Recul du chiffre d'affaires de Seb, le titre trinque

 |   |  211  mots
Le groupe de petit électroménager a accusé une baisse de 5,5% de ses ventes au premier trimestre, à 686 millions d'euros. Il met en avant le contexte économique mondial.

Seb a souffert du ralentissement économique mondial au premier trimestre. Le groupe de petit électroménager a en effet enregistré une baisse de 5,5% de ses ventes au cours des trois premiers mois de l'année. Son chiffre d'affaires est ainsi ressorti à 686 millions d'euros. Hors effets de changes, il a reculé de 4,8%. Seb a également enregistré une chute de 36% de sa marge opérationnelle, à 47 millions d'euros, sous l'effet, "principalement", d'effets de changes défavorables.

En France, les ventes ont baissé de 2,3%, à 139 millions d'euros, dans un contexte de réduction des stocks des distributeurs. Dans le reste de l'Europe occidentale, elles ont diminué de 3,1% à 155 millions d'euros. Le groupe a particulièrement été affecté au Royaume-Uni et en Scandinavie. Le chiffre d'affaires a plongé de 20,2%  en Europe de l'Est (121 millions d'euros), de 21,2% en Amérique du Nord (71 millions) et de 19,6% en Amérique du Sud (49 millions). En revanche, les performances sur le marché japonais ont permis à Seb d'enregistrer une progression de 24,3% de ses revenus dans la zone Asie-Pacifique.

Côté perspectives, Seb n'a pas souhaité communiquer des prévisions pour l'ensemble de l'année. Le groupe avait indiqué en mars que le premier semestre serait  "difficile", le contraignant à geler les embauches.

En Bourse, le titre Seb a été attaqué. Il a lâché 6,32% à 25,72 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :