Airbus : la création d'une usine d'A321 Neo à Toulouse bien partie pour être relancée

 |  | 463 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Airbus)
Suspendu à cause du Covid-19 en avril 2020, le projet de création d'une nouvelle chaîne d'assemblage d'A321 Neo à Toulouse est bien parti pour être relancé. Les premières livraisons seraient prévues en 2023.

Bonne nouvelle en vue pour la ville de Toulouse et la région Occitanie, frappées de plein fouet par l'impact sur l'emploi de la crise qui frappe le secteur aéronautique et Airbus. Selon nos informations, le projet de création d'une nouvelle chaîne d'assemblage de l'A321 Neo à Toulouse, suspendue à cause du Covid-19 en avril 2020 moins de trois mois après l'annonce de son de son lancement fin janvier, est bien parti pour être relancé. Si la décision est en passe d'être prise en interne, le calendrier de l'annonce reste encore incertain.

"Suite à la crise Covid-19, le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/02/2021 à 9:46 :
Des hangars disponibles avec la fin de l'assemblage des A380, un chaîne de fabrication robotisée et optimisée mise aux points ds l'usine de Hambourg, enfin un produit séduisant pour le LC low cost et autre, rentable également sur le MC...Tous les ingrédients semblent alignés pour satisfaire une forte dde en rebond de cette crise, ds les meilleurs délais.
a écrit le 16/02/2021 à 11:11 :
la France est moins industrialisée que beaucoup d'autres pays "riches" depuis au moins 60 ans (World Bank Data). l'Allemagne était déjà plus industrialisée au début du 20e siècle. et l'effort de militarisation/guerre des années 30/40 a encore renforcé le matérialisme teuton.
noter qu'au 19e siècle et 1ère moitié du 20e, la situation démographique française et allemande était l'inverse de la situation actuelle. l'Hexagone était en panne de naissances...
aujourd'hui, le nombre d'entreprises manufacturières décline depuis au moins 2009, outre-Rhin, alors que cela augmente en France (Eurostat).
voir les graphiques à la page 69 du Tableau de Bord de l'Attractivité de la France 2020 (Business France) : la croissance nette de la population d'entreprises industrielles par pays coïncide avec la dynamique démographique. déclin marqué en Pologne/Italie/Allemagne, stagnation/légère baisse en Suède/Finlande, hausse significative en France.
l'industrie est le secteur qui a connu le plus fort taux de progression des créations d'entreprises en 2019 (INSEE). hausse aussi en 2020.
la France est le pays européen qui, de loin, accueille le plus d'investissements étrangers manufacturiers/de R&D (EY ; KPMG ; Business France).
et l'Europe est de loin la région qui reçoit le plus d'investissements étrangers greenfield (physiques) d'après le Global Cities Investment Monitor de KPMG : 46% de part de marché, devant Asie-Pacifique (21%) et USA/Canada (16%).

noter que la France est 4e du Green Future Index du MIT publié en janvier dernier. seul grand pays dans le top 10.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :