Rafale : "Signer d'autres contrats en 2015 ? Oui, c'est possible" (PDG de Dassault Aviation)

 |   |  218  mots
Le contrat qatarien déclenche un début d'augmentation de la cadence de production, qui sera amplifiée quand le contrat indien sera signé, détaille Eric Trappier.
"Le contrat qatarien déclenche un début d'augmentation de la cadence de production, qui sera amplifiée quand le contrat indien sera signé", détaille Eric Trappier. (Crédits : Reuters)
Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, estime possible que de nouveaux contrats soient signés en 2015, ce qui entraînerait la création d'emplois dans "l'ensemble de l'écosystème Rafale".

 "D'autres pays ont manifesté leur intérêt pour le Rafale. Nous y travaillons. Signer d'autres contrats en 2015? Oui, c'est possible."

Alors que François Hollande est arrivé lundi 4 mai au Qatar pour assister à la signature officielle du contrat de vente de 24 avions de combat Rafale à l'émirat, Éric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, s'est montré optimiste quant à la possible vente de nouveaux avions de chasse cette année, dans une interview au Figaro.

Il a en outre expliqué que les négociations pour conclure un contrat avec l'Inde, après les accords passés avec l'Egypte et le Qatar,  sont "une affaire de quelques semaines, de quelques mois".

 "Augmentation de la cadence de production"

Concernant les effets sur l'emploi,  "le contrat qatarien déclenche un début d'augmentation de la cadence de production, qui sera amplifiée quand le contrat indien sera signé". Pour le moment, 7.000 personnes "réparties dans la plupart des régions françaises" travaillent à la fabrication des Rafale. Eric Trappier prévoit un ajustement des effectifs pour répondre dans les délais au planning de livraison défini.

Et de nouvelles commandes finalisées entraîneraient la création d'emplois "dans l'ensemble de l'écosystème Rafale, qui au-delà de Dassault Aviation comprend Safran, Thales et un vaste tissu de 500 PME-PMI".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2015 à 21:33 :
Je crois qu'il a pas compris la question.
La question est, vous sera t-il possible d'honorer ces commandes à 14 avions l'an(lent)...
a écrit le 04/05/2015 à 13:40 :
LE QATAR n'achéte rien sans compensations Ce qui se passe aujourdh'ui ne présage rien de bon pour la FRANCE sauf pour les traitres a la nation qui vont (encore ) se remplir les poches ,mais attention a 2017 tous ses coups bas pourraient faire trés mal a leurs auteurs!
Réponse de le 04/05/2015 à 14:48 :
LE QATAR n'achète rien sans compensations C'est le monde des affaires et le monde dans lequel nous vivons: travaillez-vous gratuitement ? Je préfère de loin que les avions achetés par le QATAR soient des Rafales, même si c'est parce qu'ils sont fâchés avec les USA, même si ce sont les bailleurs de fonds de DAECH, même si on leur a concédé des facilités dans le domaine du trafic aérien en France. CES QUESTIONS SE POSENT DANS LES MEMES TERMES DEPUIS DES ANNEES AUX USA LEURS FOURNISSEURS HISTORIQUES, QUI ONT COMPRIS DEPUIS LONGTEMPS QUE LES ETATS D'AMES SONT UN LUXE QUE PEU DE PAYS PEUVENT SE PERMETTRE !!!
a écrit le 04/05/2015 à 13:40 :
Ces contrats me laissent dubitatif !La phrase du premier ministre indien ''''des rafales pret à voler ''''est assez énigmatique!Ne serrait ce pas des avions d'occasion en activité dans l'armée française !Dans le marché automobile, les ventes d'occasions plus ou moins recentes, dominent et de loin dans la vente des vehicules .Pourquoi serrait ce different dans l'armement !Un avion qui a 5/10 ans d'age a encore de belles années devant lui, à peine un poil relooké ,et pas du tout au tarif du neuf !En 3 ans une voiture neuve a perdue la moitié de son prix ,combien pour un avion de chasse !On sait que les americains vendent aussi beaucoup d'occasion ,ils ont vendu des F 16 alors que la chaine de fabrication est terminée et que eux s'équipent en F 35 alors qu'il y a avant ,le F 22 Raptor et le F 18 ! L'argent ainsi récolté par l'état ,puisqu'il s'agirait de materiel en activité et non neuf , permettrait d'en commander des neufs à Dassault, mais pas la quantité souhaité si les occasions sont vendus à moitié prix !Et encore serront ils remplacés !Les armées françaises ont environ 120 Rafales en activité ,alors 20 ou 30 de moins remplacés au compte goutte en ces temps de disette budgetaire ,ça passe inaperçu !La France actuellement n'a pas à faire face à des menaces militaires de grandes ampleurs !On apprend que le budget militaire a baissé de 20 % en 20 ans avec des periodes de croissance confortable .Un bon article d'investigation là dessus devrait réjouir un journaliste serrieux, ou la Grande Muette rend aussi muet sous la houlette de l'état qui cherche par tous les moyens à redorer son blason un peu ternis actuellement..........
Réponse de le 04/05/2015 à 14:40 :
Depuis des années, le Ministère de la Défense National est obligé de se porter acquéreur de 11 Rafales uniquement pour permettre aux chaînes de fabrication de vivre. Ces acquisitions ne correspondent pas à de vrais besoins. Les ventes réalisées "prêt à voler" ou neuf sont une aubaine pour le Ministère de la Défense bien à la peine pour boucler ses fins de mois. Je rappelle qu'un membre de la Direction Générale de l'Armement a affirmé devant une Commission Parlementaire début avril que les plus gros fournisseurs du Ministère de la Défense Nationale n'étaient plus payés depuis fin octobre 2014 !!! On peut et on doit se réjouir derrière le Ministre LE DRIAN de telles ventes qui restent une bonne nouvelle pour les comptes de la Nation quelqu'en soient les raisons et les dessous de la négociation. LES ETATS D'AMES SONT UN LUXE HORS DE NOTRE PORTEE DEPUIS FORT LONGTEMPS !!
Réponse de le 04/05/2015 à 16:06 :
le premier ministre indien parlait d'avions achetés sur étagère en France et pret a voler par opposition au long et incertain processus de fabrication initialement prévu en Inde... Maintenant que vous savez, vous pouvez ecrire un autre pave tout aussi incoherent sur un autre sujet que vous ne maitrisez pas...
Réponse de le 04/05/2015 à 17:54 :
11 rafales par ans, est un minimum pour dassault. L'armée en prendrait plus si elle pouvait. .....
Réponse de le 04/05/2015 à 20:09 :
"Depuis des années, le Ministère de la Défense National est obligé de se porter acquéreur de 11 Rafales uniquement pour permettre aux chaînes de fabrication de vivre. Ces acquisitions ne correspondent pas à de vrais besoins." ???
D’où sortez vous des informations aussi fausses et farfelues. Si vous voulez parler "défense", lisez au moins un site sérieux en la matière avant de donner votre opinion sur des sujets que visiblement vous ne maitrisez pas. Par exemple opex360, air&cosmos, theatrum belli, ...
Réponse de le 04/05/2015 à 20:19 :
Des avions achetés '''sur étageres '''ne servant pas ou n'ayant jamais servis ,empaquetés dans du papier kraft, bien huilés pour qu'ils ne rouillent pas comme une vulgaire piece d'artillerie !Au prix que ça coute qui se moque t on ?
a écrit le 04/05/2015 à 13:21 :
Un avion Formidable qui n'a pas fini de faire des envieux.
Quand une industrie Française est la pointe de la technique ,elle gagne .
Bel exemple de réussite.
Réponse de le 09/06/2015 à 10:12 :
vous avez un optimiste démesuré c'est bien mais avec cette vente il ne faut quand même pas en faire un fromage, regardez l'état de la France on ne fait plus partie des meilleurs et on continue à couler avec l'endettement de notre pays et le taux de chômage constant. Si on arrive à vendre des sous marins la on sera à notre niveau.
a écrit le 04/05/2015 à 13:07 :
Qu'on vende des Rafales partout à qui voudra bien nous en acheter.Bravo à notre Ministre Le Drian un des 3 qui tiennent la route dans cette équipe, dommage qu'il soit amené à quitter le gouvernement à la fin de l'année pour prendre la tête de la Région Bretagne. Les états d'âmes sont un luxe hors de notre portée depuis longtemps !
Réponse de le 04/05/2015 à 15:57 :
Une chose est certaine : personne n'est irremplaçable !! Le Drian parti, un autre le remplacera pour aider Dassaut à vendre ses avions, d'autant plus que les besoins sont apparemment la et surtout que le prix de fabrication en euros comparé aux concurrents à bien baissé !
a écrit le 04/05/2015 à 11:53 :
les emplois crées chez DASSAULT seront compensés par les licenciements à venir chez AIR FRANCE suite aux arrivées des compagnies du Golfe sur les aéroports français
Réponse de le 04/05/2015 à 16:10 :
tant mieux , vaut mieux garder des emplois productifs utiles et non subventionnes
Réponse de le 09/06/2015 à 10:08 :
pas de chance vous n'avez jamais été embauché au sein de cette compagnie alors effectivement vous avez un ressenti qui se rapproche de certaines odeurs du niveau du caniveau.
a écrit le 04/05/2015 à 11:12 :
C'est plus fort qu'eux ... , ils ne peuvent pas s'empêcher de faire du Sarkozy : vendre la peau de l'ours etc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :