Bientôt une usine d'assemblage d'Airbus A320 aux Etats-Unis ?

 |   |  284  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Airbus s'apprêterait à lancer une usine d'assemblage à Mobile, en Alabama, sur les terres de Boeing, croit savoir le New York Times. L'objectif? Concurrencer le constructeur américain sur le marché des monocouloirs. EADS indique que la décision n'est pas encore prise.

EADS sur les terres de son concurrent... Airbus, la filiale du groupe européen serait sur le point d'ouvrir une usine d'assemblage en Alabama à Mobile, la troisième ville de l'Etat et l'une des "terres" de Boeing. C'est ce qu'affirme ce jeudi le quotidien New York Times qui cite des sources proches du dossier. L Il s'agirait pour le constructeur européen d'y faire construire des monocouloirs et de s'étendre ainsi sur ce marché.

Pour cela, Airbus aurait investi plusieurs centaines de millions de dollars afin d'assembler une dizaine d'A320 par an d'une capacité de 150 passagers. En s'installant ainsi de l'autre côté de l'Atlantique, "Airbus fait le pari que les compagnies américaines, qui ont pour beaucoup d'entre elles une flotte vieillissante, seraient incitées à considérer l'A320 comme 'made in America' ", explique le NYT. De quoi concurrencer Boeing dans son pré carré. Aux Etats-Unis, Airbus ne détiendrait que 20% du marché des monocouloirs. Or, il s'agit de l'un des plus gros marchés sur ce type d'avions. 

La décision n'est pas prise selon EADS

EADS, la maison mère d'Airbus n'a pas tardé à réagir. "Aucune décision finale n'a été prise", a déclaré Tom Enders, directeur exécutif du groupe européen d'aéronautique et de défense EADS. "Tout ce que vous lisez dans la presse en ce moment à ce sujet est pure spéculation".
Mais "nous n'avons jamais caché que notre stratégie était d'accroitre notre implantation industrielle (...) aux Etats-Unis, qui représentent le plus grand marché au monde pour l'aéronautique et la défense et le resteront pendant de longues années", a rappelé M. Enders lors d'une intervention à l'Académie diplomatique internationale à Paris.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2012 à 17:29 :
Pour avoir travaillé un peu dans le secteur, cette attirance pour les pays à bas coût de main d'oeuvre n'est pas forcément sans inconvénients. ATR en est revenu. Citer les inconvénients demande à avoir déjà vécu avec des sites éloignés. Voyez juste ce que les électriciens allemands ont provoqué comme ennuis sur l'A380, les Anglais sur les moteurs, les possibles fuites par espionnage, le coût des déplacements, etc, etc, etc...
Réponse de le 28/06/2012 à 22:13 :
explication valable (je ne sais pas) pour la chine : pour les US, c'est prendre pied sur le marché en contrant l'argumant nationaliste, tout en se protégeant du risque de change ...!
a écrit le 28/06/2012 à 15:29 :
En Europe le problème ne se pose pas, Air France, Lufthansa et IAG dominent outrageusement le marché alors que les low cost n'existent que par les ventes favorables que Airbus leur a faites, ce qui ne va pas durer. ces entreprises achètent majoritairement Airbus. Mais aux USA la concentration est aussi en marche bien qu'il existe de nombreuses petites compagnies, Airbus permettrait de faire connaître EADS qui vend bien d'autre produits. Il lui serait possible aussi de vendre au Japon et pour des appareils reconditionnés en Chine et dans les reste du monde en imputant la transaction aux USA. cela permettrait aux américains de faire baisser fortement leur facture militaire comme ils ont commencé de le faire en organisant une concurence "américaine". Il s'agirait pour le groupe et la France d'éviter de s'obliger à une contrepartie commerciale que le pays compte utiliser dans d'autres domaines. L'opération a de bonnes chances de se faire, pour d'autres raisons on le voit. Une sorte de mini colonisation qui risque bien de prendre forme car elle ne sera pas la dernière.
a écrit le 28/06/2012 à 15:24 :
Airbus aux USA sans qu'il y ai une méga combine (genre Airbus en Chine) impossible ! C'est super merci l'Europe Européenne pour les Européens qui nous protèges et nous donnes du travail ...... Avec ça on perd encore des emplois. S'il y a bien une chose qu'on peu fabriquer en France c'est bien des avions, je crois savoir qu'ils peuvent ensuite voler dans le monde entier mais bon je dois me tromper ! Ha oui c'est vrai le carburant est cher ! He bien qu'ils demandent à Ryanair ou Easyjet pour faire le plein !
Réponse de le 28/06/2012 à 15:46 :
Airbus a bien assez d'avions à construire pour garantir le travail déjà existant au sein de ses usines européennes et pour se permettre d'aller construire aux US. De plus si cela permet de booster les ventes aux compagnies locales, la maison mère européenne en bénéficiera aussi. Je ne vois pas la de "combine"
Réponse de le 28/06/2012 à 17:19 :
"La combine" c'est d'autoriser OBLIGATOIREMENT un transfert de technologie et une structure juridique FORCEMENT adapté au modèle US (donc pas la peine de rêver pour l'indépendance). Si votre théorie est donc la BONNE alors BOEING devrait faire EXACTEMENT la même chose mais en Europe car EUX AUSSI ont un carnet de commande rempli. Le commerce c'est l'offre et la demande, pas la demande et l'offre s'adapte sinon EVIDEMENT les prix baisses (regarder les tablets; smartphone... Apple n'est plus vraiment dans la course et doit fermer les frontières US !). Mais bon comme nous sommes des mauvais c'est surement le futur "COPIE AIRBUS" chinois qui va s'imposer au niveau tarif (et ils ne sont plus des GROS NULS). Au fait KAASI ils ont cette technologie grace à qui ?
a écrit le 28/06/2012 à 14:48 :
Ca pourrais résoudre pas mal de problèmes si on pouvait faire de même en Europe ! C'est à dire que pour nous concurrencer, nos concurrents seraient obligés de construire en Europe ! plus de problèmes de délocalisations massives, moins de chomage, ... Mais on a pas du tout l'attractivité des USA...
Ils sont gagnants à tout point de vue car on doit leur donner du travail et investir chez eux pour pouvoir les concurrencer ...
Réponse de le 28/06/2012 à 15:32 :
les américains pratiquent sans broncher une foirme de protectionnisme non tarifaire, pourtant nos elites bruxelloises mondialisées ne veulent pas voir le problème. le jour ou nous sortirons de notre naiveté, et pratiquerons envers les autres, ce les autres pratiquent contre nous, un grand pas sera fait dans le rééquilibrage du commerce mondial.
Réponse de le 28/06/2012 à 16:14 :
Surtout pas @RPR car nous vendons plus aux autres ! Consultez les classements Forbes ou Fortune. Boeing 69 milliards de dollars, EADS 63 : au coude à coude.
a écrit le 28/06/2012 à 14:23 :
Peut etre que c'est pas si mal pour concurrencer Boeing.
a écrit le 28/06/2012 à 13:41 :
ils imitent Dassault qui c'est implanté depuis longtemps à teterboro et littlerock . C'est bon d'être présent sur ce grand marché d' un point de vue commercial mais aussi imposition !
a écrit le 28/06/2012 à 11:51 :
ont est cocu
a écrit le 28/06/2012 à 11:28 :
Je trouve cela bien, si vous voulez vendre aux americains, il faut faire du Made in America.
Y a qu'en France ou on achete sans se poser des questions
Réponse de le 28/06/2012 à 16:28 :
Ah bon, vous trouvez qu'en France on achète sans se poser de questions ? On vend plein d'hélicoptères aux Américains, tandis que des Airbus made in France sont bien vendus là-bas, c'est même une commande de Eastern Airlines au milieu des années 70 qui a définitivement lancé Airbus commercialement. Le vrai sujet, ce que cet article ne dit pas, c'est que EADS doit produire en zone dollar pour avoir des avions à un prix compétitif (exprimé en dollars comme chacun sait). Par ailleurs, ce projet d'usine à Mobile était dans les cartons pendant l'appel d'offre pour la fourniture d'avions ravitailleurs à l'armée US, et c'était une coopération avec un avionneur US. Arrêtez donc de dire n'importe quoi, EADS est un fleuron, qui s'eforce de maintenir et d'augmenter sa part de marché pour pouvoir investir en vue de la prochaine génération d'avion...
a écrit le 28/06/2012 à 10:44 :
De mieux en mieux et bientôt on va prêter l argent qu on n à pas au chinois! Il faudrait arrêter de faire n importe quoi avec l argent public!!!!
Réponse de le 28/06/2012 à 14:27 :
Quel rapport?
Réponse de le 28/06/2012 à 15:31 :
l'argent public? EADS est une compagnie privee... faut arreter les legendes!!!!!
Réponse de le 28/06/2012 à 15:51 :
Merci Val, au moins une personne sachant de quoi elle parle
Réponse de le 28/06/2012 à 16:28 :
Quel argent public ?
Réponse de le 28/06/2012 à 17:10 :
Voilà un commentaire de spécialiste qui fait avancer le débat ! Au fait, il a été fabriqué ou votre superbe I-Phone ????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :