Porté par les exportations de Rafale, Dassault Aviation boucle un premier semestre en pleine santé

Le constructeur du Rafale voit son bénéfice net se redresser et retrouve un chiffre d'affaires au 1er semestre supérieur à celui de 2019, à 3,1 milliards d'euros. Une performance financière qui ne prend pas en compte le méga-contrat en cours signé avec l’Égypte.

3 mn

(Crédits : Dassault Aviation)

Après avoir livré aujourd'hui le premier des 18 Rafales commandés par la Grèce, Dassault enregistre une autre bonne nouvelle cette semaine, après avoir échoué dans le contrat Suisse. Le groupe vu son bénéfice net et ses ventes se redresser au premier semestre, le chiffre d'affaires dépassant même son niveau d'avant la crise du Covid-19 grâce au succès de l'avion de combat Rafale à l'export.

Le constructeur aéronautique français a ainsi réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 3,1 milliards d'euros, contre 2,65 au premier semestre 2020 et 3,06 lors de la même période de 2019, selon un communiqué publié jeudi soir, tandis que le bénéfice net a été multiplié par sept à 212 millions d'euros, encore inférieur toutefois à son montant d'il y a deux ans (286 millions). La marge nette ajustée s'établit ainsi à 8,5%au 1er semestre 2021 contre 3,3% au 1er semestre 2020

Au total, dans le chiffre d'affaires ajusté, 13 Rafale ont été livrés (Inde et Qatar) et comptabilisés dans les revenus du 1er semestre ainsi que six Falcon (et 25 prises de commandes).

Dans le domaine militaire, l'année a débuté par la vente à la Grèce de 18 Rafale (6 neufs et 12 d'occasion actuellement en service dans les forces françaises), suivie de la vente à la France de 12 Rafale complémentaires en remplacement des 12 avions d'occasion cédés à la Grèce portant le total Rafale France commandé à 192. L'Égypte a signé un contrat pour l'achat de 30 Rafale supplémentaires, ce qui portera à 54 le nombre de Rafale en service dans l'armée de l'air égyptienne.Ce contrat entrera en vigueur à la réception du 1er acompte et n'est donc pas dans le carnet de commandes au 30 juin 2021.

Concernant la prise de commande lors du 1er semestre 2021, le montant s'élève à 3,9 milliards d'euros, contre 984 millions l'an dernier à la même période. Dassault doit encore livrer 6 Rafale neufs à l'armée grecque, 12 Rafale à la France et 6 Falcon.

Le groupe précise que "l'Égypte a signé un contrat pour l'achat de 30 Rafale supplémentaires, ce qui portera à 54 le nombre de Rafale en service dans l'armée de l'air égyptienne. Ce contrat entrera en vigueur à la réception du 1er acompte et n'est donc pas dans le carnet de commandes au 30 juin 2021".

Lire aussi 4 mnContrat Rafale : la France est vraiment de retour en Egypte

Le carnet de commande global du groupe au 30 juin 2021 s'élève à 16,7 milliards d'euros (contre 15,8 milliards l'an dernier). Dassault doit livrer 67 Rafale, dont 40 à la France et 27 à l'export. 53 Falcon sont également en attente.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.