Tiffany : des ventes en baisse sauf au Japon

 |   |  424  mots
Popularisé en 1961 par le film Breakfast at Tiffany's (Petit déjeuner chez Tiffany), adaptation cinématographique d'un roman de Truman Capote, le groupe estime constater que les consommateurs et les touristes ont réduit leurs dépenses dans quasiment toutes les zones où il est présent.
Popularisé en 1961 par le film Breakfast at Tiffany's (Petit déjeuner chez Tiffany), adaptation cinématographique d'un roman de Truman Capote, le groupe estime constater que les consommateurs et les touristes ont réduit leurs dépenses dans quasiment toutes les zones où il est présent. (Crédits : © Max Rossi / Reuters)
Les ventes du joailler américain ont baissé de 7,4% au premier trimestre, leur plus fort repli en six trimestres, à 891,3 millions de dollars (797 millions d'euros). Tiffany souffre d'un dollar fort et de la prudence des consommateurs, dans un climat morose.

Le joaillier américain Tiffany reste affecté par la réduction des dépenses des consommateurs et des touristes, prudents en raison de la morosité de la conjoncture, a-t-il indiqué mercredi en annonçant des prévisions annuelles en dessous des attentes.

Le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, devrait reculer de 5% lors de l'exercice fiscal 2016/17. La baisse devrait être du même ordre au deuxième trimestre en cours, a annoncé le groupe dans un communiqué. Les ventes annuelles devraient, elles, diminuer dans une fourchette comprise entre 1 et 5%.

Des prévisions en-deçà des anticipations des analystes

Ces prévisions sont nettement plus pessimistes que les anticipations des analystes, qui tablaient jusque-là sur un recul de seulement 2% pour ce qui est du bénéfice annuel et une stabilisation du chiffre d'affaires (-0,2%).

Popularisé en 1961 par le film Breakfast at Tiffany's (Petit déjeuner chez Tiffany), adaptation cinématographique d'un roman de Truman Capote, le groupe estime constater que les consommateurs et les touristes ont réduit leurs dépenses dans quasiment toutes les zones où il est présent.

Les touristes comptent pour plus de 25% des ventes de Tiffany aux Etats-Unis, selon les analystes, et pour 40% du chiffre d'affaires de son navire amiral de la 5e avenue à New York.

Lors du premier trimestre clôturé fin avril, le bénéfice net a plongé de 16,6% à 87,5 millions de dollars, tandis que le chiffre d'affaires a dévissé de 7,4% à 891,3 millions de dollars. Les marchés attendaient des revenus aux alentours de 915,1 millions de dollars.

Dans les Amériques, où le joaillier possède 124 magasins, les ventes ont diminué de 9% tandis que le recul est de 8% en Asie-Pacifique, les gains réalisés en Chine et en Corée du sud n'ayant pas pu compenser la mauvaise passe observée à Hong Kong.

Plombée par la France, l'Europe a également vu ses ventes diminuer de 9%.

Hausse des ventes au Japon

Seul le Japon, où Tiffany gère 55 magasins, a enregistré une hausse de ses ventes de l'ordre de 8%.

A Wall Street le titre perdait plus de 3% dans les échanges électroniques de pré-séance.

Outre des consommateurs prudents, Tiffany souffre aussi du dollar fort qui rogne les ventes réalisées à l'international.

Pour inverser la dynamique, le groupe, qui refuse de faire des promotions comme ses concurrents, veut étoffer la part des montres haut de gamme. Représentant actuellement 1% du chiffre d'affaires, celles-ci devraient contribuer pour 10% des revenus dans les prochaines années, espère Tiffany.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2016 à 18:49 :
"Seul le Japon, où Tiffany gère 55 magasins, a enregistré une hausse de ses ventes de l'ordre de 8%." Les Japonais savent que le Yen va bientôt s'écrouler. Donc, ils "investissent" dans le luxe.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :