La cybercriminalité organisée se spécialise de plus en plus dans la chasse aux gros gibiers

 |  | 782 mots
Lecture 4 min.
les activités de la cybercriminalité organisée sont déjà extrêmement lucratives avec des revenus estimés à 1.500 milliards de dollars par an par la société Bromium et le Dr Mike McGuire, chercheur en criminologie de l'Université de Surrey. Soit environ 1,5 fois les revenus de la contrefaçon et 2,8 fois ceux du trafic de drogue.
les activités de la cybercriminalité organisée sont déjà extrêmement lucratives avec des revenus estimés à 1.500 milliards de dollars par an par la société Bromium et le Dr Mike McGuire, chercheur en criminologie de l'Université de Surrey. Soit environ 1,5 fois les revenus de la contrefaçon et 2,8 fois ceux du trafic de drogue. (Crédits : Getty Images)
A l’occasion des Assises de la Sécurité 2020, Thales lance la nouvelle édition de son "CyberThreat Handbook" (manuel de la cybermenace), qui est dédiée cette année aux cybercriminels de plus en plus organisés et performants.

La cybercriminalité monte encore en puissance en se spécialisant de plus en plus dans la chasse aux gros gibiers. C'est le constat fait par le service de renseignement sur les cyberattaques de Thales dans l'édition 2020 de son "manuel de la cybermenace" publié ce lundi à l'occasion des Assises de la Sécurité 2020. Et pourtant, les activités de la cybercriminalité organisée sont déjà extrêmement lucratives avec des revenus estimés à 1.500 milliards de dollars par an par la société Bromium et le Dr Mike McGuire, chercheur en criminologie de l'Université de Surrey. Soit environ 1,5 fois les revenus de la contrefaçon et 2,8 fois ceux du trafic de drogue.

Cette montée en puissance pourrait se traduire par des revenus en très nette hausse. Selon l'Organisation des Nations Unies et Accenture, le coût de la cybercriminalité organisée devrait représenter 5.200 milliards de dollars pour l'économie mondiale entre 2020 et 2025....

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :