Mission Artemis : les Etats-Unis reportent leur retour sur la Lune à novembre

La NASA prévoit un lancement de la mission Artemis 1 en novembre sur une période de tir s'ouvrant entre le 12 et 27 novembre.
Le lanceur n'a subi aucun dommage, a rassuré l'agence spatiale après le passage de l'ouragan Ian..
Le lanceur n'a subi "aucun dommage", a rassuré l'agence spatiale après le passage de l'ouragan Ian.. (Crédits : NASA)

La NASA a déclaré vendredi qu'elle tenterait de nouveau de faire décoller son méga-lanceur vers la Lune en novembre, sans encore annoncer de date précise pour ce lancement très retardé de la mission Artemis 1. L'agence spatiale américaine, qui avait prévu un nouveau vol mardi mais a dû y renoncer en raison de l'ouragan Ian, a annoncé se préparer pour le "décollage d'Artemis 1 sur la période de tir s'ouvrant le 12 novembre et se terminant le 27 novembre". "Dans les jours qui viennent", des responsables "identifieront une date spécifique pour la prochaine tentative de décollage", a précisé la NASA dans un article de blog. Des responsables avaient jusqu'ici refusé de fermer totalement la porte à une tentative plus rapide, en octobre.

Mais le lanceur SLS, le plus puissant jamais construit par l'agence spatiale américaine, a dû être rentrée en début de semaine dans son bâtiment d'assemblage, au centre spatial Kennedy, afin d'être mise à l'abri de l'ouragan Ian, qui a dévasté certaines régions de la Floride. Le lanceur n'a subi "aucun dommage", a rassuré l'agence spatiale. Toutefois, "concentrer les efforts" sur la période de tir de novembre permettra aux employés de la NASA de "s'occuper de leurs familles et de leurs maisons après la tempête", a-t-elle souligné.

Déjà deux tentatives annulées

Avant de ressortir le lanceur sur son pas de tir, les équipes devront d'abord procéder à de nombreuses vérifications, et notamment changer ou recharger les batteries de certains éléments. La NASA a déjà procédé à deux tentatives de décollage de ce lanceur, fin août puis début septembre, mais elles ont toutes les deux dû être annulées au dernier moment à cause de problèmes techniques. En développement depuis plus d'une décennie, SLS n'a encore jamais volé.

Artemis est le nouveau programme phare de la NASA, qui doit permettre aux humains de retourner sur la Lune, et y emmener la première femme et la première personne de couleur. Cinquante ans après la dernière mission du programme Apollo, la mission Artemis 1 n'emmènera pas d'astronaute à bord. Elle doit servir à vérifier que la capsule Orion, au sommet de la fusée, est sûre pour transporter à l'avenir un équipage.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 05/10/2022 à 7:10
Signaler
Bonjour, Il ne semble pas simple de régler les fuite de combustible.... ( hydrogène) Dans tous les cas , nous souhairons bonne chance a la cette expédition....

à écrit le 01/10/2022 à 19:32
Signaler
Avec une dette nationale atteignant bientôt 31.000.000.000.000$, en effet, les "maîtres du monde" feraient bien de rester les pieds sur terre au lieu de garder la tête dans les étoiles tout en embrasant notre planète!

le 02/10/2022 à 10:58
Signaler
De quoi je me mêle ?

le 02/10/2022 à 21:21
Signaler
@Art. De quoi je me mêle? De ce qui nous regarde tous et pas que vos seuls congénères, pour reprendre les propos de l’ancien secrétaire américain au Trésor, John Connally, dans les années 1970, qui affirmait déjà avec une arrogance non dissimulée: “L...

à écrit le 01/10/2022 à 11:23
Signaler
Pourquoi vouloir envoyer des humains dans l'espace ? C'est rétrograde ! A moins... de vouloir faire du cinéma ! :-) Des robots suffisent !

à écrit le 01/10/2022 à 10:37
Signaler
C'est la fin de l'impérialisme yankee et de la CIA-MOSSASD/UE/DOLLAR/EURO/OTAN rt l'avènement certain et définitif de la Chine communiste comme première puissance économique, industrielle et spatiale mondiale.

à écrit le 01/10/2022 à 10:23
Signaler
Les vols spatiaux habités ne servent à rien, l'espace sera toujours un milieu inhospitalier pour l'homme

à écrit le 01/10/2022 à 10:23
Signaler
A surveiller de près car certainement le début de la colonisation de la lune.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.