La fusée Blue Origin s'écrase après son décollage

Le lanceur Blue Origin s'est écrasé peu après son décollage lundi dans l'ouest du Texas, a annoncé l'entreprise de Jeff Bezos, précisant que la capsule avait pu se séparer du reste de la fusée.
(Crédits : Blue Origin)

Coup dur pour Blue Origin. Pour sa 23e mission, l'entreprise de tourisme spatial dirigée par le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos, a échoué. Ce lundi, le lanceur s'est écrasé peu après son décollage lundi dans l'ouest du Texas, a annoncé l'entreprise de Jeff Bezos, précisant que la capsule avait pu se séparer du reste de la fusée. La capsule, non habitée, emportait uniquement du matériel de recherche pour cette mission intitulée « New Shepard 23 ».

« Dysfonctionnement du lanceur lors du vol non habité aujourd'hui », a annoncé d'abord l'entreprise, en précisant ensuite que le système d'éjection de la capsule avait fonctionné comme prévu.« Il n'y a pas eu de blessés », a précisé Blue Origin. Une vidéo montre, environ une minute après le décollage, la capsule activer ses moteurs d'urgence et s'éjecter du lanceur principal à toute vitesse, puis, accompagnée de parachutes, son atterrissage brutal. La vidéo ne montre pas ce qu'est devenu le lanceur, l'entreprise écrivant qu'il est « tombé au sol », alors qu'en cas de succès il doit revenir se poser debout, en douceur.

La FAA enquête

Le régulateur américain de l'aviation civile, la FAA, a annoncé avoir bloqué tout nouveau décollage de cette fusée le temps de l'enquête.

« La capsule a atterri en sécurité et le lanceur a touché le sol dans la zone dédiée aux aléas », a écrit l'agence fédérale.

Jeff Bezos avait lui-même participé au premier vol habité de New Shepard en juillet 2021. Depuis, l'engin a transporté une trentaine de personnes, dont notamment l'acteur incarnant l'emblématique capitaine Kirk de la série Star Trek, William Shatner. Début août, l'entreprise avait envoyé avec succès la première Égyptienne et le premier Portugais dans l'espace, une expérience de quelques minutes en apesanteur. Il s'agissait du sixième vol de tourisme spatial réussi pour Blue Origin en un peu plus d'un an.

Le grand concurrent de Blue Origin pour ce type de vols suborbitaux est Virgin Galactic. Mais depuis juillet 2021 et le vol de son fondateur, le Britannique Richard Branson, ce vaisseau est lui resté cloué au sol pour subir des modifications.

 (Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 27/09/2022 à 19:43
Signaler
Quel gaspillage ! Il y a tellement de gens qui n'arrive pas à joindre les 2 bouts ! Que recherchent t'ils ? argent ; exploit ; refuge ; ou autres ; Dans Combien de temps arriveront ils à leur illusoire espoir : 10, 20 , 30 , un demi siècle ou jamais ...

à écrit le 13/09/2022 à 10:12
Signaler
Il faut aussi préciser que le booster en question n'avait pas été qualifié pour les vols habités. Par contre, il n'y a pas vraiment eu d'atterrissage brutal pour la capsule, ça avait l'air d'un atterrissage normal de celle-ci...

à écrit le 13/09/2022 à 1:22
Signaler
Le phallus de Jeff n'est plus à sa 1ère déception, MacKenzie en connaît un rayon...

à écrit le 13/09/2022 à 1:03
Signaler
Quand c'est une fusée américaine qui s'écrase les titres des articles sont bizarrement très différent que lorsque une fusée chinoise s'écrase.

le 13/09/2022 à 10:17
Signaler
En même temps, la fusée de Bezos ne vise pas l'orbite, déjà là c'est un sujet nettement différent. Sinon du côté des fusées chinoises, même quand il n'y a pas d'échecs, les étages non-orbitaux ont tendance à retomber sur des villages et à y dégage...

à écrit le 12/09/2022 à 23:43
Signaler
Bye Bye! L'avenir est à la Chine communiste donc pour le spatial aussi.

le 13/09/2022 à 10:18
Signaler
Elle était bien bonne celle-ci. Merci, j'ai bien ri.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.