A400M : Berlin réclame à Airbus des indemnités pour les retards de livraison

 |   |  250  mots
L'Allemagne a commandé 53 exemplaires de l'A400M à Airbus mais trois seulement ont été livrés jusqu'à présent en raison de retards de livraison
L'Allemagne a commandé 53 exemplaires de l'A400M à Airbus mais trois seulement ont été livrés jusqu'à présent en raison de retards de livraison (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, réclame des indemnités à Airbus Group pour compenser les retards de livraison de l'avion de transport militaire A400M.

L'Allemagne va réclamer des indemnités à Airbus Group pour compenser les retards de livraison de l'avion de transport militaire A400M, a déclaré jeudi la ministre allemande de la Défense. Berlin attend aussi du groupe européen d'aérospatiale et de défense un plan complet détaillant la manière dont il compte régler les problèmes du programme A400M, a ajouté Ursula von der Leyen. Le gouvernement allemand étudie des options pour combler ces retards, a-t-elle également déclaré.

"Il est bon dans ce cas de disposer d'un contrat très solide qui précise clairement les dédommagements éventuels", a-t-elle dit. "Le constructeur est responsable des dédommagements pour chaque jour de retard de livraison d'un A400M et cela inclut des paiements", a-t-elle dit, sans préciser les montants prévus. "Et nous ferons valoir nos droits en la matière". L'Allemagne a commandé 53 exemplaires de l'A400M à Airbus mais trois seulement ont été livrés jusqu'à présent en raison de délais dus notamment à des problèmes sur les boîtes de transmission des turbines.

Le calendrier des livraisons en suspens

Le président exécutif d'Airbus Group, Tom Enders, a déclaré mercredi ne pas être en mesure d'affirmer si l'avionneur atteindrait son objectif de livrer au moins 20 A400M cette année. Berlin n'envisage pas de renoncer au programme A400M mais cherche à se doter d'autres avions de transport militaire, a-t-on appris mardi de sources gouvernementales allemandes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2016 à 15:52 :
Comme d'hab, l'Allemagne joue perso....vive l'UPR !
a écrit le 03/06/2016 à 9:51 :
Airbus est une des rares réussites européennes. En l'attaquant le gouvernement allemand sape l'UE. Bêtise ou politique délibérée ?
a écrit le 03/06/2016 à 7:38 :
Les Allemands se conduisent très mal, comme d'habitude : orgueil et égoïsme.
Ils ont commandé 60 avions et la France 50, ils ont donc obtenu des retours industriels en proportion. Une fois cela obtenu, ils ont réduit leur commande à 40 avions. Le tour est joué !
De plus, leur part de fabrication ainsi obtenue a été attribuée à un motoriste allemand inexpérimenté qui a tellement bien étudié les logiciels des moteurs qu'un A400M s'est écrasé. Ah, la "qualité allemande" !
Et ils veulent maintenant des "indemnités"? Ne manquent pas d'air...
a écrit le 02/06/2016 à 19:30 :
Gonflés les Allemands! S'il y a des retards dans les livraisons, ils sont en grande partie responsables des problèmes moteurs/transmission/gestion....
a écrit le 02/06/2016 à 19:00 :
Oui, c'est certain que ça va aider Airbus à lutter contre la concurrence et que la société va plus aisément trouver des solutions aux problèmes insolubles posés par les revendications contradictoires des politiques quant aux performances de cet avion et à ses modalités de construction et d'assemblage... Sans compter que les problèmes de motorisation sont largement imputables à l'Allemagne. l'Europe se suicide jour après jour un peu plus...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :