Après la Croatie, pas de nouvelle commande de Rafale pour la France

Selon nos informations, le ministère des Armées ne souhaite pas commander de nouveaux appareils mais préfère privilégier la qualité du parc à la quantité. Les Rafale auront de nouveaux équipements de mission supplémentaires (radar AESA, pod Talios, moteur M88) achetés grâce au produit de cession des Rafale d'occasion.
Michel Cabirol

2 mn

Les contrats export en Égypte puis en Grèce ainsi que les commandes nationales ont permis de redonner de la visibilité pendant plusieurs années à la chaine Rafale de Dassault Aviation
Les contrats export en Égypte puis en Grèce ainsi que les commandes nationales ont permis de redonner de la visibilité pendant plusieurs années à la chaine Rafale de Dassault Aviation (Crédits : Dassault Aviation A. Février)

La future commande croate aura un impact sur la flotte Rafale de l'armée de l'air. La cible de 171 Rafale (dont 129 pour l'armée de l'Air) prévue à la fin de la Loi de programmation militaire (LPM) ne sera finalement pas atteinte, selon nos informations. Le ministère des Armées ne souhaite pas commander de nouveaux appareils mais préfère privilégier la qualité du parc à la quantité. Ainsi, avec le produit de cession des Rafale de l'armée de l'air à la Croatie (plus de 999 millions d'euros), le ministère veut acheter des équipements de mission, qui font aujourd'hui défaut aux Rafale en service.

Pour améliorer la préparation opérationnelle ainsi que les missions des Rafale, la direction générale de l'armement (DGA) va notamment commander des radars AESA (Thales), qui remplacent progressivement les RBE2, des pods de désignation Talios (Thales) et des moteurs M88 (Safran) supplémentaires. Ce qui permettra de gommer plus rapidement tous les standards différents des Rafale en service (actuellement le dernier standard est le F3R). Ces achats vont donc au-delà des prévisions inscrites dans la LPM 2019-2025. Surtout, ces équipements vont améliorer la performance des Rafale. Typiquement, le missile air-air Meteor exprime sa pleine performance avec un radar AESA.

La chaine Rafale sauvée

Par rapport à la Grèce, le ministère des Armées a changé son fusil d'épaule. Cette décision est clairement différente de celle prise après le contrat Rafale en Grèce (18 appareils vendus, dont 12 d'occasion) : le ministère avait alors souhaité remplacer les 12 Rafale d'occasion vendus à Athènes par 12 Rafale neufs pour l'armée de l'air. Il avait également prévu dans le cadre du programme Ravel de remettre en vol 10 Rafale, qui étaient parqués par l'armée de l'air et cannibalisés en vue de servir en pièces détachés des avions partant en mission ou en entrainement. En théorie, l'armée de l'air va donc bénéficier à terme de 22 appareils "en service" supplémentaires.

Enfin, les contrats export en Égypte puis en Grèce ainsi que les commandes nationales ont permis de redonner de la visibilité pendant plusieurs années à la chaine Rafale de Dassault Aviation. Il n'y a plus d'urgence concernant la chaine industrielle de l'avion de combat tricolore, qui fait vivre un tissu de 500 entreprises françaises.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 30/05/2021 à 12:10
Signaler
Pas de panique! Il faut arrêter de penser que les gens font n'importe quoi en France. En cherchant sur d'autres sources on trouve des sources gouvernementales qui précise que la commande de compensation se fera mais après la livraison croate (donc ...

le 31/05/2021 à 10:58
Signaler
Merci Maxime, pouvez-vous indiquer les sources dont vous parlez ? Je cherche justement ces éléments. Merci.

le 31/05/2021 à 12:33
Signaler
Les contrats de remplacement des 12 Rafales "croates" est évoqué sur le site de challenges. On retrouve également cette information sur divers compte twitter de suiveurs de l'actu "défense". Je ne met pas les lien pour respecter le travail de La Tri...

à écrit le 30/05/2021 à 10:06
Signaler
Ce n'est pas sérieux. 12 avions ce n'est pas rien. Comment maintenir son rang si on perd ses actifs ? De toute façon compte tenu des problèmes de recrutement de l'armée de l'air et vu le niveau des salaires bientôt il n'y aura plus besoin de rien ...

à écrit le 30/05/2021 à 8:43
Signaler
C’est vrai quoi, on ne va quand même pas compenser à chaque fois…. ces militaires vont prendre de mauvaises habitudes ! Merci à ceux qui transmettent si bien les éléments de langage du ministère ou de l’état-major, félicitations… reconnaissez quand ...

le 30/05/2021 à 20:16
Signaler
10 avions étaient immobilisés par manque de PR et d'équipements, ils seront remis en vol. Et une commande de Rafale F4 (donc plutôt en 2025 pour des livraisons à partir de 2028) n'est pas exclue.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.