Rafale : le gouvernement indien veut discuter avec la France plutôt qu'avec Dassault

Après avoir annoncé vendredi l'achat de 36 Rafale "prêts à voler", le gouvernement indien pourrait mettre fin aux négociations avec Dassault concernant la vente de 126 appareils et discuter directement avec la France.

2 mn

Initialement évalué à 12 milliards d'euros, le contrat de 126 Rafale serait plus proche des 20 milliards d'euros, le coût de fabrication des 108 Rafale assemblés en Inde s'avérant plus élevé que celui des avions assemblés en France.
Initialement évalué à 12 milliards d'euros, le contrat de 126 Rafale serait plus proche des 20 milliards d'euros, le coût de fabrication des 108 Rafale assemblés en Inde s'avérant plus élevé que celui des avions assemblés en France. (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)

L'Inde préfère négocier d'État à État. Tout futur contrat d'achat d'avions Rafale se fera via des négociations directes avec le gouvernement français, a déclaré lundi 13 avril le ministre indien de la Défense, Manohar Parrikar, laissant ainsi penser que les tractations en vue d'un accord avec Dassault Aviation sur 126 appareils ont été mises en suspens.

Au cours de sa visite en France, vendredi 10 avril, le Premier ministre indien, Narendra Modi, avait annoncé l'achat de 36 Rafale "prêts à voler" via des discussions de gouvernement à gouvernement, après trois ans de négociations infructueuses sur la fixation du prix d'appareils à monter en Inde.

"Au lieu de passer par un appel d'offres, ce qui occasionne beaucoup de confusion, de chaos, il a été décidé que 36 avions seraient livrés prêts à voler. Ce qui sera fait avec le reste fera l'objet d'autres discussions", a dit le ministre, en soulignant que la méthode privilégiée, désormais, serait celle de négociations directes avec le gouvernement français plutôt qu'un retour à des négociations commerciales.

Un échec des négociations pourrait redonner espoir à la concurrence

Les négociations distinctes sur un contrat d'achat de 126 de ces appareils à Dassault, dont 108 à monter en Inde, se sont heurtées à des difficultés, selon le ministre de la Défense, qui n'est toutefois pas allé jusqu'à affirmer que le gouvernement de New Delhi y avait mis fin..

Initialement évalué à 12 milliards d'euros, il serait plus proche des 20 milliards d'euros, le coût de fabrication des 108 Rafale assemblés en Inde s'avérant plus élevé que celui des avions assemblés en France.

Toute décision d'abandonner des négociations commerciales signifierait la fin de ce qui était présenté comme l'un des plus gros contrats d'armement au monde, et pourrait redonner espoir à la concurrence, selon des experts du secteur aéronautique.

 (Avec AFP et Reuters)

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 51
à écrit le 14/05/2015 à 0:22
Signaler
question partenariat stratégique avec l'inde ça date de 1979, j'y étais, on leur a vendu nos mirage 2000, mais dans le cadre d'un partenariat incluant la prospective qu'ils auraient la bombe atomique mais qu'ils sauraient agir avec en responsabilité ...

à écrit le 16/04/2015 à 17:20
Signaler
du nouveau sur le site Breiz Atao Echec historique de Le Drian/Hollande : L’Inde annule sa commande de 126 avions de chasse Rafale au profit de la Russie

à écrit le 15/04/2015 à 20:36
Signaler
peu de nouveau : Google : "Make in India: Rafale deal may take off as a joint venture between French and Indian firm"

à écrit le 15/04/2015 à 8:47
Signaler
az

à écrit le 15/04/2015 à 8:00
Signaler
La vérité c'est que l'Inde veut renégocier avec le gouvernement pour obtenir davantage. Politiquement Hollande est pris. Les contribuables paieront en secret. Les cocoricos prématurés auront un coût.

à écrit le 15/04/2015 à 7:36
Signaler
Bien, il est sur que cela est plus rassurent pour les contrats d'armement, la France s'engage a livrer le matériel commander meme si certain pays ferons de forte pression politique ou economique.... S'est avions devrons voler encore 20 ans, donc beau...

le 31/05/2015 à 22:26
Signaler
Faut espérer que Dassault pourra résister à la tentation. Parce qu'une joint venture peut signifier une transmission de technologie. Déjà quand on a des ingénieurs et un appareil à leur proposer à décortiquer, on prend des risques mais si, carrément,...

à écrit le 15/04/2015 à 3:14
Signaler
Excellente nouvelle. Cela va permettre d'annuler le premier appel d'offre qui devenait kafkaien mais que le sanglais et les américains avaient a l’œil. En effet, tout clause non respectée, sur la production en Inde par exemple, pouvait faire annuler ...

à écrit le 14/04/2015 à 23:40
Signaler
Je suis content que cela soit enfin dit, il était hors de question que l'on vendent nos secrets technologiques comme le radar AESA. Le mieux je pense c'est de repartir sur une base saine de coentreprise franco-indienne privée 50/50. L'Inde aura à c...

à écrit le 14/04/2015 à 22:02
Signaler
Les indiens ne sont pas fous, ils ont peur qu'on leur refile Serge Dassault lors de leurs prochaines élections municipales...

à écrit le 14/04/2015 à 21:26
Signaler
Tiens, certains commencent à comprendre...

à écrit le 14/04/2015 à 20:55
Signaler
Le prix moyen du Rafale s'élève à environ 116 millions d'euros l'appareil. C'était le prix soi-disant nominal pour le Brésil et ensuite pour l'Arabie Saoudite. Si l'on calcule que le montant des 36 Rafale vendus (théoriquement jusqu'à l'heure actuell...

le 14/04/2015 à 22:04
Signaler
Sur Wikipédia, le modèle le plus onéreux du Rafale (la version marine embarquée) est annoncé pour un coût unitaire de 80 millions d'€. Après le prix varie selon les négociations, les contres-parties, les options et le nombre d'exemplaires commandés. ...

le 15/04/2015 à 3:25
Signaler
Le Gripen ne joue pas dans la même ligue que le Rafale, ce n'est pas comparable. C'est un mono-réacteur plus économique et moins performant, chose confirmé par l'évaluation de l'armée suisse qui avait placé le Rafale en tête, devant tous les autres c...

à écrit le 14/04/2015 à 20:21
Signaler
Maintenant que ce gouvernement a fait crier victoire par les médias, les Indiens vont lui faire du chantage. Hollande et son équipe devra céder..... Ces socialistes sont des fonctionnaires incapables. Des clauses secrètes seront négociées et le contr...

à écrit le 14/04/2015 à 19:14
Signaler
Dans une récente chronique intitulée: "« CLIMAT ET ENERGIE » DOSSIER CHAUD DE LA FIN DE L’ANNEE 2015 ?" la webradio webtv indépendante AWI faisait valoir le refus de l'Inde de se laisser dicter la conduite à tenir concernant les rejets de GES dans la...

à écrit le 14/04/2015 à 18:23
Signaler
LE RAFALE N'ATTEINT PAS SA CIBLE le gouvernement indien veut traiter d'etat a etat il espere sans doute une bonne remise

à écrit le 14/04/2015 à 17:01
Signaler
ça sent le pot de vin ? oui l état serait il plus coulant sure le rpix ?

à écrit le 14/04/2015 à 15:51
Signaler
" le coût de fabrication des 108 Rafale assemblés en Inde s'avérant plus élevé que celui des avions assemblés en France". Comme quoi...

le 14/04/2015 à 21:09
Signaler
Mais si ! évidemment, si l'on considère les investissements dans la logistique pour réaliser les lignes de montage en Inde, la prospection des régions o?u seraient implanté les bâtiments industriels et administratifs, la formation de personnel et éve...

à écrit le 14/04/2015 à 15:31
Signaler
Ça sent le traquenard futur....

à écrit le 14/04/2015 à 14:37
Signaler
Aucun intérêt économique de fabriquer en Inde, ni pour les vendeurs, ni pour les acheteurs, ni pour les contribuables. Qu'on laisse faire la loi du marché et vu que les usines de Dassault en France sont efficientes, indépendantes et opérationnelles, ...

le 14/04/2015 à 15:28
Signaler
Bien en accord avec vos propos Gary -

le 14/04/2015 à 17:59
Signaler
Et ton salaire, Gary, avec la baisse de l'euro il serait encore rentable lui aussi ?

le 15/04/2015 à 11:30
Signaler
Gary, il va falloir vous renseigner un minimum avant d'écrire des inepties. Ici, il ne s'agit pas de loi du marché. Dès le départ, le contrat était clair : L'inde voulait construire ses 108 Rafales chez elle et souhaitait bénéficier d'un transfert t...

à écrit le 14/04/2015 à 14:09
Signaler
C'est tout simple, les Indiens veulent faire payer aux contribuables Français la garantie des avions fabriqués par les Indiens. Ils sont eux mêmes peu sûrs d'eux, d'où l'achat des 36 avions fabriqués en France.

le 14/04/2015 à 14:37
Signaler
oui c'est exactement cela . pour avoir travailler avec eux il espère nous faire payer toute leurs erreurs de fabrication. avec 60 on a sauvé notre ligne jusqu' à la fin du programme. On doit rien leur céder il nous pollue assez avec leur pro...

le 15/04/2015 à 8:25
Signaler
@pho78 - c'est vrai, et je voudrais rajouter que les indiens sont infects en business. j'ai egalement travailler un an en inde, je connaissais avant d'y partir mes lourdeurs de leur administration et leurs niveau de corruption; Et bien ce fus pire un...

à écrit le 14/04/2015 à 13:32
Signaler
quand même étonnant de négocier un achat en ecartant le fabriquant de la nego.

à écrit le 14/04/2015 à 13:31
Signaler
Hmmm pas de bon augure.... la crédibilité commerciale de la France se trouve passablement ternie, ça se voit. Et pour les Mistral, où en est-on ? ^^

à écrit le 14/04/2015 à 13:24
Signaler
Maintenant les pays ne veulent plus acheter des produits si ils ne sont pas construit dans leur pays. Demandons aux indiens sur tout ce qu'on importe qu'ils soient produit en France, ah mais ça ne sera plus indien.... on marche sur la tête....

à écrit le 14/04/2015 à 13:19
Signaler
evolution logique suite à l'achat des 36 rafale : l'annulation du 1er contrat va suivre. Toutefois, la clause de construction "Make in India" faisant parti de ce contrat, et les concurrents déboutés étant particulièrement attentifs au respect de cett...

le 14/04/2015 à 21:38
Signaler
Même si le Rafale est une excellent avion, 36 exemplaires risquent d’être nettement insuffisant pour l'Inde vu la taille continentale du pays (5x la superficie de la France), les deux menaces majeures à ses frontières (Pakistan, Chine + marine chinoi...

à écrit le 14/04/2015 à 12:34
Signaler
Excusez moi , mais le titre est trompeur...! , le gouvernement indien n'a fait qu'une annonce, officielle à travers une " déclaration conjointes" qui apparemment n'avait rien de définitif...( j'ai d'ailleurs fait cette observation ici même!)

le 14/04/2015 à 13:17
Signaler
Les titres ici changent au gré du "mood", des plaisirs ou des émotions qu'ils suscitent... :-))

à écrit le 14/04/2015 à 11:57
Signaler
le ministre indien a aussi dit que l'inde allait acheter plus de Rafale par l'intermédiaire de negotiations de gouvernement à gouvernement et que le nombre , en sus des 36, n'est pas encore fixé. Il a aussi donné le vrai cout de l'ex contrat MMRCA :...

à écrit le 14/04/2015 à 11:41
Signaler
Les dessous de ces contrats de vente-achat des Rafale à l'Egypte et à l'Inde se trouvent clarifiés dans cet article ici : lesakerfrancophone.net/rafale-le-mur-du-con-a-ete-franchi/ Coté français on fanfaronne comme étant une "réussite de François ...

le 14/04/2015 à 13:34
Signaler
@Clément Ch. a rajouté peut être pour éclairer votre post, que Vladimir Poutine a signé il y a environ un mois, 18 contrats avec l'Inde ...! .concernant divers domaines et plus particulièrement dans le domaine militaire, le développement en commun...

le 14/04/2015 à 15:04
Signaler
@pipo Pipo! Exemple: Développement chasseur 5ème génération (FGFA), départ en 2007, le T50. Version indianisée : PAK-FA (Prospective Airborne Complex of Frontline Aviation), 244 exemplaires prévus initialement. 10/2012, quantité réduite à 144. ...

le 14/04/2015 à 17:25
Signaler
@Clément Ch. --- Je retente une réponse plus courte, plus soft et moins détaillée, en espérant qu’elle soit validée. --- N'auriez vous pas d'autres sources plus sérieuses ? La méthode, utiliser un amalgame de faits sans liens, sortis de leurs co...

le 14/04/2015 à 18:04
Signaler
En matière d'aéronautique, lisez plutôt Air & Cosmos, les informations y sont beaucoup plus fiables. L’Égypte a commandé des Rafales suite à l'interdiction faite par les USA d'utiliser les F16 en Libye. Et oui même si c'est avion appartiennent à l'a...

le 14/04/2015 à 18:54
Signaler
@Pipo correction pour les 3 dernières dates évidement: 01, 03 et 04/2015

le 14/04/2015 à 19:07
Signaler
@Rafale = Pour le différent entre Egypte et Ethiopie sur l'immense barrage "Grande Renaissance", ils viennent de signer avec le Soudan, l'accord. Sissi a dit faire confiance à l'Ethiopie. Est-ce qu'il y aurait un lien entre contrat Rafale et accord...

à écrit le 14/04/2015 à 11:37
Signaler
Il vaut mieux se contenter de 36 avions bons de vol à monter en France que 126 machines bonnes de crash à monter pour la plupart en Inde.

le 14/04/2015 à 12:28
Signaler
Pas faux

à écrit le 14/04/2015 à 11:26
Signaler
L'Inde "souveraine" voudrai parler directement avec la France, qui ne l'est plus, puisque sous la tutelle de l'UE, de l'euro et de l'OTAN!

le 14/04/2015 à 13:20
Signaler
@ Bah : fini les courbettes et petites promenades en bateau-mouche, les bisou-bisous, le temps est venu pour faire de l'India bashing, allons-y, vivement ! :-))

à écrit le 14/04/2015 à 11:21
Signaler
doutons pas que l'Inde va sanctionner Dassault à sa façon, pour l’échec du MMRCA. En toute vraisemblance il pourra dire adieu à 126 avions vendus. Ce sera peut être la moitié seulement. Surtout si le Tejas doit remplacer désormais le Mig 21, il va f...

le 14/04/2015 à 15:37
Signaler
Croyez moi, si Dassault ne reçoit qu'une commande de 60 Rafales construit à 100 % en France, ce ne sera pas vu comme un échec d'un point de vue français. :) Au contraire, ils vont sabré le champagne :)

le 14/04/2015 à 15:54
Signaler
Ils ont besoin rapidement d'avion. Avec le Rafale, cela peut être le cas sous 2-3 ans, surtout si hausse des cadences et autres contrats. Un avion en développement c'est 10 ans minimum, avec pas mal d'aléas (regardez le F35). Et une facture qui peu...

le 26/04/2015 à 20:41
Signaler
Je ne peux lire tous vos commentaires très portés sur tous les dessous des réflexions, stratagèmes, et surtout rentabilité. J ai une réfléxion : Ily a bcp de choses terribles, avec des guerres. Bcp de personnes veulent vivre en paix, et la Paix. De p...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.