Pour le patron de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, "le pire est à venir"

Le président de Renault, Carlos Ghosn, a tenu des propos très pessimiste lors d'une conférence à Tokyo. Il envisage une prolongation de la crise financière jusqu'en 2010.

1 mn

Le président de Renault n'attend pas de reprise avant 2010 pour le secteur automobile.

La crise financière est loin d'être finie. C'est, en substance, ce qu'a estimé Carlos Ghosn lors d'une conférence à Tokyo. En des termes directs, le président de Renault a fait part de son pessimisme concernant le secteur automobile estimant que "personne de sensé ne va dire que l'année suivante nous serons sortis de la crise".

"La situation devrait au mieux être mitigée en 2009 et même se prolonger en 2010, si la crise financière perdurait", a précisé l'homme d'affaires, ajoutant que le secteur automobile n'avait "pas encore vu le pire".

La semaine dernière, Renault a révisé à la baisse ses perspectives de marge opérationnelle. Elle ne sera pas de 4,5% comme prévu, mais comprise entre 2,5 et 3% selon le groupe. La marque au losange a également fait état d'une baisse de 2,2% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

Les perspectives ne sont pas bonnes, notamment en raison de l'effondrement du marché américain, qui a plongé de 26% en septembre. Ce violent coup de frein a un impact sur les ventes de Nissan, dont Renault détient 44% des parts.

Depuis quelques semaines d'ailleurs, les rumeurs se multipliaient sur une possible alliance entre le partenariat franco-japonais et l'américain Chrysler. Des rumeurs fermement démenties par Carlos Ghosn. "Par les temps actuels, alors que le cash est le maître mot, je ne crois pas qu'on va voir beaucoup de groupe s'engager dans une alliance stratégique", a-t-il déclaré à Tokyo.

Le président du constructeur automobile a insisté sur le fait que l'urgence pour son groupe et l'ensemble du secteur était de gérer ses liquidités. Hier lundi, Standard&Poor's a même abaissé la note de court et long terme de Renault, jugeant la situation du secteur délicate.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Et dire que ce monsieur avait promis un redressement des ventes en utilisant la stratégie de créer plus de nouveau modèles.... Les gens on de moins en moins d'argent, et ce monsieur pense qu'en fabriquant plus de véhicules et plus chers, cela redres...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Yoyo, vous êtes à tomber de rire. M. GHOSN ne s'est pas trompé, il y a la Logan et autres pour ceux qui ont de moins en moins d'argent. La pluralité de modèles dont vous parlez, elle est dans la rue et je la constate tous les jours. Cherchez l'erreur...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Monsieur Ghosn a dépassé ses limites de compétence . C'est une personne qui est trés performante pour fermer des usines (comme il l'a fait au Japon ) et comme il veut le faire en France mais en aucun cas compétent pour developper une stratégie global...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Latuture, la Logan n'est pas de Gohsn, mais de son predecesseur...CG a mis en place une strategie axée sur la rentabilité et appuyé sur une offensive produit de 26 nouveaux véhicule. Le pb majeur est, je pense, qu'il y a eut de grosses bourdes market...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
M. Ghosn a redressé Nissan car Nissan était mal gérée. M. Ghosn est donc un bon gestionnaire. Le problème de Renault n'est pas un problème de gestion mais un problème de pertinence de gamme donc un problème de produit. En témoignent les échecs mainte...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pour LATUTURE On ne doit pas habiter dans les memes quartiers... La pluralité des modèles, peut etre, mais le fait est que la demande est en net recul, la preuve, ils immobilisent des chaines de production pdt 2 semaines. Alors je suis peut etre a...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Depuis des siècles que notre modèle Occidental dirige le monde. Mais, maleureusement, avec tout ce qu'est ce passe, la crise automobile, la crise immobilière, la crise financière, le chômage, la dégradation du niveau de vie. Il faut reconnaître que c...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Problème d'innovation, au moins! En effet, à quand la généralisation des portes coulissanges? Arrières et avant, je précise...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.