Heineken va injecter 20 millions d'euros dans ses trois brasseries françaises

 |   |  233  mots
Selon le groupe, 92% des bières vendues par Heineken en France sont produites dans l'hexagone, à partir d'orge 100% français.
Selon le groupe, 92% des bières vendues par Heineken en France sont produites dans l'hexagone, à partir d'orge 100% français. (Crédits : REUTERS/Eric Gaillard)
Les investissements concernent les sites de Schiltigheim, où 14 postes seront ouverts, de Marseille et de Mons-en-Baroeul. Le groupe a parallèlement annoncé le lancement d'une bière sans alcool sous sa marque phare Heineken.

Le brasseur néerlandais Heineken a annoncé qu'il allait investir 20 millions d'euros en France en 2017, mardi dans un communiqué. Pour le président d'Heineken France Pascal Sabrié cet "investissement de 20 millions d'euros dans les trois brasseries françaises" pour l'année 2017, doit permettre d'"accompagner les besoins de l'entreprise en matière d'innovation et de diversité", a-t-il indiqué.

A Schiltigheim (Bas-Rhin), Heineken France va consacrer 9,3 millions d'euros à l'extension de sa capacité de production de plus de 450.000 hectolitres par an, avec une nouvelle ligne de conditionnement. La brasserie alsacienne va par ailleurs ouvrir 14 postes dès avril 2017 portant à plus de 200 le nombre d'employés de la brasserie. Le reste des investissements sera réparti entre la brasserie de Marseille (Bouches-du-Rhône) et celle de Mons-en-Baroeul (Nord).

Bientôt une bière sans alcool

Le groupe a parallèlement annoncé le lancement d'une bière sans alcool sous sa marque phare Heineken, baptisée Heineken 0.0. "Le segment des bières sans alcool est en plein développement et Heineken, marque de bière préférée des Français, se devait d'offrir une alternative 100% sans alcool", a expliqué Pascal Sabrié.

Concernant ses investissements, selon le groupe, 92% des bières vendues par Heineken en France sont produites dans l'hexagone, à partir d'orge 100% français. L'entreprise emploie près de 4.000 collaborateurs entre ses trois brasseries et les 78 sites de distribution de sa filiale France Boissons.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :