Honda rate ses objectifs

 |  | 538 mots
Lecture 3 min.
Le deuxième constructeur japonais a vu son chiffre d'affaires se replier de 3,5% et son bénéfice chuter de 19% au premier semestre. Honda revoit donc ses prévisions, craignant une baisse de ses recettes et de ses marges annuelles.

Honda a révisé en baisse ses prévisions de résultats pour l'exercice en cours, en raison d'une baisse de la demande au niveau mondial et de la vigueur du yen. Le deuxième constructeur automobile japonais anticipe désormais un bénéfice net de 485 milliards de yen (quatre milliards d'euros) pour l'exercice en cours, qui se termine le 31 mars 2009, contre 490 milliards de yen précédemment.  Le niveau de résultat attendu représente un recul de 19% par rapport au chiffre de 2007-2008 et est en deçà du consensus de 503 milliards de yen établi à partir d'une enquête menée par Reuters auprès de 11 analystes financiers. En matière de bénéfice opérationnel, Honda table désormais, hors Chine, sur 550 milliards de yen contre 630 milliards attendus auparavant. Les nouvelles prévisions du groupe se fondent, pour la période allant d'octobre 2008 à mars 2009, sur un cours moyen du yen par rapport au dollars à 100 yen et sur un cours moyen par rapport à l'euro de 135.

D'avril à septembre, correspondant au premier semestre du groupe, le chiffre d'affaires d'Honda s'est établi à 5.694 milliards de yen (47,9 milliards d'euros) contre 5.902 milliards au cours de la première partie de l'exercice précédent, et 5.750 milliards espérés. Pour les six premiers mois de l'année, Honda a dégagé un bénéfice net de 302,93 milliards de yen (2,4 milliards d'euros), contre 374,6 milliards encaissés l'an passé à l'issue des mêmes mois. Son bénéfice d'exploitation semestriel s'est amoindri de 27% en glissement annuel à 370,2 milliards de yen, le deuxième trimestre ayant été particulièrement mauvais (-48%). Cette chute des revenus et profits découle principalement d'une demande moindre en Occident, d'effets de change défavorables liés à la hausse du yen, de frais commerciaux en hausse, des coûts élevés des matières premières au cours de la période considérée, le tout n'ayant pas été compensé par les réductions de frais réalisées par ailleurs.


En nombre d'unités, les ventes de voitures estampillées Honda ont stagné au Japon et très faiblement augmenté à l'étranger (+0,8%), marché émergents compris. Au total, pénalisées par la morosité du marché aux Etats-Unis et en Europe, elles se sont élevées de seulement 0,7% à 1,897 million d'exemplaires, soit moins de la moitié des objectifs annuels du groupe (4 millions).  "Compte tenu des effets de change néfastes, les ventes de voitures ont rapporté 6,1% de moins que l'an passé, soit 4.398 milliards de yen", précise le groupe dans un communiqué.

Le bénéfice d'exploitation de cette activité a pour sa part dégringolé de 33,5% sur un an à 240 milliards de yen, les efforts sur les dépenses ayant été insuffisants pour combler la hausse de la monnaie nippone et les frais induits par le coût élevé des matières premières.
 

L'activité des deux roues (motos et scooters) a pour sa part été plus lucrative que l'an passé, grâce à des ventes en très forte progression à l'étranger (+24,5% en nombre d'unités, +5,9% en valeur). Les profits d'exploitation réalisés avec les deux-roues ont ainsi augmenté de 13,8% sur un an, malgré, là encore, des taux de change défavorables et des frais commerciaux plus importants.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ce ci pour votre gouvene

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :