L'Indonésie prête à monter dans l'A400M

 |   |  311  mots
Et si l'Indonésie achetait la
Et si l'Indonésie achetait la (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
L'Indonésie a signé lors de la visite de François Hollande une lettre d'intention avec Airbus en vue d’acquérir des avions de transport militaire A400M d'Airbus.

L'Indonésie a signé une lettre d'intention avec Airbus en vue de l'acquisition d'avions de transport militaire A400M, sans préciser le nombre d'appareils ni le montant du contrat, a annoncé l'avionneur européen mercredi. "Des discussions à venir concerneront, entre autres, le nombre d'appareils", a précisé Airbus dans un communiqué. Ces avions seraient destinés à la sécurité civile de l'archipel, qui deviendrait ainsi le huitième client de ce programme, qui a connu des difficultés et des surcoûts.

Cette annonce est intervenue alors que le président de la République française, François Hollande, effectue depuis dimanche l'ultime tournée internationale de son quinquennat, qui l'a conduit notamment en Indonésie. Cette lettre d'intention figure dans la liste officielle des accords signés lors de la visite de François Hollande dans le pays.

Un avion clé pour l'Indonésie?

"Nous pensons que l'A400M sera un atout exceptionnel pour appuyer la vision de l'Indonésie de créer un pont aérien afin d'aider à redistribuer la richesse et les ressources à travers l'Archipel", s'est félicité le patron des programmes militaires d'Airbus, Fernando Alonso. Selon lui, "l'A400M et ses performances exceptionnelles le rendent parfaitement qualifié pour jouer un rôle clé dans la création d'un réseau de transport aérien sûr et robuste pour l'Indonésie".

L'Indonésie serait ainsi le neuvième client de l'A400M et le deuxième en Asie-Pacifique après la Malaisie. Les six autres pays engagés dans le programme sont la France, l'Allemagne, l'Espagne, la Belgique, le Luxembourg, la Grande-Bretagne et la Turquie. Cette percée commerciale de l'A400M est une bonne nouvelle pour Airbus, après des années de difficultés et de retards qui ont alourdi le coût du programme. Airbus a livré 17 A400M en 2016, contre 11 en 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2017 à 11:53 :
Voilà une bonne nouvelle.
plus i l y a d'utilisateur plus les couts vont baisser pour tous (il faut déjà rattraper les annulations)
C'est pour la sécurité civil, donc le poser sur piste sommaire c'est validé.
Le ravitaillement Hélico inutile pour le cas présent.
Les moteurs et boites sont encore à améliorer mais les solutions sont en cours de développement.
le temps que le contrat se fasse et il sera directement opérationnel
a écrit le 30/03/2017 à 9:15 :
Bon l'A400 souffre de maladie de jeunesse, ce qui est regrettable.... Il est claire qu'il y a beaucoups d'amateurisme et de l'incompétence dans la conduite de ce programme militaire par Airbus.... Maintenant espérons que les messure correctif seront à la hauteur du probleme. La direction industrielle est responsables du mauvais fonctionnement des moteurs, les états actionnaires doivent imposer des sanctions pour que cela ne se reproduise plus. Bien pour l'A400 , ils existent des solutions , soit le remplacement des moteurs par des turbopropulseurs russes ( fiables) , le temps de trouvé une solution industrielle...
a écrit le 30/03/2017 à 9:05 :
Ce n'est jamais que le 8ième pays qui achète l'A400M.
Qui est un avion fichu, comme tout lecteur de la presse le sait.
a écrit le 29/03/2017 à 21:00 :
Il faut leur dire que la france sera toujours dependante de l'ukraine et de la russie meme avec ses A400M sous dimensionnés... Les antonov etant eux à la bonne échelle, probleme de compas dans l'oeil probablement...
a écrit le 29/03/2017 à 19:18 :
Pourquoi re-lister pour la nieme fois les difficulté de ce programme dans le contexte d'une bonne nouvelle pour l'industrie. Les Indonésiens ont découvert le A400 lors de visite de FH c'est surprenant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :