé pouvait garder un oeil sur ce dossier, nous aurions au moins le soulagement que tout sera fait.
Réponse de le 08/02/2012 à 21:31 :
@Philanthrope
Même impression que vous. Juppé est idéal à mon sens pour prendre en charge ce genre de "mission spéciale". Si Hollande passe en mai, j'espère que son équipe mettra aux affaires étrangères et à la défense des gens crédibles (je ne supporte pas la gauche, mais il faut reconnaître qu'ils ont des pointures dans ces domaines), et que Juppé pourra accompagner la transition pour éviter que tout cafouille... Cette fois-ci tout le monde (état et industriels) semble être à l'unisson, ce serait dommage que l'élection fasse tout rater. On est en France, on est capables du meilleur.... comme du pire !
Réponse de le 09/02/2012 à 9:28 :
oui, c'est simple, il faut faire croire à juppé que c'est comme quand il logeait son fils aux frais de la princesse, il faut lui dire, si tu réussis, ton fils sera à la tête de dassault India.
juppé au vu de ce qu'il à fait n'aurait jamais du pouvoir refaire de la politique!
Réponse de le 10/02/2012 à 11:00 :
simple : c'est l'heure de vider les poubelles ??
a écrit le 08/02/2012 à 18:00 :
C'est clair personne ne veut de notre "coucou Rafale", même dans les musés on ne veut pas l'acheter.
Réponse de le 09/02/2012 à 6:25 :
Rectificatif: ..." les quelques pays qui ont les moyens financiers de se payer le Rafale ne sont plus impressionnés par la puissance et l'influence de la France." Le problème est là...
a écrit le 08/02/2012 à 17:55 :
Ok j'ai compris, c'est encore les autres qui vont vendre. Pourquoi personne ne veut du Rafale !! Quels sont c'est défauts, mis a part sa fiabilité ?
Réponse de le 09/02/2012 à 6:28 :
Réponse: le manque de crédibilité sur le long terme du pays du fabricant.
a écrit le 08/02/2012 à 16:26 :
Ah bon ? L'Eurofighter revient ? ... Pour se reprendre une déculottée ?
a écrit le 08/02/2012 à 14:33 :
Mais quand donc les Britanniques se décideront à acheter des Rafales pour leurs futurs porte-avions? Chose actuellement impossible pour l'Eurofighter.
a écrit le 08/02/2012 à 13:59 :
Pourvu que les déclarations de Monsieur Guéant ne soit pas trop audibles en Inde.
Réponse de le 08/02/2012 à 16:56 :
D'après certaines news que j'avais lues il y a quelques années concernant des gouvernants indiens, les propos de Guéant c'est peanuts (et si ce sont les civilisations islamiques qui sont visées, les indiens risquent même de les apprécier).
Réponse de le 08/02/2012 à 18:42 :
Macabre devrait savoir que l'Inde n'est pas musulmane!!!! 'il doit confondre avec le Pakistan).
Avant d'écrire n'importe quoi pour faire de la pseudo politique ici, il faudrait revoir ses connaissances historiques!
a écrit le 08/02/2012 à 13:54 :
EuroFighter va encore y aller avec des coups tordus, des pots de vin à tout va, et des poignards dans le dos, pour tenter de vendre sa machine à laver volante qui est très très loin de valoir la qualité technologique du Rafale....
c'est un peu comme vouloir vendre au client une Lada à la place d'une Mercedes classe S, ce n'est même pas comparable .....
Réponse de le 08/02/2012 à 16:00 :
Ah oui, les coups tordus, les pots de vin et les poignards dans le dos sont bien l'apanage de l'étranger. Peut-être serait-il prudent de se souvenir de la définition éclairée de Georges Elgozy : « Patriotisme : seule forme avouable de xénophobie ».
Réponse de le 08/02/2012 à 18:21 :
@SCHILDER
Pour sortir une définition pareille, il faut être apatride ou très mal dans sa peau...
Réponse de le 08/02/2012 à 20:00 :
Guy de Maupassant : Si la guerre est une chose horrible, le patriotisme ne serait-il pas l'idée-mère qui l'entretient ?
Voltaire : Qu?est-ce que l?amour de la patrie? Un composé d?amour-propre et de préjugés dont le bien de la société fait la plus grande des vertus.
Georges Darien : Le patriotisme n'est pas seulement le dernier refuge des coquins ; c'est aussi le premier piédestal des naïfs et le reposoir favori des imbéciles.
Réponse de le 09/02/2012 à 9:54 :
Charles de Gaule avait un vocabulaire plus étoffé en ce domaine que ces gens que vous citez, lui qui a dit: "Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres". Vos écrivains étaient bons pour provoquer des polémiques mais certainement pas à diriger un pays. La gauche, pour laquelle j'ai actuellement un léger enclin, à parmi ses principaux défauts de ne pas avoir compris celà.
a écrit le 08/02/2012 à 13:06 :
Eh là ! La Tribune essaie-t-elle de ranimer les bons vieux sentiments d'animosité envers la perfide Albion ? Ce n'est qu'enfoui dans l'article que l'on retrouve la vérité que l'Eurofighter est le produit d'un consortium européen. Le consortium est coordonné non pas par un « groupe britannique », mais par Eurofighter Jagdflugzeug GmbH.
Réponse de le 08/02/2012 à 15:58 :
Ils ne peuvent pas rappeler certaines évidences à chaque article. Ça nuirait à la lisibilité.
a écrit le 08/02/2012 à 11:46 :
En suisse les français ont pu faire un rabais de 20 % pour contrer un concurrent alors en Inde ils peuvent aussi le faire s'il y a un concurrent qui les pousse à le faire. Les discussions vont être intéressant et le gagnant est déjà connu, l'Inde. Ce pays va fabriquer l'avion de la prochaine génération et le vendre à l'étranger .... en France par exemple, en 2030!
a écrit le 08/02/2012 à 11:25 :
A oui les énergies libre existent pour les nouvelles générations de moteurs mais c'est mieux de polluer la planète avec des Rafales complètements obsolètes dans 10 ans, à 200$ le baril on rigole, rien que de démarrer l'avion couterait 1000 euros pour faire chauffer les moteurs, nous avons des ingénieurs hors pair pour fabriquer des casseroles, en attendant que l'Oligarchie nous donne la permission de créer des produits performants non polluants, en sortant les brevets achetés à coup de millions ou de chantage.
Réponse de le 08/02/2012 à 17:34 :
Vous délirez.
a écrit le 08/02/2012 à 11:12 :
C'est bien de mettre une photo de chantier naval pour illustrer un article sur l'Eurofighter qui pourrait bien definitivement couler avec cette offre qu'ils disent preparer. Les Indiens ont montré qu'ils voulaient un processus d'achat serieux pas comme au souk où on va rechercher le client dans la ruelle après avoir rompu la discussion.
a écrit le 08/02/2012 à 9:22 :
Rappelons que Dassault aviation appartient presque à moitié à EADS.
EADS n'est donc pas perdant avec le rafale, et n'a pas intérêt à faire disparaître un concurrent dans les appels d'offres internationaux( EADS a donc toujours 2 avions à proposer, le rafale et l'EF-2000).
Réponse de le 08/02/2012 à 11:45 :
EADS, minoritaire, ne possède que 46% de Dassault Aviation et ne propose donc pas le Rafale!
Réponse de le 08/02/2012 à 15:20 :
que 46% lol ... le commentaire de xavier marc me semble au contraire très pertinent...
Réponse de le 08/02/2012 à 16:31 :
Quand on ne détient QUE 46% face à l'autre actionnaire (Groupe Dassault) qui en détient 50,05;;;; on est effectivement minoritaire et l'autre est majoritaire!
Donc EADS ne propose pas et n'a jamais évidemment proposé le Rafale... Je ne vois donc aucune pertinence mais au contraire une contre-vérité dans le commentaire de xavier-marc.
a écrit le 08/02/2012 à 0:10 :
Je pense que la manoeuvre de BAe a de quoi inquiéter, mais il faut rester prudent sur les chances du Typhoon.
Les rapports de la cour des comptes française et de son homologue britannique montrent que le programme Typhoon est plus coûteux que le programme Rafale. A partir de là, il va être difficile de proposer moins cher. Autre point, le Rafale est mature (il peut tirer au canon, tirer des missiles air/air, des missiles air/mer, air/sol, larguer des bombes et envoyer le missile nucléaire ASMP). Le Typhoon est juste capable de tirer des missiles air/air actuellement (Cameron et les rigolos de BAe qui claironnent que leur avion est au top feraient bien d'être un peu moins arrogants !).
L'introduction des autres capacités dans les armées des pays participants commence à peine et est très ralentie par les réductions de budget. Pas très crédible face au Rafale donc, 26 ans après le premier vol du démonstrateur de leur trapanelle ! Sur le radar, le RBE2 AESA est industrialisé en France, le CAPTOR-E du Typhoon non.
Les coûts de maintenance du Typhoon sont également réputés plus gourmants en ressources financières et humaines que pour le Rafale (source: cour des comptes britannique), et le soutien client est très bien rodé entre l'Inde et Dassault depuis le temps. C'est un élément prépondérant que les journalistes anglais, toujours prompts à faire de l'esbrouffe semblent avoir oublié...
Aussi, avoir 1 seul partenaire est plus fiable que 4, surtout quand le principal supporter du programme est le Royaume Uni, tête de pont étasunienne en Europe.
Dernier point, le contrat de 900 M? signé avec MDBA pour les missiles Mica est probablement lié au choix du Rafale. Pour rappel, le Mica est uniquement utilisable sur M2000 & Rafale.
Cet appel d'offres n'a pas fini de faire parler de lui, mais nous avons toutes les raisons d'être confiants pour notre fleuron national. Le Rafale a les atouts les plus solides et la préférence de l'Indian Air Force depuis longtemps. Ceux qui suivent la presse britannique auront aussi remarqué comme les relations entre Dehli et Londres sont bonnes en ce moment... (euphémisme).
Réponse de le 08/02/2012 à 8:34 :
excellent, votre intervention. Vous avez tout compris et les indiens également
Réponse de le 08/02/2012 à 9:44 :
le rafale une usine a gaz ,trop de technologie trop de maintenance ,un avion qui coute cher dans le temps !
Réponse de le 08/02/2012 à 9:55 :
Commentaire très complet et judicieux.
Un point supplémentaire: le financement du développement des capacités omnirôle du Typhoon se heurte à celui du F35 dans les pays qui participent aux deux programmes (GB et Italie). Hors non seulement les coûts du F35 ont explosé mais en laissant dériver ces coûts, les américains handicapent un programme visant à développer un concurrent de leur avion. Le Typhoon risque d'attendre longtemps avant de devenir vraiment polyvalent !
Réponse de le 08/02/2012 à 14:51 :
@Midway: vos interventions feraient bonne figure sur un site de vente de ligne de machines à laver, elles n'ont en tout cas rien à faire ici. Renseignez-vous au lieu de débiter de pareilles âneries !
@Rico: Les Italiens ont en outre choisi d'utiliser des F-16 comme "avion de transition" pour pallier le déficit capacitaire en attendant le Typhoon et le F-35...
Tout l'argumentaire du consortium Eurofighter repose sur "dans x années, notre produit sera capable de ceci et cela". Bien sûr, ces messieurs se gardent de dire à quel prix...
Réponse de le 08/02/2012 à 15:51 :
bonnes remarques : la France a une obligation de résultats avec le Rafale, c'est important pour un acheteur potentiel. Pour le typhoon, c'est moins net des pays européens qui rêvent du F35 sans en avoir les budgets (surtout l'Italie). Un avion de guerre coûte une fortune, alors il faut croire à son achat! La Grande-Bretagne et l'Italie ont une histoire riche en production d'arme, et il semble que ces industries soient desservies par des stratégies d'achats peu conséquentes. Pour info, la Royal Navy n'est vraiment plus ce qu'elle était, mais le pays reste quand même une île!
Réponse de le 09/02/2012 à 10:02 :
Le F35 sert surtout à désunir l'Europe de la défense, à capter les crédits de recherche européens au bénéfice de sociétés américaines (quitte à leur laisser quelques contrats d'assemblages pour qu'ils n'aient trop l'impression de se faire flouer) et accessoirement à produire un dérivé bridé du F22 qui bizarrement s'avère compliqué à construire.
Les scandinaves et les hollandais commencent à réaliser à quel point ils ont été roulés dans la farine.
a écrit le 07/02/2012 à 20:24 :
C'est la procédure normale en Inde dans les appels d'offre:
on publie un gagnant pour que le perdant améliore son offre quitte à faire perdre un maximum d'argent au concurrent si le contrat est maintenu.
De toute façon le Rafale est déjà "soldé" dans l'offre et il ne s'agit que d'amarrer d'autres contrats à celui là, donc Dassault peut perdre encore un peu plus, ça devient marginal tant que le prix au rabais ne sera pas accompagné d'un transfert de technologie trop important ( mais l'avion est déjà vieux de conception donc dépassé).
a écrit le 07/02/2012 à 18:47 :
C'est de bonne "guerre"...
Mais n'oublions pas qu'au delà du prix, les Indiens ont aussi jugé des capacités des 2 avions et que le Rafale l'a (une fois de plus) emporté devant le Typhoon.
N'oublions pas non plus que le Rafale a totalement rempli ses missions "omnirôles" en Libye, alors que le Typhoon a eu du mal a assumer les siennes bien plus modestes avec l'appui de Tornado.
Or l'Inde, face à la Chine (et au Pakistan) a besoin d'un véritable avion omnirôle. A suivre donc...
Réponse de le 07/02/2012 à 22:15 :
Effectivement 91 strike pour l'eurofighter avec de simple bombe, 455 pour le vieux tornado, 950 pour le rafale avec tout type d'armement, bombe, scalp,aasm,etc..
a écrit le 07/02/2012 à 18:12 :
La peau de l'Ours...
Réponse de le 07/02/2012 à 21:46 :
C'est drôle. Quand Dassault se bat en Suisse pour revenir dans la course, on les traite d'arrogants. Quand EADS se bat en Inde pour revenir dans la course on les dit courageux !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :