International Paper s'en sort mieux que prévu

 |  | 401 mots
Lecture 2 min.
Le groupe papetier américain publie un bénéfice net en baisse de 34%, largement du au coût de l'intégration de l'activité emballages de Weyerhaeuser, mais son bénéfice par action hors éléments exceptionnels a dépassé les attentes.

Le groupe papetier américain International Paper a annoncé jeudi un bénéfice net en baisse de 34%, largement du au coût de l'intégration de l'activité emballages de Weyerhaeuser, mais son bénéfice par action hors éléments exceptionnels a dépassé les attentes.
 

Le bénéfice net s'est établi à 149 millions de dollars, contre 227 millions à la même période de l'année dernière, selon un communiqué du groupe. Le bénéfice par action (BPA) a atteint 35 cents. Mais hors éléments exceptionnels, il monte à 84 cents, alors que les analystes n'en attendaient que 77. Quant au chiffre d'affaires de 6,8 milliards de dollars, il ressort un peu inférieur aux attentes du marché qui espérait 7 milliards de dollars.
 

Le PDG John Faraci a expliqué que les performances avaient notamment souffert du prix des matières premières: "nos hausses de prix n'ont pas compensé la hausse des coûts de production", a-t-il reconnu. Si "les coûts de l'énergie et des fibres recyclées ont baissé récemment, les coûts du bois et de certains produits chimiques essentiels sont toujours en hausse", a-t-il noté, sans compter que les coûts de transport restent élevés. "Depuis la mi-septembre, la demande dans nos coeurs de métier s'est affaiblie et en conséquence nous continuerons à gérer nos capacités pour répondre aux besoins des clients, et nous poursuivrons nos initiatives de réductions de coûts", a ajouté John Faraci en commentant les perspectives pour le quatrième trimestre.


Ces dernières semaines, International Paper a déjà arrêté plusieurs machines à papier pour s'ajuster au plus près à la demande. Le PDG a également indiqué que le processus d'intégration des activités d'emballage et de recyclage de Weyerhaeuser progressait plus rapidement que prévu, même si le rachat, finalisé en août, a initialement pesé sur les résultats.


Au total, l'activité dans l'emballage industriel a enregistré un bénéfice de 95 millions de dollars, en tenant compte des charges de 58 millions de dollars sur Weyerhaeuser, grâce à de plus grands volumes de ventes, et un redressement des prix.  En revanche, les emballages de produits de grande consommation ont perdu 2 millions de dollars, en raison des coûts de production élevés, mais aussi parce que "les volumes des activités liées à la restauration ont ralenti avec l'économie".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :