Menace de Bruxelles sur le rachat de Goodrich par United Technologies

 |   |  435  mots
Usine de Chula Vista, California AFP
Usine de Chula Vista, California AFP
De possibles hausses de prix et le renforcement de la position dominante d'United Technologies Corporation inquiètent suffisamment la Commission européenne pour qu'elle se donne quelques mois d'enquête supplémentaires.

Bruxelles va-t-elle bloquer l'apparition d'un géant américain des équipements aéronautiques concurrent de ses champions Thales et Safran ? En tout cas, le gendarme européen de la concurrence se pose des questions sur les conséquences notamment en termes de prix du rapprochement entre United Technologies Corporation - maison mère du motoriste Pratt & Whitney et de l'hélicoptériste Sikorsky - et Goodrich. Lancée en septembre 2011, l'offre publique d'achat de Goodrich par UTC pour 16 milliards de dollars est de loin la plus importante...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :