Du vin de Bordeaux à la chinoise

 |   |  528  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
En Chine, le premier marché à l'exportation pour les vignerons bordelais, les contrefaçons de grands crus se multiplient.

La Chine est le nouvel eldorado pour les producteurs de vins bordelais. En 2010, la Chine est devenue le premier marché à l'exportation pour les vins de Bordeaux, avec 333 millions d'euros de chiffre d'affaires. Mais le revers de la médaille est conséquent. Les contrefaçons se multiplient et les producteurs français doivent lutter pour préserver leurs marques.

Le marché du vin chinois offre des perspectives inespérés, les ventes françaises y ont cru de 134% depuis 2005, mais les palais des consommateurs chinois ne se sont pas encore sensibilisés aux grands crus français. "Les Chinois sont plus attirés par la couleur de l'étiquette, le nom du producteur que par le contenant ", précise Jean Baptiste Thial de Bordenave, juriste qui défend les marques du conseil des vins du Médoc en Chine.

C'est une aubaine pour le business de la contrefaçon et les châteaux bordelais sont les premières victimes. On trouve des "Château Lafite" locaux, ou des "Château Laffite" et même des "Chatelet Latour". Mais les consommateurs chinois ne sont pas à l'affût des coquilles. Le vin est avant tout un produit de luxe qui permet d'afficher sa réussite sociale, le plaisir gastronomique n'est pas la priorité. Certains sont prêts à débourser des sommes astronomiques pour des bouteilles de Bordeaux coupée avec de l'eau sucrée, des colorants ou des arômes artificiels. Mais on trouve aussi des copies très haut de gamme qui réutilisent des bouteilles de grands crus achetées sur internet.

Depuis quelques années, une spéculation sur les marques de vins français se développe en Chine. De nombreux producteurs français qui ont omis de protéger leur marque en Chine se retrouvent contraint de la racheter à des locaux. "Une fois sur trois, lorsqu'un producteur bordelais veut exporter son vin en Chine, la marque est déjà déposée", explique Jean Baptiste Thial de Bordenave. Ce dépôt de marque frauduleux se développe énormément depuis deux ans et les grands crus ne sont plus les seuls concernés. Certains se spécialisent dans ce "business" et vont jusqu'à déposer plus de 120 marques de grands crus français, pour les monnayer aux exportateurs désireux de profiter du boom du marché chinois.

Même si les Chinois ne boivent encore qu'un litre de vin par an et par personne, contre 56 litres en moyenne par personne et par an en France, la consommation chinoise a doublé en cinq ans et devrait progresser de 20 % d'ici à 2014, selon International Wine and Spirit Research (IWSR). L'empire du milieu, désormais septième producteur mondial de vin, augmentera sa production de 77% d'ici à 2014, avance le cabinet ISWR. Si la qualité du vin chinois laisse encore à désirer, ça n'est plus qu'une question de temps pour que les standards du marché évoluent. Les écoles d'oenologie et les salons se multiplient. "Les Chinois pourront produire du vin qualitatif par eux mêmes", reconnaît Frédérique Dutheillet de Lamothe, directrice de l'Alliance des crus bourgeois du Médoc. En attendant, les châteaux bordelais profitent de l'aubaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2011 à 8:57 :
LE GRAND LAROUSSE DU VIN® version mandarin !

Nous sommes chargés de réaliser LE GRAND LAROUSSE DU VIN® en mandarin. Il fait suite au GUIDE CHINOIS DES VINS DE BORDEAUX publié par nos soins en 2009, au beau livre CUISINE CHINOISE ET GRANDS VINS DE FRANCE (2010) et au GUIDE CHINOIS DES VINS DE FRANCE (2011).

EDITIONS CLASS MULTIMEDIA
Contact : Claude Lada
http://class-multimedia.blogspot.com/
http://blog.sina.com.cn/francewineguide
a écrit le 15/08/2011 à 3:31 :
On parle ici de grands vins et surtout de gros spéculateurs qui souhaitent un jour mettre les vins de France (1er 2éme 3éme GCC) au panthéon du summum voir au musée.

Premier Grand Cru Classé et leurs deuxième vins respectifs des prix élitistes voir astronomique et surtout intouchable pour la moyenne des Français de 300 à 3000 ? le flacon de 0,75 cl.

Dernièrement pour un sommelier restaurateur Français à Bali qui souhaite célébrer ces 50 ans de carrière c'est offert une Bouteille du + grand Sauternes à 85 000 ?...
Et pour l'anecdote qui montre à qui profite certaines bouteilles, Lafite 1789 un million de $ l'heureux propriétaire outre-atlantique la faite tomber par terre !!! Pauvre millionnaire malheureux il ne devait pas quoi savoir faire de son argent !!!

Oh combien de fois ai-je vu des infamies commises sur des grand vins !
En 1988, un Moscovite au petit matin commandant avec un jambon beurre un Petrus 1982, une fois servie, rajoutant 3 à 4 sucres par verre...

Beaucoup d'argent mais aucune culture et surtout aucun respect. C'est très cher alors c'est bon pour moi, telle est leur devise...

a écrit le 14/08/2011 à 21:21 :
Bonjour, certains vins étranger sont très bon, aussi bon que ceux élaborés en France, mais n?espérez pas les garder 20 ans à la cave.
Ce sont des vins auxquels des additifs ont été ajouté pendant l?élevage (copeaux de bois, sucres, acides et autres).
La culture de la vigne n?est pas aussi réglementée à l?étranger qu?en France où chaque appellation a sa propre réglementation.
On dit que les viticulteurs utilisent trop de produits chimique en France mais comparé à l?étranger on fait du biologique.
Pour finir je dirais : quand on n?est pas du métier, on évite de dire des conneries.
a écrit le 12/08/2011 à 7:16 :
Quand leurs bouteilles arriveront dans la grande distribution avec 30% de moins sur les prix que les bouteilles françaises, cela fera mal .... un peu comme dans les années 80 avec le textile. En France, nous produisons de bons produits (fruits, légumes, fromage, vin, ...) ..... que nous ne consommons pas au profit des importations de ces mêmes produits .... dont le goût est discutable (sûrement à cause du transport). C'est ça l'économie moderne !!
a écrit le 11/08/2011 à 14:55 :
les Chinois boivent un litre de vin par an et par personne et ça va progresser de +20% d'ici 2014 ??
en gros, un bon verre quoi...
Réponse de le 11/08/2011 à 19:25 :
@ Alex: et pendant qu'ils seront au gros rouge qui tache, tu seras Saké de ta boîte :-) bon, c'est japonais, mais il me fallait le jeu de mots :-)
a écrit le 11/08/2011 à 13:46 :
bonjour honteux de voir cela les chinois n aime pas la France du moins certains
la France pays tant convoité il est vrais , que pas un pays aux monde n est aussi réputé pour sa gastronomie ces vignobles ces fromages et j en passe
Réponse de le 11/08/2011 à 14:25 :
Votre commentaire c'est du mandarin?
Réponse de le 11/08/2011 à 14:27 :
@manquepasd'air: faudrait sortir, car on mange très bien à New-York, Boston et de nombreux autres endroits de la planète :-)
Réponse de le 11/08/2011 à 15:55 :
Certains vins Californiens, Argentins ou Australiens sont aussi bons que les vins français hyper trafiqués. Le chauvinisme est nul en matière culinaire.
Réponse de le 11/08/2011 à 17:55 :
"""Certains vins Californiens, Argentins ou Australiens sont aussi bons que les vins français hyper trafiqués. Le chauvinisme est nul en matière culinaire."""""
On ne peut pas comparer des vins quand on sait que la zone Géographique(Climat , météo et j'en passe) est completement différent d'ici.
Ya rien de chauvin de dire la Veriter et bien souvent c'est vin d'Australie , Californie , Portugal Chili etc.... sont crée avec un sepage venant de France.
""""@manquepasd'air: faudrait sortir, car on mange très bien à New-York, Boston et de nombreux autres endroits de la planète :-)""""
Et la Table est a cb ? 200 dolls le menu ale faut pas déconner ......
Pour une fois qu'on est pas mauvais dans un domaine .....
Réponse de le 12/08/2011 à 13:45 :
zebrie ... episodique a raison ....
la reputation des vins francais sont en grande majorité qu'une reputation...
vous trouvez des vins tout aussi bons, en espagne , italie, portugal, et partout ailleurs dans le monde.... pensez vous que le climat est moins favorable dans les pays type argentine, ect. . .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :