Lucky Strike grille 46 milliards d'euros pour s'offrir Camel

 |   |  286  mots
Pour BAT, l'objectif consiste à s'implanter aux Etats-Unis.
Pour BAT, l'objectif consiste à s'implanter aux Etats-Unis. (Crédits : Statista*)
Si elle va à son terme, cette opération, d'une valeur de 50 milliards de dollars, serait la plus importante consolidation dans le secteur depuis le rachat par le même Reynolds de son compatriote et concurrent Lorillard l'année dernière pour 27 milliards de dollars. Le rapprochement des deux fabricants créera le premier groupe de tabac coté au monde

British American Tobacco (BAT) a annoncé mardi le rachat du solde de 57,8% de son concurrent américain Reynolds American pour 49,4 milliards de dollars (46,4 milliards d'euros), les deux fabricants de cigarettes ayant trouvé un accord après que le premier a relevé son offre sur le second.

Les actionnaires de Reynolds recevront 29,44 dollars en numéraire et 0,5260 action BAT pour chaque titre Reynolds détenu, ce qui représente une prime de 26% par rapport au cours de clôture du 20 octobre, soit juste avant la première offre de BAT.  En novembre, Reynolds avait rejeté cette première proposition, de 47 milliards de dollars, la jugeant trop basse.

BAT veut conquérir les Etats-Unis

Si elle va à son terme, cette opération serait la plus importante consolidation dans le secteur depuis le rachat par le même Reynolds de son compatriote et concurrent Lorillard l'année dernière pour 27 milliards de dollars. Le rapprochement des deux fabricants créera le premier groupe de tabac coté au monde en regroupant des marques telles que Kent, Lucky Strike et Pall Mall.

Pour BAT, l'objectif consiste à s'implanter aux Etats-Unis. Avec ses marques historiques Camel et Pall Mall, Reynolds y est le numéro deux derrière Altria qui y commercialise les fameuses Marlboro. Malgré quelques difficultés, le marché américain reste le deuxième plus important au monde derrière le marché chinois.

BAT a souligné aussi que cette acquisition consoliderait sa place déjà importante dans les marchés émergents, où la consommation de tabac est en forte croissance, en Amérique du Sud, Afrique, Moyen-Orient et Asie. Ces marchés émergents représenteront 60% des ventes en volume du nouveau groupe.

*Un graphique de notre partenaire Statista

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :