Geoffroy Roux de Bézieux pousse Olivier & Co à l'international

 |   |  305  mots
Geoffroy Roux de Bézieux, le monsieur Téléphonie qui a créé puis revendu ThePhoneHouse.
Geoffroy Roux de Bézieux, le monsieur Téléphonie qui a créé puis revendu ThePhoneHouse.
L'homme d'affaires et vice-président du Medef, qui a fait l'acquisition de la société installée à Mane dans les Alpes-de-Haute-Provence, compte développer la présence de la marque à l'exportation.

On le connaît actif dans le monde du numérique et plutôt parisien. Le voici provençal et dans le domaine agroalimentaire. Geoffroy Roux de Bézieux, le monsieur Téléphonie qui a créé puis revendu ThePhoneHouse et qui a cédé Virgin Mobile en décembre 2014 à Patrick Drahi, arrive en Provence, à la tête d'Oliviers & Co, une entreprise créée par Olivier Baussan, le fondateur de L'Occitane en 1996.

Installée à Mane (Alpes-de-Haute-Provence), l'entreprise, spécialisée dans l'huile d'olive et ses produits dérivés tels que condiments, vinaigres et autres préparations culinaires, était dirigée par Albert Baussan, l'oncle d'Olivier Baussan, jusqu'à sa disparition voici quelques mois.

« Albert Baussan était très attaché à la pérennité de l'entreprise », dit Geoffroy Roux de Bézieux qui a entretenu de longs échanges avec l'entrepreneur.

Structurer le développement mondial

Aujourd'hui, Oliviers & Co emploie 90 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros, dont 60% à l'exportation. Une part à l'international que celui qui est aussi vice-président du Medef compte bien faire progresser.

« Pour l'heure, la présence à l'exportation est peu structurée. On peut faire mieux, compte tenu de nos produits exceptionnels. J'ai une conviction assez forte selon laquelle la Provence représente un potentiel de marque important. Oliviers & Co est une belle endormie pour laquelle je serai très impliqué », souligne Geoffroy Roux de Bézieux qui a notamment l'intention de réunir un petit groupe de marques à mettre en orbite à l'international.

L'opération de rachat a été effectuée via Notus Technologies, la société d'investissement de Geoffroy Roux de Bézieux qui indique investir ainsi « dans des PME à fort potentiel, plutôt orientées "B to C" ». Il est également impliqué dans le fonds Isai avec Pierre Kosciusko-Morizet destiné, lui, à soutenir financièrement les startups.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :