Zahia sollicite des ex-Lejaby pour une lingerie « made in France » haut de gamme

 |   |  351  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Zahia, l'ancienne call-girl devenue créatrice de lingerie a décidé de faire fabriquer une partie de sa future collection en France, dans un atelier fondé par d'ex-employés de Lejaby près de Lyon. La parure (soutien-gorge et culotte) griffée Zahia doit s'écouler entre 200 et 250 euros, mais pour les ensembles made in France le prix atteindra 500 à 600 euros.

Jusqu'à 500-600 euros les parures (soutien-gorge et culotte) "made in France" griffées Zahia contre 200-250 euros pour le reste de la collection.. Ce sera le prix à payer pour une production française que va mettre en avant Zahia, l'ancienne call-girl devenue créatrice de lingerie dans sa prochaine colelction automne-hiver 2013.  Zahia Dehar, qui s'est associée à une équipe d'une douzaine de personnes et assure elle-même les fonctions de styliste, a décidé de faire fabriquer une partie de sa future collection en France, dans un atelier fondé par d'ex-employés de Lejaby près de Lyon, a appris l'AFP auprès d'un représentant de sa jeune société.

30 à 40% de la production confiée aux Atelières
"Zahia et les investisseurs qui se sont associés à elle (le fonds hongkongais First Mark Investments, ndlr) ont fait la demande express de produire en France pour puiser dans le savoir faire corsetier patrimonial", a expliqué à l'AFP Tugdual Denis, directeur des opérations et des ventes de Zahia Lingerie.
Lui-même ancien directeur export du fabricant de lingerie Lejaby, liquidé fin 2011, Tugdual Denis s'est tourné vers les Atelières, une société coopérative d'intérêt collectif basée à Villeurbanne et qui emploie depuis début janvier 26 personnes dont six ex-couturières de Lejaby. Quelque 30 à 40% de la production de Zahia sera confiée d'ici l'été aux Atelières, le reste étant fabriqué au Maghreb. Il s'agira à Villeurbanne de pièces haut de gamme en édition limitée, "très complexes à réaliser" selon Muriel Pernin, la fondatrice et présidente de l'atelier.

Collection commercialisée à l'international
Muriel Pernin se félicite de "ce nouveau partenariat important, exactement dans le créneau où l'on veut aller". Les Atelières travaillent déjà en sous-traitance pour la Maison Lejaby, nouveau nom de la société Lejaby qui a été reprise par Alain Prost, ex-PDG de l'italien La Perla. Zahia Dehar a prévu de lancer pour l'automne-hiver 2013 une collection commercialisée à l'international, à la différence de ses trois précédentes collections couture qui n'étaient pas proposées au grand public.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2013 à 11:55 :
plutot que de s'insurger sur le prix, on peut pas se concentrer sur le reste de l'article? et surtout réaliser qu'aussi bête et immorale que vous l'imaginiez elle a quand même la décence de faire fonctionner une industrie française et de s'attacher au savoir faire de la dite entreprise? je la porte pas dans mon coeur (on devient call girl par intérêt non par amour de son prochain) mais j'aime bien ce respect d'un savoir faire introuvable ailleurs.
de toute façon, ça aurait été du made in china vous auriez ralé aussi...
Réponse de le 06/02/2013 à 15:14 :
+ 100
Réponse de le 11/02/2013 à 9:01 :
+1 @Clem

a écrit le 05/02/2013 à 14:58 :
Qui va t'acheter une culotte et soutien a 600 Euro.. revient sur terre bimbo ! Meme si les fesse et les seins sont en diamant.. CA NE VAUT PAS LE COUP ... ;)
Réponse de le 07/09/2013 à 16:55 :
c'est le prix des hautes coutures
a écrit le 01/02/2013 à 17:57 :
500 à 600 euros la parure! Elle est sein glé.
a écrit le 31/01/2013 à 20:26 :
Après s'être essayer au football par quelques célèbres passes avec Ribery, la voilà qui s'essaie au Redressement Reproductif en relocalisant en France des fabrications de lingerie !
je lui souhaite bonne chance et je suis sûr qu'elle sera plus efficace que Montebourg, ministre de l'Agitation Improductive !
Réponse de le 01/02/2013 à 9:07 :
Zahia maîtrise à la perfection "l'aile de pigeon" qu'elle a pratiqué avec plusieurs joueurs de l'EdF !
a écrit le 31/01/2013 à 17:53 :
des parures qui valent....la peau des fesses !
a écrit le 31/01/2013 à 16:33 :
Cet agneau me semble bien placé pour comprendre le businesse modèle de Zahia.
a écrit le 31/01/2013 à 16:10 :
Quelle distinction cette Zahia... quand même!
a écrit le 31/01/2013 à 15:41 :
Enfin un sujet qui fait rêver et qui change des reportages sur la bagnole et les pneumatiques !
Merci La Tribune.
Réponse de le 31/01/2013 à 16:07 :
les airbags ont l'air de bonne qualité
Réponse de le 31/01/2013 à 16:13 :
bah vu le monde qu'il y a au balcon, on ne s'éloigne pas tant que ça du pneumatique...
Réponse de le 31/01/2013 à 16:31 :
Ni de la bagnole avec les airbags....
Réponse de le 31/01/2013 à 17:45 :
la carosserie est pas mal mais ce n'est pas une premiere main
Réponse de le 31/01/2013 à 18:04 :
disons qu'elle a déjà pas mal servi, mais on en reste assez content
Réponse de le 31/01/2013 à 19:09 :
Est ce qu'elle est garantie 7 ans ?
Réponse de le 31/01/2013 à 23:20 :
C'est que de la location et pour le plus long terme, faut s'orienter vers d'autres modèles.
a écrit le 31/01/2013 à 15:36 :
A 600 euros la parure griffée Zahia, pourquoi pas, si elle fait son effet sur le partenaire et évite la prise de Viagra ? Elle sera vite amortie...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :