Bonne dose de croissance pour Danone

Le groupe dirigé par Franck Riboud affiche une progression de 7% de ses ventes et de près de 11% de ses volumes au premier trimestre. Il a aussi annoncé le retrait de sa demande de validation auprès de l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) des produits Activia et Actimel.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Pas de régime pour Danone au premier trimestre 2010. C'est la croissance qui est au rendez-vous avec un chiffre d'affaires en progression de 7% à 3,978 milliards d'euros. Les volumes sont même en hausse de 10,8%.

La croissance du chiffre d'affaires du pôle Produits Laitiers Frais atteint 7,6%, tirée par une croissance des volumes de 12,5%. Le groupe souligne également le troisième trimestre consécutif de croissance du chiffre d'affaires du pôle Eaux (+2,3%) et le maintien du dynamisme des pôles Nutrition Infantile et Nutrition Médicale, avec un chiffre d'affaires en hausse respective de 8,5% et 9,3%.

Le PDG Franck Riboud, cité dans le communiqué, indique que "le début de l'année 2010 est porté par les nombreuses initiatives que nous avons prises en 2009 : plans "Reset" dans les Produits Laitiers Frais, défense de la catégorie dans les Eaux, forte priorisation de nos efforts dans la Nutrition Infantile, innovation dans la Nutrition Médicale. Si les pays émergents tirent notre croissance, l'ensemble de nos géographies progresse, avec des performances particulièrement remarquables de nos Produits Laitiers Frais aux Etats Unis et en Russie. Notre performance du premier trimestre ainsi que la compétitivité de nos marques et marchés nous permettent de confirmer nos objectifs pour l'année 2010."

Sur la base des objectifs à moyen terme annoncés au mois de novembre 2009, Danone rappelle qu'il vise les objectifs suivants pour l'exercice 2010 : croissance du chiffre d'affaires en données comparables d'au moins 5 %, augmentation du free cash flow opérationnel en données historiques d'au moins 10 % et une marge opérationnelle courante (EBIT) stable par rapport à 2009 en données comparables.

Marche arrière sur Activia et Actimel

Dans le même temps, le groupe a annoncé qu'il retirait sa demande de validation auprès de l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) des produits Activia et Actimel, et qu'il modifiait partout en Europe ses publicités vantant les supposés bénéfices pour la santé de ces produits.

En cause : "le manque de visibilité dans l'application du règlement européen sur les allégations santé" et "l'annonce récente par l'EFSA de l'organisation d'une nouvelle réunion début juin pour clarifier les critères et les règles d'évaluation". Les deux produits Activia et Actimel "devaient faire l'objet d'un avis de l'EFSA dans les prochaines semaines" et le groupe préfère attendre une clarification des règles avant d'éventuellement déposer une nouvelle demande.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.