Boeing 737 MAX : American Airlines va suspendre 115 vols par jour jusqu'au 3 septembre

 |   |  263  mots
(Crédits : Handout .)
American Airlines a étendu de deux semaines supplémentaires l'annulation des vols de ses quatorze 737 MAX, en attente du renouvellement de la certification par les autorités américaines.

La compagnie aérienne American Airlines a annulé par précaution jusqu'au 3 septembre tous ses vols prévus initialement sur Boeing 737 MAX, dont la flotte mondiale est toujours clouée au sol après deux accidents ayant fait 346 morts. Pour autant, American Airlines, qui avait annulé ses vols jusqu'au 19 août jusqu'à présent, estime que l'avion de Boeing immobilisé dans le monde entier après deux crash rapprochés de quelques mois "sera recertifié bientôt" par les autorités de l'aviation civile américaine, selon un communiqué.

115 vols par jour annulés

American Airlines opère 14 MAX et au total ce sont 115 vols qui vont être annulés par jour jusqu'au 3 septembre, précise la compagnie. L'entreprise ajoute qu'elle a prolongé la période d'annulation pour permettre à ses clients et ses équipes de mieux s'organiser.

Les accidents de Lion Air en Indonésie fin octobre 2018 et de Ethiopian Airlines en mars ont mis en lumière le dysfonctionnement du système anti-décrochage MCAS qui équipe le 737 MAX. Boeing travaille actuellement d'arrache-pied pour soumettre une version modifiée de ce programme informatique spécifique à cet appareil et espère ensuite obtenir l'aval de la FAA, l'autorité de l'aviation civile américaine, et de ses homologues à travers le monde.

La gestion du dossier par Boeing et les révélations sur les relations étroites entre la FAA et constructeur aéronautique pour mettre le MAX sur le marché ont suscité une crise de confiance dans le public, parmi les pilotes et une partie des agences mondiales de régulation de l'aviation civile.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2019 à 11:32 :
Boeing fait un geste pour la couche d'ozone, cela mérite d'être souligné.
a écrit le 11/06/2019 à 8:54 :
Pour l'instant Boeing semble tenir le choc, il y a bien longtemps qu'Airbus aurait menacé de suppressions d'emplois et encore pleuré des subventions auprès des gouvernements...
a écrit le 10/06/2019 à 23:35 :
L'affaire du 737MAX est une tempête dans un verre d'eau.

Le tout est monté en neige par des journalistes peu compétents et en arrière-scène par les PR d'Airbus et certainement des ambassades françaises.

Les suppôts d'Airbus ne se souvienneNT plus des nombreux problèmes des Airbus de l'écrasement du AF296 à celui de l'AF447 en passant entre autres par le AA587.
a écrit le 10/06/2019 à 22:14 :
Cet avion est mort: dans l’esprit des voyageurs, il ne peut plus y avoir de confiance. Et je plains le prochain avion moyen courrier de Boeing. Il va falloir ramer pour remonter la pente.
Réponse de le 11/06/2019 à 15:24 :
Avis partagé, y compris de la part de l'actionnaire principal de Boeing.
Réponse de le 12/06/2019 à 2:09 :
@wiki: sachant que 99% des passagers ne savent pas sur quel avion ils montent, il n y a pas de quoi se préoccuper. D'autre part, je parie que si jamais vous devez monter dans un 737 MAX (je suis certain que vous êtes incapable de différencier les avions), vous n'aurez pas le courage de crier "je refuse de monter sur cet avion, j'exige que mon billet soit remboursé".
a écrit le 10/06/2019 à 10:34 :
Quelle scandale, depuis 2017 Boeing avait identifié des défauts sur l’alarme AOA, mais ils avaient prévu d'attendre 2020 pour corriger le pb.
Le B737 MAX est très très mal barré, B ferait mieux de sortir un nouvel avion, sinon cela va devenir un "crying gag"
a écrit le 10/06/2019 à 10:29 :
J'ai un Boeing 737 MAX ä vendre ! Quelqu'un intérêssé ???
Réponse de le 11/06/2019 à 17:04 :
à voir sur LE BON COIN ! ;O))
a écrit le 09/06/2019 à 22:41 :
Boeing est à l'image des US, en déclin...et ce n'est pas une bonne nouvelle.
Réponse de le 10/06/2019 à 17:58 :
Bon, un échec parmi des réussites. C'est trop tôt pour jeter le bébé avec l’eau du bain. Le drame de l'histoire ce sont les victimes, ainsi que les familles.
Réponse de le 11/06/2019 à 10:01 :
N'étant pas américain, et n'ayant aucune sympathie pour eux malgré toutes ces célébrations à la noix de D-day, je ne vois pas pourquoi ce serait une si mauvaise nouvelle.
De toutes façons, si jamais il revole un jour, je militerai pour ne pas le reprendre en passager, juste pour les punir de s'être moqués du monde - et après tout ce que j'ai pu souffrir de la morgue de ces gens-là depuis des années (je suis CDB …. sur Boeing 747 !)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :