Premier contrat pour le siège d’avion révolutionnaire d’Expliseat

La start-up française qui veut révolutionner le marché avec son siège d'avion ultra-léger a signé son premier contrat avec Air Méditerranée. La compagnie va économiser 320 000 dollars par an sur un avion.
Fabrice Gliszczynski

4 mn

(Crédits : DR)

Un an après une conférence de presse annonçant le projet de révolutionner le marché aéronautique, avec un fauteuil de 4 kilogrammes, deux fois moins lourd que le plus léger des sièges aujourd'hui sur le marché, Expliseat, cette start-up française fondée par trois jeunes de moins de 30 ans, a signé ce mardi son premier contrat avec la compagnie française Air Méditerranée. D'une valeur d'un million de dollars, le contrat porte dans un premier temps sur la fourniture de 220 sièges économiques Titanium pour l'un des Airbus A321 de la flotte de la compagnie charter. Le premier vol avec ce nouveau produit est prévu en juin prochain.

Discussions intenses avec 6 compagnies

D'ici là, Expliseat aura obtenu la certification pour son siège, explique la direction de l'entreprise.

"Nous avons achevé tous les tests de certification. Nous attendons le document de l'AESA (l'agence européenne de la sécurité aérienne, ndlr) », indique Benjamin Saada (26 ans), le PDG d'Expliseat. D'ici là également, Expliseat aura probablement signé d'autres contrats. « Nous menons d'intenses discussions avec six compagnies", explique Jean-Charles Samuelian, directeur général et cofondateur d'Expliseat. "Une trentaine de compagnies sont dans le "pipe", des européennes, des asiatiques, des américaines, des low-cost, des compagnies classiques", précise-t-il, évoquant "quelques majors".

Baisse de la consommation de carburant

Tous sont attirés par les économies et le confort qu'apporte ce nouveau siège de classe économique destiné, pour l'heure, aux appareils des familles Airbus A320 et Boeing B737. "Sur notre A321, ces sièges permettront d'économiser deux tonnes sur la masse à vide. Pour Airbus, il faudrait plusieurs années de développement pour y parvenir", explique Antoine Ferretti, le PDG d'Air Méditerranée. Ce qui représente une économie de 320 000 dollars sur l'ensemble de l'année. L'économie peut grimper jusqu'à 500 000 dollars par avion, assure Expliseat.

Ergonomie

 En effet, selon les compagnies, ce siège permettrait d'économiser entre 3 et 5% de carburant. Un gain plus ou moins équivalent à celui des fameux sharklets ou winglets, ces ailettes verticales fixées au bout des ailes. Le Titanium seat ne pèse que 4 kilogrammes quand les plus légers du marché affichent 8 à 10 kilogrammes sur la balance et que la plupart des sièges pèsent entre 12 et 15 kilogrammes (sur le moyen-courrier, en classe économique).

Pour y arriver, la structure du siège est composée de fibres de carbone et de titane. En outre, l'ergonomie du siège apporte une inclinaison de 18 degrés du décollage à l'atterrissage, et autorise par ailleurs un gain d'espace de 5 centimètres en profondeur. "Un passager de 1,85 mètre ne touchera plus le siège de devant", assure Jean-Charles Samuelian. Le confort semble en effet au rendez-vous. La courbe du dos est, sur le test de quelques minutes que nous avons fait, en effet confortable. "Elle relâche les vibrations dans la colonne vertébrale", ajoute Jean-Charles Samuelian.

 Objectif  : 30.000 sièges par an

Avec ce produit, Expliseat compte livrer en 2014 l'équivalent d'une vingtaine de cabines d'avions. « D'ici deux à trois ans, nous tablons sur 170 cabines par an, soit une production de 30 000 sièges", précise Jean-Charles Samuelian. Le modèle industriel le permet selon lui. Celui-ci repose sur un réseau d'une dizaine de sous-traitants de l'automobile et de l'aéronautique, la plupart en France, dans lesquels des lignes sont dédiées à Expliseat. Ce système permet à Expliseat de livrer des sièges quatre mois seulement après la commande, "deux fois plus rapidement que nos concurrents", fait remarquer Benjamin Saada.

Ce dernier ne vise pas autre chose que de "devenir le leader de la classe économique". Des bureaux de commercialisation vont ouvrir en Asie du sud-est et aux Etats-Unis. Les effectifs, aujourd'hui au nombre de 12 personnes, doivent passer à 50.

 Le Titanium seat ne vole pas encore que les jeunes dirigeants pensent déjà au coup d'après. Expliseat a d'autres technologies en magasin et "le long-courrier fait par ailleurs partie des projets de développement".

 _______

>>> DIAPORAMA Le siège d'avion révolutionnaire d'Expliseat

 

 

Fabrice Gliszczynski

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 06/03/2014 à 21:00
Signaler
Le design est magnifique !!! Ca me donne envie d'essayer Airmed cette histoire !

à écrit le 05/03/2014 à 15:13
Signaler
Pourquoi l'inclinaison du plancher des sièges de démo..?? L'avion doit voler cambrer pour que les sièges soient confortables..?? Notez, ça répondrait aux principes du "rendement toujours plus haut" des compagnies, mais...

le 05/03/2014 à 15:42
Signaler
Yvan, Je crois que les avions ne volent pas à l'horizontal ...

le 06/03/2014 à 6:30
Signaler
Un avion vol toujours à 3 degré d inclinaison....bravo a expliseat, bien envis de les rejoindre....

à écrit le 05/03/2014 à 12:36
Signaler
Bravo à nos entrepreneurs qui malgré les commentaires pessimistes et dévalorisant portent notre pays ! Merci et félicitation !

à écrit le 05/03/2014 à 11:40
Signaler
Peut être un bon siège pour les sauts de puce, mais comme il n'y a ni écran TV, ni tablette, ni pochette pour les sac à vomir et les instructions de sécurité, ni porte gobelet, c'est réservé aux petits aéronefs et aux vols intérieurs et encore Paris-...

le 05/03/2014 à 12:32
Signaler
Air méditerranée est une compagnie charter. D'ailleurs, vous ne savez rien si ce siège ne peut accueillir un écran ou un tablette. Je rajouterai que ça bien longtemps que le sac à vomi n'existe plus.

à écrit le 05/03/2014 à 11:37
Signaler
Je viens de peser mon tabouret : moins de 2 kg !

à écrit le 05/03/2014 à 10:59
Signaler
Bravo à ces jeunes mais je crains fort ( à voir comment AF soigne ses pax sur ses longs courriers) que les 5 cms gagnés ne servent qu'à installer une ou deux rangées de sièges supplémentaires et que le bétail de classe éco n'y gagne rien !

le 05/03/2014 à 12:34
Signaler
Franchement, c'est un journal économique et pas une association de consommateur donc bravo à ses jeunes entrepreneurs de faire rentrer des capitaux dans notre pays !

le 06/03/2014 à 11:19
Signaler
Les 5 cms peuvent effectivement servir à rajouter une rangée dans certains cas. Mais il faut aussi modifier les rangées de masques oxygène au dessus des têtes dans ce cas là. Pour Air Med, ils sont déjà à 220 pax / cabine, c'est le max autorisé sur ...

à écrit le 05/03/2014 à 10:46
Signaler
et si chacun amenait son hamac ,c est leger et facile a installer ...non ne me remerciez pas ,je fais ca uniqument dans l interet de la science !

à écrit le 05/03/2014 à 10:35
Signaler
Les "accoudoirs" me semblent par contre hyper inconfortables !..

à écrit le 05/03/2014 à 10:22
Signaler
souhaitons à cette jeune équipe de bien assoir leur situation

à écrit le 05/03/2014 à 9:45
Signaler
Trés impressionant. Bravo. Si seulement le gouvernement français souttenait plus ces compagnies au lieu de distordre l'économie via les subventions des champions nationaux la France est sur le bon chemin. Expliseat peut devenir un soit-disant "hidden...

le 05/03/2014 à 13:37
Signaler
C'est grâce aux aides gouvernementales justement que cette start-up a pu voir le jour. La France est le pays d'Europe où l'on aide le plus (finacièrement) la création d'entreprise. Le problème se pose un fois atteint le seuil des 50 employés... En to...

à écrit le 05/03/2014 à 9:21
Signaler
Bravo et félicitations pour tous ces jeunes qui permettront à notre pays de se battre dans le concert mondial.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.