Le premier vol spatial privé prévu pour le 30 avril

 |   |  549  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Les préparatifs en vue du lancement le 30 avril de la capsule Dragon de la société américaine SpaceX vers la Station spatiale internationale (ISS), une première pour une firme privée, se poursuivent sans problème majeur, a indiqué mardi un responsable de la Nasa.

Jusqu'à présent, les vols privés dans l'espace, on appelait cela de la science-fiction. A partir du 30 avril, ce sera une réalité. Selon un responsable de la Nasa, les préparatifs en vue du lancement, prévu pour le 30 avril, de la capsule Dragon en direction de la Station spatiale internationale (ISS) se poursuivaient sans problème majeur. C'est la compagnie SpaceX, une firme privée, qui a l'honneur de préparer le tout premier vol privé dans l'espace. 

Personne ne sera à bord pour vol d'essai. Et à un peu plus d'un mois de l'échéance, "il reste beaucoup de travail à faire", a déclaré le responsable de l'ISS, Mike Suffredini, lors d'une conférence de presse. Mais gare à ne pas s'enflammer trop vite. Il a également minimisé un éventuel échec de ce premier vol de démonstration d'une capsule spatiale privée vers l'ISS. "Nous devons être prudents et ne pas supposer que le succès ou l'échec des vols commerciaux privés va être déterminé par ce premier vol de SpaceX", a dit Mike Suffredini.

De nombreuses incertitudes

"Si des problèmes survenaient durant ce vol de démonstration, ce ne serait pas étonnant dans ce processus difficile de non seulement lancer une capsule spatiale mais aussi de tenter d'effectuer en toute sécurité un rendez-vous avec un autre vaisseau sur orbite", en l'occurence l'ISS, a-t-il jugé.

"Nous apprendrons deux choses de ce vol de démonstration: tout d'abord sur l'amarrage de Dragon à l'ISS et ensuite sur la façon de décharger et charger le fret transporté par ce vaisseau de façon efficace", a ajouté le responsable de l'ISS. En cas d'échec, SpaceX prévoit de renouveler la tentative.

Vol en boucle autour de l'ISS

Dragon doit être lancée depuis la base aérienne de Cap Canaveral, en Floride, située à proximité du Centre spatial Kennedy. Ce vol de démonstration était initialement prévu le 7 février et avait été reporté en raison de problèmes techniques, et pourra être de nouveau reporté si la Nasa estime, lors de l'utime réunion prévue le 16 avril, que les conditions de sécurité ne sont pas réunies.

Après avoir effectué un vol en boucle autour de l'ISS qui se trouve sur une orbite à 350 km au-dessus de la Terre, Dragon devra s'approcher de l'avant-poste orbital pour que l'équipage puisse utiliser le bras robotisé de la Station afin de permettre à la capsule de s'amarrer. Le véhicule spatial reviendra ensuite sur Terre en plongeant dans le Pacifique au large de la Californie.

Une compétition entre groupes privés, dont Boeing

Ce vol de démonstration s'inscrit dans le cadre de la compétition dans laquelle sont engagés plusieurs autres groupes privés dont Boeing, Sierra Nevada et BlueOrigin pour mettre au point une capsule spatiale de transport capable d'acheminer fret et astronaute à l'ISS.

Ces véhicules spatiaux pourront ainsi remplacer les trois navettes américaines qui restaient dans la flotte dont la dernière a volé en 2011, mettant fin à un programme de trois décennies.

Depuis, les Etats-Unis dépendent exclusivement des capsules russes Soyouz pour transporter leurs astronautes à l'ISS et ce, le temps qu'un remplacement américain, sans doute privé, ne prenne la relève.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2012 à 14:51 :
mon rêve de toujours !! la seule chose qui me regretter de ne pas etre riche...quels veinards

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :