Le Boeing B787 devrait revoler dans "quelques semaines"

 |   |  335  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un mois et demi après la suspension des vols, Boeing estime que son B787 pourrait reprendre du service dans les prochaines semaines. Les modifications apportées au dispositif de batteries ferait, d'après le constructeur aéronautique américain, du Dreamliner un avion "absolument sûr".

Le Dreamline est un avion "absolument sûr", ont clamé les dirigeants de Boeing, à l'occasion d'une conférence de presse vendredi à Tokyo. Ray Conner, le directeur de la branche aviation civile de Boeing, a d'ailleurs estimé que le B787 pourrait reprendre du service dans quelques semaines. "La reprise des vols commerciaux est sans doute plus une question de semaines que de mois", a-t-il ainsi déclaré.

Le Boeing 787 est suspendu de vols depuis le 21 janvier 2013 après une série d'incidents qui ont conduit certains vols à des atterrissages d'urgence au Japon et aux Etats-Unis. 

"Les batteries ne prendront plus feu", estime Boeing

L'ingénieur en chef du programme Dreamliner, Mike Sinnett, a détaillé les différentes modifications techniques apportées aux batteries au lithium-ion dont la surchauffe est soupçonnée être à l'origine des incidents. Les modifications apportées au dispositif des batteries doivent empêcher tout départ de feu, d'après Boeing. "Si une batterie défaille, nous sommes confiants dans le fait que cela ne provoquera pas de feu", a insisté Mike Sinnett, précisant notamment que le coffrage dans lequel est enfermé la batterie éliminait cette éventualité.

Mike Sinnett a également précisé que les batteries des Boeing 787 "n'assuraient que des fonctions limitées" et non vitales. Divers autres changements seront apportés, non seulement dans la batterie mais aussi concernant le chargeur, a-t-il ajouté.

Des tests autorisés

L'avionneur a obtenu mardi aux Etats-Unis l'autorisation de tester les solutions préconisées, selon un protocole très strict défini par l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA). Boeing a tenu à détailler ses solutions au Japon où il compte ses plus importants clients et où est fabriqué 35 % du Dreamliner.

Les deux grandes compagnies aériennes japonaises, All Nippon Airways (ANA) et Japan Airlines (JAL), possèdent respectivement 17 et 7 Boeing 787, soit presque la moitié de la flotte mondiale de 50 unités actuellement en service. ANA en a commandé en tout 66 exemplaires et JAL 45 (auxquels s'ajoutent 20 en option). 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2013 à 20:47 :
On ignore l'origine du mal, on ne peut donc le soigner, on décide donc d'enfermer le malade...Voilà à peu de chose prêt, la solution de Boeing...Un feu à bord est le pire des scénarios catastrophe et cela donc se reproduira forcément... Pouvoir croire qu'un produit miracle est capable de résister à un feu de batterie de 260 degrés et de contenir les émanations toxiques, est du domaine de la foi car un avion en composite, c'est avant tout du plastique...
a écrit le 15/03/2013 à 16:34 :
Comme ces batteries ne servaient à rien, ou si peu, ils les ont remplacées par des copies en plastique, et au cas où, on ne sait jamais, ils les ont entourées d'une protection.
Réponse de le 15/03/2013 à 16:48 :
non ,non, non .... ce sont les voyageurs qui pédalent ... en plus c'est écolo !
a écrit le 15/03/2013 à 16:13 :
l'avion que j'aimais était le mercure de Dassault ... assez stupéfiant au décollage !
Réponse de le 15/03/2013 à 16:35 :
Tour le monde sait que le mercure est dangereux, il a même été supprimé des thermomètres
a écrit le 15/03/2013 à 16:07 :
En espérant que cela ne soit pas le Dream coffin !
a écrit le 15/03/2013 à 14:23 :
Le problème de la batterie n'est pas résolu...mais celle-ci sera confinée dans un caisson en inox qui canalisera
la flamme en cas de pb . Et si cette batterie n'est pas importante, pouquoi avoir tant tergiverser....un méli-mélo
qui sonne faux . Bon courage au futur passager.
Réponse de le 15/03/2013 à 14:33 :
"au futur passager" ... En effet, par mesure de prudence, un passager sera transporté à la fois.
Réponse de le 15/03/2013 à 17:22 :
un crucifie ou un chapelet (made in china) au choix.... sera remis gracieusement aux passagers !
a écrit le 15/03/2013 à 13:57 :
D'apres ce qui a ete ecrit le chargeur etait apparement hors de cause?
Si des modifs ne sont pas apportees aux batteries, elle continueront a chauffer et a prendre feu si l'energie produite n'est pas dissipee avec leur plaques de separation en titate.
Curieux et attendons de voir les vols d'essais!
Réponse de le 15/03/2013 à 14:11 :
Vous avez loupé un épisode, intégrateur de soucoupes volantes. Les "ingénieux" de chez Boeing ont maintenant installé un conduit qui permet d'évacuer les fumées lors d'un incendie de batteries. Pour ma part, j?espère que le conduit est assez éloigné des fuites de kérosène... Notes, d'ici qu'ils rajoutent des réservoirs auxiliaires pour récupérer les fuites, je les sens bien venir, sur ce coup-là. Ils sont hyper-prévoyants et toujours en avance sur la technologie. Tu leur donnes un problème, ils n'ont même pas besoin de s'occuper des causes, ils passent DIRECTEMENT au traitement des effets. C'est leur pragmatisme pro-actif systémique qui me rend "admiratif"...
Réponse de le 15/03/2013 à 14:36 :
C'est surtout leur envie pressante de remettre l'avion en service qui les poussent a agir de la sorte et de proposer un "fix acceptable" pour la FAA...
Réponse de le 15/03/2013 à 15:01 :
@yvan ;
grosse consommation de sparadra en perspective. Et avenir prométeur pour Urgo...
Réponse de le 15/03/2013 à 15:36 :
Là, Roro, j'aurais plutôt envisagé des prélèvements de peau histoire de faire de l'auto-greffe sur les grands brulés. Sinon, OpinionBond007, vous avez bien vu le malaise car lorsque l'on constate la palanqué de "soucis", la batterie sert d'arbre qui cache le gateau sur la cerise d'un tiens qui vaut mieux que deux tu l'auras pas. La technologie synthétique n'est pas maîtrisée car elle "vit" largement plus que l'acier. Et là, leurs "organismes" de contrôle n'y connaissent rien car ils n'ont tout simplement pas de retour sur expérience.
Réponse de le 16/03/2013 à 21:03 :
Le coup du conduit d'évacuation en cas d incendie est à mon avis une grosse farce... Les gaz de combustions sont toxiques, hautement inflammables, représentent un volume énorme à évacuer et sont dans un espace présurisé...
a écrit le 15/03/2013 à 12:50 :
J'ai trop pris différents avions et résultat, j'en ai chopé la pétasse !
Alors maintenant, ce sera la nage ou le vélo !
Avec ma femme, nous "avions" décidé de faire comme ça.
Réponse de le 15/03/2013 à 18:47 :
sur les vols "long- courrier" je prends 3 voir 4 whisky ... si ça tombe je suis déjà embaumé... ron ron !
a écrit le 15/03/2013 à 12:36 :
Ils auraient dû l'appeler le Nightmare-liner car actuellement il y a tromperie sur le tapis volant ! Voilà ce que cela donne quand on élève des avions en ..batterie!
a écrit le 15/03/2013 à 10:13 :
Moi, quand j'achète un billet, je regarde toujours quel avion. Pour le dreamliner, j'attendrai un peu ...
Réponse de le 15/03/2013 à 14:24 :
Haaa ... C'est vous que j'ai vu courir sur le tarmac pour cause de changement de zing de dernière minute... ??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :