Rana Plaza : Benetton versera un million d'euros aux victimes

 |   |  258  mots
Le 23 avril 2013 à Dacca, 1.138 personnes sont mortes et plus de 2.000 autres ont été blessées dans l'effondrement de l'immeuble Rana Plaza, qui abritait des ateliers de confection travaillant pour de nombreux groupes étrangers, dont Benetton.
Le 23 avril 2013 à Dacca, 1.138 personnes sont mortes et plus de 2.000 autres ont été blessées dans l'effondrement de l'immeuble Rana Plaza, qui abritait des ateliers de confection travaillant pour de nombreux groupes étrangers, dont Benetton. (Crédits : Reuters)
Le groupe de textile italien était jusqu'à présent accusé de ne pas vouloir participer au fonds d'indemnisation mis en place huit mois après le drame qui a fait 1.138 victimes.

Un cabinet d'experts conseillait à Benetton de verser 550.000 dollars au Rana Plaza Trust Fund, le groupe de textile italien a préféré le doubler. Il a ainsi annoncé vendredi 17 avril dans un communiqué qu'il allait verser 1,1 million de dollars (environ 1 million d'euros) au fonds destiné à dédommager les victimes de l'effondrement, il y a deux ans, du Rana Plaza, au Bangladesh.

Le 23 avril 2013 à Dacca, 1.138 personnes sont mortes et plus de 2.000 autres ont été blessées dans l'effondrement de l'immeuble Rana Plaza, qui abritait des ateliers de confection travaillant pour de nombreux groupes étrangers, dont Benetton.

Le cabinet d'experts PwC avait réalisé pour Benetton son estimation en se basant sur un rapport de l'Organisation internationale du travail (OIT) préconisant 40 millions de dollars pour le fonds d'indemnisation et sur le rapport commercial qu'entretenait le groupe italien avec le Rana Plaza.

La France veut responsabiliser les multinationales

Accusé jusqu'à présent de ne pas vouloir participer à ce fonds d'indemnisation mis en place huit mois après le drame, le groupe italien a en outre précisé dans son communiqué qu'il avait déjà versé 500.000 dollars à travers l'ONG Brac du Bangladesh, pour un programme de soutien à près de 300 victimes et membres de leur famille avant même la mise en place du fonds d'indemnisation.

Les députés ont adopté lundi 30 mars en première lecture une proposition de loi PS contraignant les multinationales à prévenir les atteintes aux droits de l'Homme et à l'environnement de leurs sous-traitants étrangers à travers la mise en place d'un "plan de vigilance".

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2015 à 18:51 :
J'ose imaginer que Benetton n'est pas le seul contributeur de ce fond d'aide aux victimes. Car il a été constaté que ce n'était pas la seule entreprise à proposer du travail dans le bâtiment qui s'est effondré. De ce fait, si d'autres entreprises concernées abondaient ce fonds, l'indemnisation pour chaque victime pourrait être moins indécente. Espérons le.
a écrit le 17/04/2015 à 16:25 :
moins de 1000 dollars par personne morte.. ca va, ca leur fait 10000 fois moins cher que si ca s était passé aux usa... dommage que le germanwings ne soient pas rempli de bengalais, ils en auraient rie. sérieusement je ne comprend pas que benetton se vante de ça, honte a benetton, boycottons les
Réponse de le 17/04/2015 à 18:36 :
En France c'est 30000 euros max !!! dommage que le germanwings ne soient pas rempli de Français, ils en auraient rie !!!!
A titre de comparaison pour Germanwings c'est 350 millions de dollars et pour Bretigny c'est 4 millions !!! cherchez l'erreur !!
a écrit le 17/04/2015 à 15:05 :
Un million de dollars à un fonds d'aide, pour combien de victimes ? Ça me rappelle la catastrophe de Bhopal, causée par la firme Union Carbide... Un incident chimique qui a fait un grand nombre de victimes. Mais aussi la pollution liée à ces firmes du médicament qui produisent là-bas des génériques, mais avec des normes "locales" qui créent une pollution de grande ampleur et des maladies sur les populations proches (irritations de la peau, des yeux, etc...). Nous sommes tous coupables via l'achat de ces produits.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :