La low-cost canadienne Westjet préfère les avions canadiens Bombardier aux ATR européens

 |   |  230  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La low-cost canadienne a signé une lettre d'intention avec Bombardier pour l'achat de 45 turbopropulseurs Q400 de nouvelle génération.

 La compagnie aérienne à bas coûts canadienne, Westjet joue le « made in Canada ». Après avoir mis en concurrence l'avionneur européen ATR (filiale d'EADS et de Finmeccanica) et le constructeur canadien Bombardier pour une commande d'avions turbopropulseurs (à hélices) pour équiper sa flotte d'avions régionaux, la direction a opté pour Bombardier. WestJet a en effet annoncé mardi avoir signé une lettre d'intention pour l'achat de 45 Q400 NextGen de Bombardier (dont 25 options) au détriment de l'ATR 72-600, de l'avionneur européen qui domine le marché mondial des avions à hélices. Cette commande est évaluée à 600 millions de dollars américains au prix catalogue (hors options)

Les lignes régionales seront ouvertes en 2013
"ATR et Bombardier nous ont fait d'excellentes propositions, mais avec une combinaison d'éléments comme la distance qu'il peut franchir, sa vitesse et la disposition de ses sièges, nous croyons que le Q400 de Bombardier est le meilleur choix pour satisfaire les besoins du marché et va de pair avec la façon dont nous planifions d'opérer la ligne aérienne" a déclaré le patron de WestJet, Gregg Saretsky.
Le Q400 sera une nouveauté pour Westjet. La compagnie n'exploite aujourd'hui que des Boeing 737 (98 en service et 37 doivent entrer dans la flotte d'ici à 2018). Les avions Bombardier, qui peuvent transporter de 68 à 78 passagers, serviront à exploiter les lignes régionales qui seront ouvertes l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2013 à 17:23 :
eux , ils privillégient la production nationale ; nous ,on achete des TER aux canadiens , au lieu de les faire faire à Alstom ! n'est ce pas Mr Le President ('PS) de l'Ile de France qui roule en SAAB ?
a écrit le 24/01/2013 à 13:01 :
De l'aveu du président de Finnmecanica,la hausse du coût du pétrole-il y a 3 ou 4 ans-a "boo
sté" la relance du créneau des turbo-propulseurs.comme pas possible...La société était à 2 doigts de se "saborder"...Tout le monde s'y est mis,Bombardier et même Embraer,les Rus
ses(avec des bouts de chandelle)...Et Mr Tom Enders "bassotte",lui...Le gouvernement(fran
çais) n'a rien à dire à ce monsieur...?Et les syndicats(Medef ou de salariés)...?
a écrit le 02/05/2012 à 18:39 :
Le niveau des commentaires laisse à désirer....
Réponse de le 24/01/2013 à 13:03 :
Qui donc peut "comprendre" l'attitude de Tom Enders...?Ce sont les concurrents qui doivent
"jubiler"...
a écrit le 02/05/2012 à 18:09 :
Bombardier est un très bon client de très nombreuses entreprises françaises......!
a écrit le 02/05/2012 à 8:15 :
Pas fous les canadiens, s'il y a un produit local equivalent, ils l'achètent.
Une bonne leçon pour les italiens en faillite qui achètent des F35 américains ou pour Air France et Lufthansa qui sont loins de priviliégier Airbus
Réponse de le 02/05/2012 à 8:36 :
?? Lufthansa favorise parfaitement Airbus: mis a part sa flotte de 747, le reste sont des Airbus
Réponse de le 02/05/2012 à 10:03 :
C'est vrai. D'ailleurs Airbus le rappelle souvent à AF
Réponse de le 02/05/2012 à 11:52 :
Les pilotes chez AF ont toujours été chouchoutés et comme ils veulent avoir tous les types d'appareils... on exauce leurs voeux.
a écrit le 01/05/2012 à 23:04 :
@lesFrançais le titre de l'article était conçu pour éveiller votre éternel sentiment de supériorité et ça marche! Nécessairement, si une compagnie française n'a pas gagner, c'est qu'il y a eu tricherie ou pression politique... ça vas de soit! les français sont toujours meilleurs dans tout, surtout pour se faire manipuler par les journalistes... personne ici ne connais ce qui a vraiment peser dans le choix des appareils... Si vous croyez vraiment que les actionnaires ont plus à coeur la provenance que le profit, ils vous manquent quelques notions en capitalisme...
Réponse de le 01/05/2012 à 23:20 :
@Ben: on ne parle pas de tricherie, mais de faire comme les autres: c'est-à-dire privilégier nos intérêts plutôt que ceux des autres. Ce que fait d'ailleurs très bien le Canada dans ce cas :-)
Réponse de le 02/05/2012 à 1:41 :
Comme le mentionne l'article, tous leurs autres avions sont américains (Boeing). Ils ont leurs intérêts à coeur... pas de doute, comme le collège des médecins du Québec par exemple, qui prive les québecois de meilleurs soins de santé en dressant des barrières aux professionnels de la santé venant d'ailleurs. Ce qui est intéressant, c'est de tirer le meilleur de ce que le monde à offrir et d'avoir un monde de possibilités pour nos entreprises.
Réponse de le 02/05/2012 à 3:02 :
@ben: c'est pas seulemet le secteur de la médecine qui est touché par la discrimination subtile du Canada, ce sont tous les secteurs. Il faut en effet savoir que ni les diplômes, ni l'expérience professionnelle des immigrés ne sont reconnus.
a écrit le 01/05/2012 à 22:57 :
Pour être juste, rappelons que Bombardier a des usines en Europe et qu'une bonne part des automotrices franciliennes sont assemblées dans le nord de la France.
Maintenant il est vrai que la naïveté européenne confine parfois à la stupidité.
Pour mémoire, c'est un socialiste francais qui est à la tête de l'OMC...
a écrit le 01/05/2012 à 17:37 :
Les Canadiens achètent canadien : Il n'y a qu'en France qu'on peut voir la SNCF et la région Ile de France attribuer l'énorme contrat de renouvellement des trains d'Ile-de-France au canadien Bombardier au détriment d'Alstom, qui a été renfloué par les impôts des contribuables (Alstom peut toujours essayer de vendre ses trains en Chine).
Sans parler du contrat Eurostar (10 TGV) attribué à Siemens par une filiale de la SNCF, toujours au détriment d'Alstom ... Combien les Allemands achètent-ils de trains français ?
Réponse de le 01/05/2012 à 18:11 :
Il faut juste rappeler que la SNCF est une entreprise publique, Westjet est une entreprise privé....Il n'ont de ce fait de compte à rendre qu'a leurs actionnaires.
Réponse de le 01/05/2012 à 19:39 :
C'est vrai, je rappelle quand même qu'en France une compagnie française privée (Air France) a fait l'objet d'énormes pressions politiques pour acheter des A350
Réponse de le 01/05/2012 à 20:44 :
@corrélation: apparemment, t'es 1) naïf et 2) tu connais pas le Canada :-) je te signale pour info que les diplômes et l'expérience professionnelle des immigrés ne sont pas reconnus au Canada, mais ce n'est ni de la discrimination, ni de la protection de leur marché, mais tout simplement une manière élégante de dire les choses :-)
Réponse de le 02/05/2012 à 18:08 :
Une ligne que l'on pourra nommer "Paris -Moscou" traverse l'Allemagne. Le réseau de ce pays est une large partie aux mains des intérêts français. Il y avait la question Siemens -Areva à solder. Il faut savoir lâcher un peu pour gagner.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :